Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Inscriptions à l'Université, Adama Diawara : «on préfère payer 500 mille FCFA pour papou au préscolaire au lieu 30 mille pour un enfant qui a le BAC »
 

Côte d'Ivoire : Inscriptions à l'Université, Adama Diawara : «on préfère payer 500 mille FCFA pour papou au préscolaire au lieu 30 mille pour un enfant qui a le BAC »

 
 
 
 24066 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 11 janvier 2021 - 17:37

Diawara


Dans les critères de convergence des systèmes d'enseignement supérieur dans la zone UEMOA, normalement, les apprenants, les étudiants doivent contribuer à leur frais de formation à une hauteur de minimum 15%.


Dans la zone UEMOA, aujourd'hui, le coût unitaire de formation optimal est de 1,5 million de FCFA. Donc l'étudiant doit payer au minimum 225 mille FCFA.


En Côte d'Ivoire la contribution de l'étudiant est de 30 mille FCFA, malheureusement, les parents d'élèves crient au scandale.


 

Au cours d'une rencontre, Adama Diawara de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a fait cette précision au cours d'une rencontre avec la presse et déploré l'attitude des parents d'élèves.


« Ce sont des vérités que les gens n'aiment pas entendre. Malheureusement, si on veut que notre système d'enseignement soit performant, ce sont des choses qu'il faudra appliquer tôt ou tard. Les gens on l'impression que l'Enseignement supérieur c'est gratuit », a-t-il ajouté.


«Je suis désolé quand vous dites à un Ivoirien d’aller inscrire son enfant au primaire, pour ne pas dire au préscolaire qu'il doit payer pour «papou » (appellation pour désigner des enfants, ndlr) , 400 mille voire 500 mille FCFA pour l’emmener au jardin, il n'y a pas de problème », a mentionné, le ministre.


Selon lui, dès que vous dites à un Ivoirien que son enfant a le BAC, il doit aller l'inscrire en première année à l'Université, c'est 30 mille FCFA, il crie, c'est trop cher.


«Mais attendez, il y a une aberration. Je donne ce chiffre là pour que tout le monde sache ce à quoi s'en tenir », a conclu, Adama Diawara.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Inscriptions à l'Université, Adama Diawara : «on préfère payer 500 mille FCFA pour papou au préscolaire au lieu 30 mille pour un enfant qui a le BAC »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Ecoutez-moi ce prédateur! Tu en connais combien, toi, qui paient 500000 pour papou au CP1? Bandécon!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Va demander à ta traîneau de grand-mère et pondeuse si le chien sans poils koudou et pédophile gbagba et les refondateurs n'étaient pas les plus gros pédophiles et prédateurs du pays... Imbécile...
 
 il y a 1 mois
Peace101
Faites attention Mr. Le Ministre. Il faut savoir vous exprimer même des vérités qui oaraissent évidentes. Le verbe relève et le verbe rabaisse... On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Amon
Cool!
 
 il y a 1 mois
BenMar87
Incroyable
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Le problème est réel, mais comment le pauser et le faire accepter ? Il y aura quel changement après ce paiement ? Il fait être véridique, et tenir les promesses.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
C'est pas étonnan.t Quand on vole tout l'argent du pays, on ne peut que vomir de tels propos. Est ce la même personne ? Celle qui paie 500 mille au jardin et celle qui trouve cher 30 mille pour l'université ? Deux entités vraiment différentes. Je comprends. Tout comme son patron bouche tordu et oei penché, ce sont de grands menteurs.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Amon
Merci pour l'éclaircissement! J'observe qu'il y a une facilité déconcertante à se refugier derrière les décisions communautaires, qui, au demeurant, sont juste des propositions, vue la disparité des cadres macroéconomiques dans la zone UEMOA. Comment des pays pauvres où la répartition des richesses est si inégale, avec la majorité des populations vivant sous le seuil de la pauvreté (moins d'un dollar US par jour) peuvent-ils prendre des décisions aussi suicidaires? Pourquoi les 15% des frais de scolarité, par exemple ne sont qu'un minimum ? Pourquoi n'y a-t-il pas un maximum? Qui prend ces décisions et sur quelle (s) base (s)? Quelles sont les déterminants qui entrent dans les calculs de ces critères? Pourquoi les décisions communautaires ne font-elles pas l'objet de publicité au même titre que les décisions nationales? Pourquoi ne sont-elles brandies que lorsque des décisions nationales outrancières y relatives sont réprouvées par les masses populaires? Que cache-t-on dans les prises de décisions communautaires? Nos populations ne se sentent évidemment pas concernées par ces dernières; d'où l'inadéquation qui semble (bizarrement) surprendre nos dirigeants. Car la même réprobation, mais à une échelle plus élargie (aux populations des 8 états-parties) sera alors plus amère, voir brutale... Respectez vos peuples, chers dirigeants! Le pouvoir au Peuple! J'ai parlé.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Amon
C'est la preuve la plus tangible du fossé entre les dirigeant, la classe bourgeoise et embourgeoisante, et les masses populaire, qui composent l'immense majorité du peuple. comme dirait le Pr Martin BLEOU, d'une part ceux qui jouissent et d'autre, ceux qui gémissent. Monsieur le ministre, quelle est la proportion exacte de ceux qui paient 500 mille FCFA pour la maternelle de Papou dans ce pays par rapport à la population totale pour que cela puisse servir d'exemple dans votre raisonnement. Vous voyez l'expression du mépris que vous avez pour la grande majorité gémissante, voire agonisante? J'ai parlé.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
La richesse foudroyante inhibe le sens de la réflexion. C'est confirmé.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives sans projets de loi dans les programmes des candidats, une affaire de poste ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Saisie record de cocaine à Cocody, vous attendez-vous à ce que des no...
 
2167
Oui
61%  
 
1243
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement