Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Arrêté puis libéré, l'activiste Ben Amar Sylla précise n'être membre d'aucun parti politique et présente ses excuses à Chantal Fanny
 

Côte d'Ivoire: Arrêté puis libéré, l'activiste Ben Amar Sylla précise n'être membre d'aucun parti politique et présente ses excuses à Chantal Fanny

 
 
 
 5941 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 09 novembre 2019 - 08:56

L’activiste Ben Amar Sylla (Ph KOACI)



L’activiste Ben Sylla Amar, arrêté le mercredi dernier à Odiéné (nord) dans une affaire où il a dénoncé sans preuves la mauvaise gestion de la sénatrice et maire de Kaniasso Chantal Fanny a été libéré le même jour dans la soirée en marge d’une mobilisation de soutien à ce dernier.


Donné pour un militant du rassemblement de la Côte d’Ivoire (RACI), Parti politique proche de Guillaume Soro, l’activiste Ben Amar Sylla après sa libération a dans une vidéo publiée sur internet dont KOACI dispose d’une copie, démenti formellement cette information.


 «Loin de moi d’être un partisan ou un militant d’un Parti politique, mon combat n’a jamais été à la solde d’un Parti ou d’un leader politique. Que tous ceux qui font de la récupération politique pour en faire un sujet politique arrêtent immédiatement», a-t-il lâché dans sa vidéo.

Ben Amar Sylla a tenu à préciser qu’il n’a pas été contraint par qui que ce soit.


«Il paraît que je suis sous pression de la part de madame la maire (Chantal Fanny maire de Kaniasso dans le département d'Odiéné au nord Ndlr), ce qui est faux. Mon combat et ma lutte c’est pour le bonheur du Denguélé et de toute la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi je me suis toujours donné les moyens et du temps pour dénoncer en prenant tout le risque pour dénoncer ce qui est mal fait dans ma région et partout dans le pays », a-t-il précisé.


 

Revenant sur l’affaire pour laquelle il a été interpellé, Ben Sylla Amar a avoué qu’il a fait des publications dans lesquelles il a impliqué Chantal Fanny, maire de Kaniasso sans mesurer l’ampleur des conséquences en ce qui concerne la réputation de la sénatrice.


«Récemment j’ai eu à enquêter sur la mairie de Kaniasso où j’ai eu des informations sans aller trop loin dans mes démarches et enquêtes. J’ai fait des publications dans lesquelles j’ai impliqué Chantal Fanny qui est maire de Kaniasso sans mesurer l’ampleur des conséquences en ce qui concerne la réputation de madame le maire», a avoué l’activiste Ben Amar Sylla.


Enfin, tout en présentant ses excuses à Chantal Fanny, Ben Amar Sylla a fait remarquer qu’il considère avoir fait une erreur.


«Je présence sincèrement mes excuses à madame le maire qui est une grande sœur. Je considère que j’ai fait une erreur. J’ai sollicité selon nos traditions que les grandes familles Sylla et Fanny puissent se pardonner au nom de la région et de la République », a-t-il conclu.


Jean Chrésus


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Arrêté puis libéré, l'activiste Ben Amar Sylla précise n'être membre d'aucun parti politique et présente ses excuses à Chantal Fanny
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
rilcy
c'est la verite qu'il parle
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
S'il présente des excuses, moi je crois qu'il faut lecouter, pardonner et avancer. En effet, les Écritures Saintes nous enseignent que tous nous sommes pécheurs et que si nous ne pardonnons pas nous ne serons pardonnés....
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement