Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le BURIDA va faire sa mue, un artiste qui se comporte mal sera viré, prévient  Tiburce Koffi
 

Côte d'Ivoire : Le BURIDA va faire sa mue, un artiste qui se comporte mal sera viré, prévient Tiburce Koffi

 
 
 
 3698 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 08 février 2021 - 11:43

Tiburce Koffi et le DG du Burida Karim Ouattara à l’extrême droite samedi à Jacqueville (Ph KOACI)


Le Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs (BURIDA) va faire sa mue. C’est ce qui ressort du séminaire organisé du jeudi 4 au samedi 6 février dernier dans la localité de Jacqueville comme constaté sur place par KOACI.


Le séminaire de restitution et de validation des travaux pour la restructuration du BURIDA a vu la participation de toutes les composantes du domaine de l’art en Côte d’Ivoire.


Plusieurs recommandations ont été faites par les participants. Elles seront portées devant le Ministre de la Culture et de la Francophonie, Madame Raymonde Goudou Coffie pour son approbation.


 

Les débats ont été houleux entre les membres du Conseil de Gestion. Mais ils étaient nécessaires car l’objectif est de doter la maison des artistes d'outils juridiques efficaces pour leur bien-être et de ramener la paix en leur sein.

Le président du Comité de Gestion, Tiburce Koffi, a indiqué qu’il est venu nettoyer le BURIDA afin d’écarter toutes les brebis galeuses dont les agissements n’honorent par la structure.


« Un artiste qui se comporte mal sera viré », a prévenu l’ancien Directeur General de l’Insaac. « Nous allons sortir un BURIDA nouveau dans la transparence. Nous allons doter le BURIDA d’un bureau informatique performant pour la perception et la répartition. Je suis venu faire du propre. Je vais nettoyer le BURIDA. »


Deux motions de soutien ont été lues lors du conclave. L’une spéciale adressée au chef de l’Etat, Alassane Ouattara et l’autre à la Ministre de la Culture.


« Le Conseil de Gestion et de Restructuration et le Comité de Direction du Bureau Ivoirien du Droit d’Auteur (BURIDA), Réunis à Jacqueville, en dates du 03 au 07 février 2021, Expriment leur profonde gratitude et leur déférente considération, à Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire, pour la grande sollicitude dont il fait preuve à l’endroit du BURIDA et de ses sociétaires, et pour son dévouement profond pour la promotion de la culture, de la propriété littéraire et artistique ainsi que la gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins en Côte d’Ivoire ; Lui réitèrent respect et reconnaissance pour les sacrifices consentis par l’Etat en faveur des créateurs de notre pays, toutes disciplines confondues. Lui réitèrent soutien total pour la politique culturelle du pays », ont indiqué Karim Ouattara DG du BURIDA et Tiburce Koffi, Président du Comité de Gestion et de Restructuration.


De nouveaux organes seront donc mis en place avec pour missions de : Procéder à la réforme juridique, administrative et sociale du BURIDA ; Organiser la restructuration financière et informatique du BURIDA ; Veiller à la mise en œuvre par la direction générale des décisions prises et orientations données.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le BURIDA va faire sa mue, un artiste qui se comporte mal sera viré, prévient Tiburce Koffi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Levrai
Ah il a râlé jusqu'à on lui a trouvé un poste. Insociable ce mec, le pire des employeurs!
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
J'aimerais bien connaître la définition de "brebis galeuses"... Ça veut dire quoi qui se comportent mal ? Qui sera le juge ?
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Nouveau, nouveau, nouveau. Voleurs nouveaux, vous aurez des chanteurs nouveaux.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement