Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abidjan, grogne dans une société de distribution de produits pharmaceutiques, Collectif et syndicat menacent de bloquer les activités dans les prochains jours
 

Côte d'Ivoire : Abidjan, grogne dans une société de distribution de produits pharmaceutiques, Collectif et syndicat menacent de bloquer les activités dans les prochains jours

 
 
 
 6731 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 juillet 2020 - 00:15


Le collectif des délégués du personnel et les membres du syndicat de Tedis Pharma-CI, entreprise de distribution de produits pharmaceutiques ne sont pas contents de leurs responsables. Ils sollicitent une rencontre urgente avec la Direction Générale et menacent de bloquer les activités dans les prochains jours.


«Nous, délégués du personnel et membres du syndicat libre des travailleurs de TEDIS PHARMA CI, venons par ce présent courrier, solliciter une rencontre urgente avec la Direction Générale afin de vous faire part des observations faites concernant l’activité que nous exerçons au niveau de chaque service, » précise le courrier adressé aux directeurs adjoints en notre possession.


Comme mentionné dans le courrier, les représentants des employés sollicitent cette rencontre, à cause de l’atmosphère délétère qui règne dans l'entreprise et qui est due aux conditions de travail et de rémunération du personnel.


 

Les points qui feront l'objet de discussion entre la Direction et les représentants des agents sont nombreux. Concernant la question des heures supplémentaires, le Collectif et le syndicat veulent connaître les raisons du non paiement des heures supplémentaires.


«Nous voulons discuter sur le barème du forfait des supplémentaires attribués aux chauffeurs, connaitre les raisons pour lesquelles les livraisons hors d’Abidjan ne comptent que pour 08h de travail, le barème de calcul des heures supplémentaires à 75% pour les dimanches et jours fériés, le barème de calcul des heures supplémentaires au-delà des heures normales (08h par jour) et le barème de calcul des heures de travail de nuit, » explique, les responsables des agents dans le courrier.


En attendant d'être reçus par la Direction générale, le Collectif et le syndicat dénoncent les anomalies sur les bulletins de paie. Ils souhaitent la mise à jour des anomalies sur l’ancienneté, la mise à jour des primes de rendement, la régularisation des catégories des employés.


«Les conditions de travail sont très difficiles au niveau de chaque service. Nous constatons, une lenteur permanente du logiciel ERG-pharma depuis son installation (plaintes des clients et stress des employés). Méthode longue et très lente du traitement des commandes entrainant des retards dans les livraisons (chemin de roulement inadapté pour un traitement efficace des commandes), absence d’infirmerie dans les agences de Gagnoa et Bouaké pour les 1ers soins des employés. Procédure lente dans la réparation et le remplacement des accessoires pour les véhicules de livraison entrainant la dégradation rapide des dits-véhicules. Tenues usées des magasiniers (tenues non présentables). Aucune prime de risques pour les agents de l’expédition. Vague de fin des CDD pour des agents sans arguments valables. Les nouveaux véhicules sont affectés aux nouveaux chauffeurs en lieu et place des anciens.»


Ce sont autant d'observations faites par les représentants des employés qui souhaitent urgemment entamer des négociations avec la Direction avant qu'ils ne suspendent le travail dans les jours à venir.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement