Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bouaké, affaire Mangoua tabou à une cérémonie fait grogner des chefs traditionnels, contradiction totale entre Empirus et Ahoussou Jeannot
 

Côte d'Ivoire: Bouaké, affaire Mangoua tabou à une cérémonie fait grogner des chefs traditionnels, contradiction totale entre Empirus et Ahoussou Jeannot

 
 
 
 6947 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 18 novembre 2019 - 22:43


Des chefs à la cérémonie de l'UCVCCN-Bouaké (ph KOACI)



Le Centre Culturel Jacques Aka de Bouaké a abrité ce Dimanche 17 Novembre comme constaté sur place par KOACI, une cérémonie de sortie officielle de l’Union des Chefs de Villages, des Chefs de Communautés et des Notables du département de Bouaké (UCVCCN-Bouaké).


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Devant un parterre de personnalités, tous cadres du Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) dont le président du Sénat, Jeannot Ahoussou-Kouadio, une cérémonie qui, dès son entame, à en croire Jean Louis Habonouan PCA de l'Office Nationale de l'Eau Potable (ONEP), inspirateur de l'UCVCCN, serait dans son intégralité apolitique car visant un cadre permanent de réflexion, de dialogue communautaire, d’entraide et de solidarité agissante, a emprunté le chemin politique, appelant à suivre le RHDP via son président, vue sûrement la présence bien remarquée de plusieurs têtes couronnées venues de différentes localités du Gbêkê.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Je vais vous dire une seule chose. Cette union se veut apolitique (...) La politique ce n'est pas le fait de ne pas faire la politique. C'est le fait de ne pas être inféodé...» a lancé Jean Louis Habonouan dit Empirus, celui-là même qui a par la suite été fait président d'honneur de l'UCVCCN.


Pour Jeannot Ahoussou Kouadio haut parrain de la rencontre, cette union « n'est pas une association de trop. Elle vient compléter le travail de la chambre des rois et des chefs traditionnels...»


Poursuivant, le président de la chambre haute du parlement Ivoirien a répliqué aux propos de son prédécesseur Empirus en invitant, à travers un one-man-show très inspiré car distillé en Français, Baoulé puis en Malinké, l'assemblée à "adhérer au parti RHDP".


 

« (...) Alors que 2020 approche avec son lot d'incertitude, lié aux élections présidentielles de 2020, vous devez rassembler pour le bien de tous. Vous constituez à partir d'aujourd'hui, un rempart essentiel pour la préservation de la paix et la cohésion sociale. C'est en cela que vous devez accompagner le président Alassane Ouattara, qui est aujourd'hui l'acteur numéro un du développement de la prospérité et du bonheur des ivoiriens...» a répliqué Jeannot Ahoussou Kouadio, faisant allusion à un soutien des chefs rassemblés au actions menées par le RHDP à travers son président, Alassane Ouattara, président de la République.


Cette déclaration du président du Sénat, avec une parenthèse faisant l'éloge de Tuo Fozié, préfet de la région de Gbêkê qui était dans les moments de rébellion à Bouaké, l'un des chefs de guerre respectés, n'a pas été appréciée par des têtes couronnées rencontrées qui attendaient à travers le discours de « leur fils Ahoussou Jeannot », avoir des nouvelles et des informations sur une probable mise en liberté de l'un de leur "autre fils Mangoua Jacques" non abordé, condamné le Jeudi 03 Octobre dernier à 5 ans de prison ferme au tribunal de première instance de Bouaké pour détention illégale de munitions de guerre sans autorisation et séjourne jusqu'à ce jour à la Maison d'Arrêt et de Correction d'Abidjan (MACA).


Notons que Nanan Kouassi Kan Brou II, a été officiellement investi dans ses fonctions de président de l'UCVCCN ce Dimanche 17 Novembre au cours d’une cérémonie organisée à cet effet au centre Culturel Jacques Aka. 


T.K.Emile, correspondant permanent de KOACI à Bouaké


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Sous couvert d'observer le scrutin, craignez vous que l'UE s'ingère dans la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Burkina Faso: Des attaques soit disant terroristes jamais revendiquées, soupçonnez vo...
 
3032
Oui
65%  
 
1521
Non
32%  
 
141
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement