Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Malgré la crise sanitaire, l'Etat continue de payer la dette intérieure, 139,100 milliards de FCFA décaissés d'avril à ce jour
 

Côte d'Ivoire : Malgré la crise sanitaire, l'Etat continue de payer la dette intérieure, 139,100 milliards de FCFA décaissés d'avril à ce jour

 
 
 
 3339 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 13 mai 2020 - 17:12


Malgré la pandémie du COVID-19 et la rareté des ressources, les autorités ivoiriennes continuent de payer la dette intérieure. Ce sont au total, les montants cumulés de 139,100 milliards FCFA qui ont été décaissés d’avril à mai 2020, comme annoncé par le Payeur général des services généraux des administrations publiques (PGSGAP).


Les entreprises des sous-secteurs sinistrés du fait de la pandémie disposant des factures inférieures à 100 millions de FCFA sont les premières bénéficiaires de ce processus de paiement.


Au cours d'une réunion du Comité Paritaire Technique (CPT / COVID-19 ), tenue à Abidjan, le point du paiement de la dette intérieure a été fait par Traoré Zoumana, Payeur général des services généraux des administrations publiques (PGSGAP) de la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP).


Ce dernier a affirmé qu'au mois d’avril, la somme de 76, 100 milliards de FCFA a été décaissée et elle est repartie de la façon suivante.


31, 8 milliards FCFA pour les fournisseurs de l’Etat et ses démembrements dont les montants sont inférieurs à 100 millions de FCFA, 22 milliards de FCFA pour la dette école, 22, 3 milliards de FCFA pour les fournisseurs dont la créance est supérieure à 100 millions FCFA. 


Il a annoncé que l'opération de payement a débuté dans ce mois, le jeudi 7 mai et se poursuit et à ce jour, il a été décaissé la somme de 63 milliards de FCFA qui se repartissent comme suit : 32, 71 milliards de FCFA pour les fournisseurs de l’Etat et ses démembrements et 30,84 milliards pour la dette école.


 

Les montants cumulés des décaissements pour les mois d’avril et de mai 2020 s’élèvent à ce jour à 139,100 milliards de FCFA. Il convient de préciser que 22,3 milliards FCFA des 139,100 milliards de FCFA ont aussi été décaissés en faveur des fournisseurs qui ont des factures supérieures à 100 millions de FCFA. 


Plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour de la rencontre. Les débats se sont focalisés sur le point relatif à la synthèse des requêtes de la Cellule de Veille et d’Information Economique (CVIE/COVID-19), sur la période du 31 mars au 5 mai 2020.


Au terme des échanges, on retient que 57 requérants composés de 50 entreprises et 7 organisations ont été émis pour un total de 116 préoccupations en hausse par rapport à la précédente synthèse du CVIE/COVID-19 du 24 avril dernier.


L’analyse de la typologie des besoins a montré clairement que les entreprises ont de réelles attentes en termes de besoin de financement.

Les questions des charges fiscales et sociales ainsi que celles portant sur le loyer, l’électricité et l’eau ont été également abordées et elles émanent prioritairement des secteurs du commerce, des services, du tourisme, du BTP et des transports.


Enfin , au cours de cette 3ème réunion du CPT/ COVID-19, le point des requêtes transmises par les entreprises en rapport avec la crise sanitaire et examinées au sein des différentes administrations publiques a été établi.


Les concernés ont souhaité une célérité dans la mise en place effective des différents fonds d'appui. A savoir, le Fonds de Solidarité des Grandes entreprises, des PME et du Secteur informel. 


 

La prochaine réunion du CPT/ COVID-19 est prévue pour le 15 mai prochain en attendant, tout opérateur économique peut saisir la Cellule de Veille et d’Information Economique du CVIE/COVID-19


Une équipe dédiée du CCESP appuyée par les points focaux des administrations compétentes est chargée du traitement efficient de toutes les préoccupations des opérateurs économiques.   



Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Economie
 
Côte d'Ivoire: Crise à la BAD, le Bureau du Conseil des gouverneurs a...
 
 
Côte d'Ivoire: Crise à la BAD,  le Bureau du Conseil des gouverneurs autorise une revue indépendante du rapport du comité d'éthique des conseils d'administration
Economie
 
Cameroun : Coronavirus, Bolloré Transport & Logistics aide le gouverne...
 
 
Cameroun : Coronavirus, Bolloré Transport & Logistics aide le gouvernement dans la lutte contre la propagation de la pandémie
Côte d'Ivoire : Lutte contre le trafic de Drogue, bientôt l'extension de la vidéo surveillance à partir des frontières
Economie
Côte d'Ivoire : Lutte contre le trafic de Drogue, bientôt l'exten...
Côte d'Ivoire il y a 7 heures
 
Côte d'Ivoire : Financement de projets de lutte contre le Coronavirus: 6 jeunes entrepreneurs reçoivent des chèques de plus de 42 millions FCFA
Economie
Côte d'Ivoire : Financement de projets de lutte contre le Coronav...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
Côte d'Ivoire : Affaires maritimes et portuaires, le DG Bertin Tano sur la sellette ?
Economie
Côte d'Ivoire : Affaires maritimes et portuaires, le DG Bertin Ta...
Côte d'Ivoire il y a 1 jour
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Malgré la crise sanitaire, l'Etat continue de payer la dette intérieure, 139,100 milliards de FCFA décaissés d'avril à ce jour
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Zezeto
Quand on a affaire à des gouvernants sérieux c'est ainsi
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Salutaire mais rien d'extraordinaire! Même en pleine rébellion meurtrière des maudits chiens venus du Nord nous sauver de GBAGBO le «tyran», ce dernier à continué de verser les salaires des fonctionnaires (même lorsque que le robinet fut fermé par la France) et à continuer à payer la dette intérieure, voire la dette extérieure (estimé à 4000 milliards quand il fut chasser par la France. Elle est plus de 10 000 milliards avec les actuels «gouvernants responsables» en temps de stabilité). Même dramane ouattara et Bédié (le gougnon qui avait précisé avec le diable) ont perçu de 2002 à 2010 leurs émoluments. Ça, c'était GBAGBO, le «tyran» responsable : «les sauveurs» ont créé la guerre mais, sans honte, ils n'ont à aucun moment refusé d'être payés par leur supposé bourreau.
 
 il y a 3 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
C'est Gbagbo que nous devons plutôt FELICITER.... Koudou Gbagbo payait TOUS les fonctionnaires et avait mème "reclassé" les milliers d'enseignants qui avaient été "classés" par DRAMANE pendant son passage à la primature comme 1er ministre de feu H- Boigny. Il faut rendre à César=Gbagbo ce qui lui appartient.... de mème aussi à Satan ce qui lui appartient.
 
 il y a 2 semaines     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement