Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : L'avocat de l'Etat à propos de la libération totale de Gbagbo et Blé Goudé: « le pays est uniquement intervenu dans ce procès en tant qu'ami de la Cour »
 

Côte d'Ivoire : L'avocat de l'Etat à propos de la libération totale de Gbagbo et Blé Goudé: « le pays est uniquement intervenu dans ce procès en tant qu'ami de la Cour »

 
 
 
 10591 Vues
 
  12 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 07 avril 2021 - 10:46

Maitre Abdoulaye Ben Méité


Suite à la libération totale de Laurent Gbagbo et de Blé Goudé par le Tribunal pénal international, (CPI) des langues se délient dans le camp du pouvoir d'Abidjan.


Maitre Abdoulaye Ben Méité, avocat de l'État de Côte d'Ivoire a affirmé sur les antennes d'une chaîne de télévision privée au cours d'un débat que son client n'était pas partie au procès de l'ancien président ivoirien et de son ministre.


« L'état de Côte d'Ivoire n'était pas partie au procès de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé Goudé devant la Cour pénale internationale (CPI) », a déclaré, l'avocat de l'État de Côte d'Ivoire.


Il a reconnu cependant que, c'est avec l'autorisation du pays que la CPI a entrepris des enquêtes sur le territoire ivoirien au lendemain de la crise post-électorale.


« A l'initiative et à la demande de la CPI seule, ces enquêtes ont conduit à l'extradition de messieurs Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé sur lesquels pesaient de lourds soupçons de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité », a précisé, Maitre Méité.


Selon lui, l'État de Côte d'Ivoire est intervenu dans le procès lorsque les accusés ont sollicité la levée des conditions greffées à leur liberté par la chambre d'appel suite à leur acquittement par la 1ère chambre.


"L'Etat de Côte d'Ivoire a sollicité et obtenu de la chambre d'appel, l'autorisation de faire des observations sur cette demande précise des accusés au cours de l'audience d'examen de celle-ci. Le pays est uniquement intervenu dans ce procès en tant que "ami de la Cour", expression désignant les personnes tierces au procès, mais susceptibles d'éclairer davantage la lanterne de la Cour sur un fait à travers des informations", a-t-il mentionné.


 

L'avocat de l'État a avoué que l'acquittement des prévenus en appel, ne constitue pas une défaite pour la Côte d'Ivoire et ne dédouane pas automatiquement les accusés. Il a déploré le fait que la Procureure n'a pas été à mesure de convaincre la Cour de la réalité des charges retenues contre les accusés.


« Je félicite la Côte d'Ivoire d'avoir offert cette opportunité qui est gage de l'état de droit. La procureure de la CPI n'a pas été à mesure de convaincre la Cour de la réalité des charges retenues contre ces accusés. Mais il faut avoir une autre lecture du procès pénal. Une personne peut être acquittée non pas parce qu'elle n'est pas coupable, mais parce qu'on n'a pas réussi à prouver sa culpabilité », a expliqué, l'homme de Droit.


Malgré l'acquittement des deux accusés, la crise post-électorale a enregistré 3000 morts.


Maitre Méité estime que l'État ne peut pas faire table rase sur ces pertes en vies humaines et sur la souffrance des victimes.


L'avocat de la Côte d'Ivoire a déclaré que, l'après procès est l'affaire de l'ancien Président, Laurent Gbagbo et de son co-accusé Blé Goudé.


« Ils ont désormais toutes les cartes en main pour aller à une réconciliation vraie et faciliter leur retour au pays. Que les acquittés aient le triomphe modeste. Blé Goudé a eu le profil bas dès la sortie du procès. J'ose croire que ses déclarations relèvent de la sincérité et je n'ai pas de raison d'en douter. J'invite Laurent Gbagbo et Blé Goudé à créer les conditions de la réconciliation pour apaiser les cœurs. Mais la Côte d'Ivoire a également le droit de se demander : qu'est-ce qui s'est passé... Car les autres ont l'impression de dire que comme chez eux, ils n'ont pas été condamnés, alors les coupables se trouvent dans l'autre camp », a-t-il souligné.


 

Pour lui, « il faut aller sur le prisme d'une sincérité dans le langage, l'attitude et non dans une attitude de défiance ».


L'avocat de l'État a enfin indiqué que la suite des événements dépendra de la posture et de l'attitude des acquittés.


« Ils pourraient, pourquoi pas, solliciter et obtenir la clémence de l'Etat ivoirien, notamment pour leur précédente condamnation définitive pour d'autres faits, pourvu que l'attitude de ces derniers soit conforme à un tel souhait », a conclu, l'Avocat député.


Il faut noter que le débat s'articulait autour du thème, "Gbagbo Laurent et Charles Blé Goudé, l'acquittement et après ?''. Me Méité avait en face de lui, Maître Gohi Bi, avocat des acquittés, Dr Sylvain N'Guessan, Directeur de l'institut de stratégie d'Abidjan, Dr Nahi Pregnon, Enseignant chercheur en sciences politiques et des journalistes.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  12 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : L'avocat de l'Etat à propos de la libération totale de Gbagbo et Blé Goudé: « le pays est uniquement intervenu dans ce procès en tant qu'ami de la Cour »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Adokaflai
La procureure de la CPI n'a pas été à mesure de convaincre la Cour de la réalité des charges retenues contre ces accusés. Bandécon ! C'est parceque il y en a pas justement. Moi je ne comprends pas cela, vous attaquez le pouvoir de quelqu'un et vous voulez qu'il croise les bras pour regarder.
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Les charges contre Koudou et sont fils existent et son réelles.... C'est la politique de la terre-brulée du sanguinaire Samory Touré, pratiquée par le PR DRAMANE depuis 10 ans qui a probablement poussé des juges à acquitter Gbagbo et fils...
 
 il y a 3 jours
@Marius
J'ai écouté ce monsieur ce dimanche, il rappelait chaque fois, qu'il avait été invité en qualité d'avocat alors que son militantisme au rdr était prédominant dans ses analyses. Vindicatif, refusant même d'admettre son échec à la CPI, à nier l'évidence, et à brandir sans cesse des menaces à peine voilées... Ça m'a rappelé l'excellent ouvrage de Max Weber : «Le savant et le politique» qu'il devra absolument lire d'ailleurs. Diantre!! Que ce fut si difficile, pour cet avocat, payé avec nos impôts, de se défaire de son militantisme exacerbé pour mener des analyses objectives. Dieu merci, Dr Pregnon le lui a fait remarquer en fin d'émission.
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Chaque juge ou procureur Ivoirien joue dans une équipe politique. Le poltron Adou Richard joue t-il dans quel camp ????>>>
 
 il y a 3 jours
Mesmin Konin
Heeee Ben tu es trop fort . On te parle de faiblesses exceptionnelles des preuves comme pour dire qu il n existe aucune preuve de ce qui a ete avancée. C est quand meme fort, c est comme affirmer que toi Ben Meite est responsable Rhdp dans le worodougou sans apporter une quelconque preuve de ce militantisme alors que tu n es qu au meme titre que Maitre Gueu Patrice et auparavant Maitre Samassi, simple avocat de l état de Cote d Ivoire (tu ne fais que ton devoir d avocat, defendre les interets de tes mandants qui est l etat de Cote d Ivoire dont les tenants de l executif ) et comme chez nous parfois on aime associer la region et le nom au militantisme politique faire une association parrallele et brandir cela comme preuve. Comment peut on accuser quelqu un sur la base d une faiblesse exceptionnelle de preuve et se convaincre de sa culpabilite? Le bureau du procureur a eu pres de 5 annees pour reunir toutes les preuves , y en a aucune mais .....
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Des PREUVES contre Koudou et fils EXISTENT.... there is no DOUBT about that........... La justice est comme le milieu cosmique et aussi Satanique;. La justice est comparable à la guerre imaginaire et stupide que livre les Dieux religieux et Satan depuis la nuit des temps....
 
 il y a 3 jours
Ubiquismus
Je cite: "...et compte sur l'expertise de son carnet d'adresses pour réussir sa mission". -ça commence déjà. L'expertise du "carnet d'adresses" ?? J'aimerais bien qu'on me dise un jour ce qu'il y a dans ce fameux carnet d'adresses de Dramane... -Dramane lui-même c'en est servi non ?? S'il a lamentablement échoué sur tous les plans au niveau national et international, au point de transformer le pays en une plaque tournante de la cocaïne,...je me demande comment une illettrée peut s'aider du fameux carnet d'adresses ...bon !! -L'Ivoirien lambda n'est pas dupe pour se laisser mystifier par ce genre de com. Je : " l'acquittement des prévenus en appel, ne constitue pas une défaite pour la Côte d'Ivoire et ne dédouane pas automatiquement les accusés" -Ne dédouane pas automatique les accusés : c'est du droit ça ?? Il a le culot de se présenter comme "homme de droit". Le parallélisme des formes voudrait que Dramane aille s'expliquer devant la CPI pour voir s'il n'est pas coupable. Ne me dites pas que Dramane est au pouvoir, il ne peut donc être traduit devant la CPI. Je rappelle que le président Soudanais (El Béchir) était au pouvoir et de surcroit son pays n'était pas parti aux statuts de Rome. Ça n’empêchait pas les puissances occidentales de demander qu'il soit arrêté chaque fois qu'il se rendait dans un pays étranger. Dramane qui a ratifié à postériori les statuts de la CPI doit en principe être entendu si l'une des parties à la crise post-électorale est déclarée non coupable. Présenter Ouérémi comme le seul criminel du camp Dramane relève d'une pure comédie. -Je trouve bizarre que l'auteur de l'article se contente d'exposer que les seuls analyses et commentaires de l'avocat de l'état de côte d'ivoire, alors que ce dernier participait à un débat probablement contradictoire. Qu'ont donc dit les autres participants pour lui rappeler qu’il débitait des niaiseries ??? Rien du tout !!
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Pardon, il faut supprimer mon 1er post : Je cite : " l'acquittement des prévenus en appel, ne constitue pas une défaite pour la Côte d'Ivoire et ne dédouane pas automatiquement les accusés" -Ne dédouane pas automatique les accusés : c'est du droit ça ?? Il a le culot de se présenter comme "homme de droit". Le parallélisme des formes voudrait que Dramane aille s'expliquer devant la CPI pour voir s'il n'est pas coupable. Ne me dites pas que Dramane est au pouvoir, il ne peut donc être traduit devant la CPI. Je rappelle que le président Soudanais (El Béchir) était au pouvoir et de surcroit son pays n'était pas parti aux statuts de Rome. Ça n’empêchait pas les puissances occidentales de demander qu'il soit arrêté chaque fois qu'il se rendait dans un pays étranger. Dramane qui a ratifié à postériori les statuts de la CPI doit en principe être entendu si l'une des parties à la crise post-électorale est déclarée non coupable. Présenter Ouérémi comme le seul criminel du camp Dramane relève d'une pure comédie. -Je trouve bizarre que l'auteur de l'article se contente d'exposer que les seuls analyses et commentaires de l'avocat de l'état de côte d'ivoire, alors que ce dernier participait à un débat probablement contradictoire. Qu'ont donc dit les autres participants pour lui rappeler qu’il débitait des niaiseries ??? Rien du tout !!
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Le regime RDR/rhdp n'est pas composé en majorité des "intellectuels" vraiment INTELLECTUELS honnêtes et courageux. That's the BIG problem within the RDR/rhdp
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Pourquoi êtes-vous si manipulateurs vous les Gors? Je ne suis pas juriste mais je sais lire un tout petit peu le français. La CPI a été saisie pour des faits de crimes de guerre et crimes contre humanité à l'encontre de Séplou le boulanger et Blé la machette. La CPI dit que dans les faits qui leurs sont reprochés, elle n'a pas trouvé de plan commun de crime de guerre et de crimes contre l'humanité, point/barre. Mais la CPI ne nie pas la réalité des 3000 morts. Eh bien pour ces cadavres qui ne relèvent pas de fait de crime de guerre, il faut bien que tous nous connaissions les auteurs ( forces nouvelles? Supplétifs libériens? Fesci? Jeunes patriotes...) . Ce jugement doit avoir lieu pour la mémoire des victimes.
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Un cancre qui pense nous apprendre quelque chose sur un processus que nous avons tous suivi, de babi à la Haye. Pouaaah!!! Personne ne nie la réalité des 3000 morts, sinon plus. La CPI n'a pas trouvé de plan commun consistant à massacrer les partisans de alassane dramane ouattara pour se maintenir au pouvoir. C'était cela votre argument de mouton ou rien (MOR) pendant 10 ans. Sûrs de votre fait. L'intelligence quasi inexistante d'un MOR soucieux de justice comme vous faites semblant de laisser paraître, voudrait donc que l'on se retournât logiquement vers le camp d'en face qui a déclaré la guerre au pouvoir GBAGBO. Car comme l'a dit le pdt juge de 1ère instance lors de son acquittement, GBAGBO en tant que président de la république en ce temps là, à pris ses responsabilités pour protéger les populations alors que les institutions étaient attaquées (on devine bien par dramane ouattara et l'ex rébellion qui voulait coûte que coûte le pouvoir). Après votre échec à la CPI, vous MOR, sortez encore un argument digne d'un scénario d'une cour commune d'abobo : On peut être déclaré innocent alors qu'on est en fait l'auteur du crime (pour mieux mettre en avant le manque de preuves) ou encore, «il n'y avait que des paroles et non des preuves» selon votre «koungolo vide». Pourquoi n'avoir pas alors confié les enquêtes à une vendeuse de gnonmi avec lait pour trouver les preuves pendant 10 ans contrairement à une procureure qui a eu tous les moyens ?! Le procès de amade ouremi ou accusés et témoins désignent les mossi, dozos, miliciens du rdr, frci comme auteurs du génocide des wê, vous donne des pisres du plan commun que vous recherchez tant. Abruti notoire.
 
 il y a 3 jours
Batuta
petit malien menteur-là! Bandécon!
 
 il y a 3 jours     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère au 1000 milliards, coup dur pour Kandia Camara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour son premier Gouvernement, Patrick Achi a t-til eu les coudées fr...
 
1231
Oui
33%  
 
2363
Non
64%  
 
110
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement