Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Massacre de Duekoué, Amadé Ouérémi révèle à la barre qu'il travaillait sous les ordres des chefs rebelles dont le Commandant Loss
 

Côte d'Ivoire : Massacre de Duekoué, Amadé Ouérémi révèle à la barre qu'il travaillait sous les ordres des chefs rebelles dont le Commandant Loss

 
 
 
 18346 Vues
 
  16 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 24 mars 2021 - 21:23

Amadé Ouérémi


Comme annoncé la veille par KOACI, Amadé Ouérémi a comparu cet après-midi, devant le tribunal criminel du Plateau dans l'affaire du massacre de Duékoué et Duékoué carrefour dans l'ouest de la Côte d'Ivoire.


Il a été arrêté le 18 mai 2013 et est accusé de crimes de guerre commis durant la crise post-électorale de 2010-2011.


C'est aux environs de 14 heures que le procès du patron du mont Péko a débuté.


Amadé Ouérémi a à l'occasion révélé que c'est le Commandant Fofana Losseni dit Loss qui a donné l'ordre de chasser les miliciens à Duekoué.


"J'étais à Bagouo le 27 mars 2011. C'est le Commandant Fofana Losseni dit Loss qui a donné l'ordre de chasser les miliciens de Duekoué. Moi, j'étais un rebelle aux ordres du chef de guerre Coulibaly de Kouibly. C'est lui qui m'a fourni des armes et des treillis militaires. Moi j'étais malade et je ne faisais que mettre les munitions dans les chargeurs des armes dans le village de Blodi. C'est après la libération de Duekoué que je suis entré dans la ville. Les vrais dozos étaient nombreux ce jour là. Ce sont les dozos qui ont tué les gens. Ce n'est pas parce que c'est mélangé qu'ils vont mettre tout sur moi. Dieu même sait que je n'ai pas fait ça moi seul. J'ai vu des corps des hommes. C'était beaucoup. Je n'ai jamais vu ça de ma vie. Il y avait des femmes, des hommes, des enfants et des vieillards parmi les corps. Des personnes ont été brûlées vifs dans des maisons. On m'a utilisé comme un chiffon pour nettoyer leurs déchets. Je n'avais pas d'hommes sous mes ordres. Je n'ai pas tué de guéré. Les gens ont essayé de me tuer. Mais, ce que voulez, je vais tout dire", a déclaré le rebelle.


Poursuivi pour vingt chefs d'accusations, le Président du Tribunal, le juge Bini Charles lui a demandé le degré d'implication des chefs de guerre que sont Coulibaly de Kouibly, Fofana Losseni, Koné Daouda dit Kounda et Traoré Dramane puisque ces derniers nient tout lien et collaboration avec lui dans l'ordonnance de renvoi.


 

Ils ont affirmé que toutes les tueries et autres massacres sont du fait de l'ancien homme fort du mont Péko.


Les dozos ont également nié leur implication dans les massacres de Duekoué, affirmant que les hommes d'Amadé portaient également des tenues de dozos.


Malgré les interventions du procureur Amian et de l'avocate de la défense, Roselyne Aka Serikpa, l'ancien chef de guerre n'a pas changé de version.


Il a indiqué qu'il était un élément de la rébellion sous les ordres des chefs de guerre en 2011 dans cette zone en révélant au passage que Coulibaly de Kouibly venu l'arrêter en 2013, l'a avoué que c'est Alassane Ouattara qui avait donné l'ordre.


Par ailleurs, ce sont 10 témoins sur 82 qui ont répondu présents ce jour au tribunal.


 

Notons que Le MIDH, la LIDHO et la FIDH se sont constitués partie civile et sont représentés par des avocats qui ont à leur charge, 35 témoins.


Quant au principal accusé, Amadé Ouérémi, il bénéficie de l'assistance d'une avocate commise d'office pour sa défense.


L'audience reprend demain sous le coup de 13h avec la poursuite de l'interrogatoire de l'accusé et la comparution de certains témoins.


Amadé Ouérémi est poursuivi entre autres pour des faits de crimes contre civils, crimes de guerre, génocide, assassinats, meurtres, viols, attentat, complot contre l'autorité de l'état, pillages, participation à des mouvements insurrectionnels, tribalisme, xénophobie, vols en réunion, troublés à l'ordre public etc.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  16 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Massacre de Duekoué, Amadé Ouérémi révèle à la barre qu'il travaillait sous les ordres des chefs rebelles dont le Commandant Loss
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Il a indiqué qu'il était un élément de la rébellion sous les ordres des chefs de guerre en 2011 dans cette zone en révélant au passage que Coulibaly de Kouibly venu l'arrêter en 2013, l'a avoué que c'est Alassane Ouattara qui avait donné l'ordre. Tout a commencé en 2002= RÉBELLION S’est achevé avec le bombardement de la Côte d’ivoire, pays souverain par une armée mercenaire française( Sarkozy) en 2010 pour installer un chef colonialiste au pouvoir: Outara. La crise de 2010 n’a été que l’apothéose de la rébellion de 2002. Tous les tueurs et chefs tueurs ne peuvent faire leur récit ou déposition devant n’importe quelle cours de justice sans faire référence à la rébellion de 2002 , ses commanditaires, ses chefs et financiers.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Du réchauffé
 
 il y a 4 mois
Batuta
Et ces chefs rebelles travaillaient sous les ordres de qui? Soro! Soro, pauvre étudiant sans emploi, qui travaillait pour qui? le mokochu malade a décidé de faire couler le bateau avant de mourir, car Soro parlera! Bandécons!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
De simple occupant illegal, il devient l auteur de massacre. Il aura fallut 8 ans a la Justice Ivoirienne pour determiner le chef d accusation de cet homme, la ou d autres pour atteinte a l autorite de l etat ou insulte a magistrat auront eu des proces expeditifs.....Anyway on ne finira pas d etonner le monde , Amade Ouremi aura d interessantes choses a dire, le peu qu il a lance sur les suppletifs Dozo et Frci est deja horrible. On attend la suite ....
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Hum
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Attention!!!! La fiole risque de réduire Amadé au silence avant la fin du procès! Bandécon!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
C’est trop complaisant ou une lâcheté pour l’humanité de laisser les criminels comme Ouatara Alassane et Sarkozy en liberté comme ça : regardez les gens qui sont morts en Libye, regardez les morts en Côte d’Ivoire. Laissez ces 2 criminels en liberté serait vraiment une lâcheté de la communauté internationale si vraiment cette communauté existe .Moi pour ma part j’ai toujours dénoncé ces 2 demi messieurs, ma conscience est tranquille mais je m’incline devant toutes les victimes et mes excuses de mon incapacité à pouvoir leur rendre justice, ainsi loin d’être lâche.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
Bon. Là aussi, c'est Gbagbo, selon la version officielle "responsable de 3.000 morts" ? Que se passe-t-il quand un homme politique sans statut (pas de prestation de serment, pas d'investiture, etc), créé illégalement depuis une chambre d'hôtel une armée et envoie des réparateurs de vélos, des cordonniers, des analphabètes, prisonniers et bandits de tout poil récupérer son soi-disant fauteuil ? Bah… des pogroms, des exactions, un bain de sang. Et il se trouve des animaux sans poil qui aboient à longueur de journée que c'est celui qui était assis à Abidjan à sa résidence qui est auteur de 3.000 morts ! Répétez cela 10 mille fois, mais c'est trop frais, trop récent, pour distraire quiconque est doté d'un cerveau.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
dès que le sujet s'y prête, les revenants nous arrivent de leur passionnante admiration qu'ils voient à leur gourou...Mais pour ce cas, ayez un optimisme mesuré...si vous voyez ce que je veux dire.
 
 il y a 4 mois
@Marius
Sacré @zozo-to! Ce déchet social. Ça n'est pas parce que toi, tu n'as rien à faire de ta pitoyable existence pour dormir sur @koaci, que les «revenants» devraient y passer tout leur temps. Chacun y vient et commente les sujets selon sa sensibilité. Donc l'abruti, qui es tu pour définir la fréquence avec laquelle certains devraient «fréquenter» @koaci dont tu es certainement un salarié ou devenu accro ?! D'ailleurs toi, tu es qui opur distribuer les bons ou mauvais points ? un haineux et déchet social, donneur de leçons. Si les aveux de ce mossi sur ton maudit chien de sindou te font mal, bois un peu d'eau.
 
 il y a 4 mois
BenMar87
continuez à enquêter, vous découvrirez des choses intéressantes...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Ahiiii ! Ce mossi là avoue vite dèh! Comme ça, en une après midi, il à tout dit : l'ordre vient du cdt loss et d'autres chefs rebelles, des frci sous les ordres du cdt en chef de cette armée de tueurs venue délivrer le peuple, le maudit chien de sindou. Ce n'est qu'une confirmation d'ailleurs. Mais, J'ai vraiment mal car je constate que ces rebelles et dozo se sont vraiment régalés en massacrant hommes, femmes et, même les enfants. Ça fait vraiment froid dans le dos en lisant ce récit macabre de ce mossi. Alassane dramane ouattara, les ex rebelles et le rdr, vos descendances et vous, soyez maudits à jamais!
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
O m ggg.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Adokaflai
Le hic c'est que Wattra ne se reproche rien. Si ces chefs rebelles couvrent Wattra, ils iront à la CPI à sa place. Alors qu'ils devraient être accompagnés par Wattra comme blé Goudé a accompagné gbagbo.
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ouquanqui
C'est le film inédit à suivre ces temps ci, on observe !!! si la CPI a vent de ce procès, des têtes vont certainement trembler. Le pauvre, il va payer pour un truc où il était commandé par des commandants commandés.. ok faut tout dire nous on adore affaire
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Si le président Gbagbo a été traduit devant la CPI, on a estimé que c'était lui le chef suprême de son camp. à la CPI, on a vérifier les ordres venant de lui, les décrets signés à l'époque etc. En face, la symétrie des formes ou le parallélisme des formes voudrait que ce soit Dramane qui soit entendu. On n'est pas allé chercher un miliciens de tel ou tel camp pour le rendre responsable des crimes contre l'humanité dans la crise poste électorale de 2010. N'oublions pas qu'il faudra démontrer l'existence d'un plan commun. ça m'étonnerait que ces dozos, miliciens ou rebelles, puissent agir sans ordres venant du sommet. Je me souviens encore des images des centaines de pièces d'identités trouvées sur place après les massacres de Duékoué. Ces pièces d'identité sont la preuve qu'un tri ethnique se faisait au moment massacre...
 
 il y a 4 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement