Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Après les violences, les rois et chefs traditionnels sortent enfin de leur mutisme
 

Côte d'Ivoire : Après les violences, les rois et chefs traditionnels sortent enfin de leur mutisme

 
 
 
 9784 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 13 novembre 2020 - 09:17

Sa Majesté Amon Tanoé Désiré


Interpellés, à l'image d'un grand nombre de cadres du centre et de l'est, à plusieurs reprises sur leur silence depuis les violences post-électorales, les rois et chefs traditionnels sortent enfin de leur mutisme.

 

La Chambre nationale des Rois et Chefs traditionnels de Côte d'Ivoire et son Président, sa Majesté Amon Tanoé Désiré s’est rendu dans la localité de Sikensi (Agneby-Tiassa) à la rencontre des populations.


Cette ville a connu des violences depuis le mois d’aout dernier où l’on dénombre trois morts et plusieurs blessés.


Selon les informations rapportées à KOACI, Amon Tanoé Désiré a fait savoir qu’il était en mission de sensibilisation pour la cohésion sociale et du vivre-ensemble.


 

« Dans un échange direct et franc, l'hôte du jour et les populations se sont parlé. Les jeunes, par le canal de leur président intérimaire, Kré Landry ont dit leurs frustrations dues à la répression militaire lors de la marche du 09 novembre qui a vu le décès de trois des leurs. Pour finir, il a demandé la libération des jeunes arrêtés par les hommes armés », rapporte un témoin de la rencontre.

 

Nous apprenons que, pour sa part, sa Majesté a d'abord présenté les excuses de la nation à Sikensi et a encouragé les jeunes à ne pas se donner la mort gratuite pour des hommes politiques. 


« Enfin, il a pris l'engagement de rapporter les cris de cœur des population de Sikensi au Président de la République », a-t-on indiqué.


Selon le bilan officiel des violences post-électorales révélé par le Gouvernement, il fait état de , 85 morts et 484 blessés au total dont 34 morts avant le scrutin, 20 le jour du vote et 31 après l’élection présidentielle.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après les violences, les rois et chefs traditionnels sortent enfin de leur mutisme
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
@kré Landry je vous invite a inviter les jeune de cette localité a aller sur koaci Cameroun ou autre voir comment la police réprime, quand ils auront fini dites leur plutôt de livrer le marchant de mort de leurs zone , sinon que c'est leur parents qui souffre et la rci avance quand meme a bon entendeur
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
médecins après la mort
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Que des inutiles au même titre que le médiateur rdr de la république.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Des futilités de vieux-cons hypocrites laches qui sont prêts à mourir avec la vérité dans leur ventre. Mais sachez qu’aucun jeune ne meurt à cause des hommes politiques; ils meurent pour leur NATION confisquée par un seul individu. Aujourd’hui lorsque vous n’êtes pas RDR ou d’adhérer pas à une quelconque union avec le RDR vous n’avez pas droit au soleil en Côte d’Ivoire, les jeunes ont une amabition de diriger leur pays mais si un imposteur veut à lui seul diriger à vie quand est ce qu’eux viendront au pouvoir????? Il n y pas de 3ème mandat dans la constitution ivoirienne. L’imposteur ouatara doit dégager.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement