Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Coronavirus ou quand une majorité siffle la fin d'un match remporté
 

Côte d'Ivoire : Coronavirus ou quand une majorité siffle la fin d'un match remporté

 
 
 
 10802 Vues
 
  13 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 avril 2020 - 08:39

Vie à l'ordinaire dimanche soir après la pluie à Yopougon (ph KOACI)


Tenter de faire croire à l’ubiquité d’une sentence de l’ailleurs relève d’une agilité renversante qui s’avère parfois fatalement renversée.


Si le Coronavirus fut érigé star du petit écran et des smartphones connectés, il stationnera dompté par la pourtant fragile agilité de millions d’habitants d’une capitale économique ivoirienne placée depuis plus d’un mois sous son ordre exotique.


Nonobstant les commerces encore fermés, pour cause de décret précaution, qui laissent apparaitre la trace d’un passage aveugle sur le Pays, qu’importe à grande échelle populaire.


 

Informés sans compagnonnage d’un rendez-vous manqué, ils vivent en dépit d’un spectre dramatique connecté comme inconsciemment victorieux d’une compétition, moralement du moins, remportée.


Ils s’animent tout simplement de Yopougon à Port Bouët, en concorde sociale, sans distanciation paranoïaque, avec cette miséricorde heureuse d’un sombre destin programmé par un autre naturellement défié.


Les rues animées respirent vitalité, les gestes barrières relevés sont embrassés et la bien lasse fiction d’un autre monde covidement embrasé a été traduite par un horizon ivoirien joyeux indépassable bien plus connecté au réel que l’électronique des distances.


Nulle part j’ai vu le doute s’installer, la résistance d’un vendeur de poulet braisé aux abords d’un carrefour fréquenté du chaleureux quartier Aneneraie, bouillonnant avant l’heure couperet d’un couvre-feu prorogé, m’apparaitra comme un espoir d’une cadence que j’aurai pu croire stoppée.


L’écart des mondes oblige à visiter la majorité pour, au-delà d’essayer de la comprendre, attester qu’elle se lève et se réveille fière d’être comme passée à côté d’un destin trop alambiqué.


Laurent Despas


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  13 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Coronavirus ou quand une majorité siffle la fin d'un match remporté
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
ROKY
Ce sentiment de victoire face au coronavirus près de deux mois après, après avoir eu le temps de bien relativiser, rassuré par la guérison et les médicaments livrés, m'habite également et tous mes proches au quartier. Quand les grands du pays prennent la plume c'est autre chose, merci ld.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Onidas
Ce superbe papier étonnera ceux qui restent dans leurs salons sans savoir ce qui se passe au sein de la majorité de la population d'Abidjan. Bien vrai qu'on a souvent, sur internet, tendance à ne pas la considérer véritablement s'attardant à des faits mineurs qui excitent nos vies de plus en plus ternes captées par nos smartphones. Despas c'est une autre dimension. Onidas.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
A VRAI DIRE
Le coronavirus peut rester 12 semaines dans le corps avant de se déclencher. Les gars faisont attention. Regardez un peu au Sénégal. Il faut surtout pas se hâter à fêter.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
@a vrai dire, on vous a payé combien pour venir raconter pareille connerie ici ? Ou alors vous êtes partie prenante dans cette affaire de corona?
 
 il y a 2 ans
fmk
Ah ça ! Quelle clairvoyance, nos décideurs sauront apprécier ce qui est la réalité de la majorité des habitants d'Abidjan, Abidjan ne se limite pas aux petites communes ilots de Cocody et Marcory, les millions qui l'a composent sont ailleurs et merci d'être aller décrire la réalité de ce qui s'y passe. Corona n'a pas pris ou alors vous voulez encore tout bloquer pendant 3 mois encore histoire de tuer tout le monde par la galère sociale? Meme ça pas sûr que ça prendra ! ADO lève ton affaire de fermeture de restaurants et compagnie, ça a assez duré hein ! Tu pourras pas dire que t'étais pas au courant en tout cas...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
Tout est dit et parfaitement résumé en plus avec talent ce qui ne fait pas de mal.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
KROPEDALE
Corona business. Covid scam. Fmk, j'apprécie. Fuck Covid-19. L artemisia se vend en cote d Ivoire. Laissez les gens vivre oubien ça va péter.. Ici cest pas la france. D'ailleurs il ya combien d occupants dans vos préfabriqués ou dans vos ibis. Les marmailleurs. Broutage de haut niveau
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Tchiè ! si ya un prix pour l'article de l'année c'est clair que c'est celui la qui le remportera, c'est un autre niveau que silver ou venance konan en tout cas.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
ps : Mention spéciale aussi pour vos photos qui sont supra top !
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Despas a le don de l’écriture ça c'est clair on le sait mais il a surtout le don des intellectuels utiles qui réveillent nos consciences. KOACI est lu par le peuple et par les décideurs, je pense que c'est l'un des rares médias qui réussi cette jonction, ça me rassure donc de un et de deux ça rassure en vue de la présidentielle.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sandrinekouame
incroyable
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Gnekpo
LD tout à fait d'accord avec toi. près de 40 jours après le premier cas , nous sommes loin de la catastrophe prédis par l'OMS et ses financiers. il est temps que nos dirigeants pense à redémarrer notre économie pas trop solide. adapter les mesures à nos réalités africaines.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
nanita
On dirait que le PRADO est un lecteur assidu de koaci hein. Rassurant.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter