Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Depuis Anyama, Damana : « Nous ne sommes pas venus d'exil pour créer des troubles »
 

Côte d'Ivoire : Depuis Anyama, Damana : « Nous ne sommes pas venus d'exil pour créer des troubles »

 
 
 
 8019 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 mai 2021 - 13:03

Damana Pickass le week-end dernier à Anyama (Ph) 


Damana Adia Pickass était le week-end dernier dans la commune d’Anyama à la rencontre des militants du Front Populaire Ivoirien (FPI).


Dans son discours prononcé à l’Assemblée, il a tenu a rassuré les uns et les autres sur les motivations de lui et ses camarades revenus récemment d’exil du Ghana. Selon le vice-président du FPI, les troubles ne viendront pas de son camp et de rassurer. « Nous avons intérêt, mieux que quiconque, à développer un climat de paix et de réconciliation dans ce pays, car nous y gagnons plus que tout le monde. Le trouble, la violence ne viendront jamais de nous. Personnellement, nous ne sommes pas venus d'exil pour créer des troubles. Nous n'avons pas une culture de violence au FPI donc la déstabilisation de ce pays ne viendra pas de nous, pas du tout parce qu'on n'a aucun intérêt à le faire », a-t-il indiqué.


Damana affirme que s’il tient un discours de paix, ce n’est pas pour faire plaisir à qui que ce soit.


 

« À Yopougon, j'ai tenu un discours de paix et je réitère ça ici, ce n'est pas pour faire plaisir à quelqu'un mais c'est parce que c'est bien pour la Côte d'Ivoire et pour l'ensemble de ceux qui vivent en Côte d'Ivoire. Il faut que tout le monde le sache et le comprenne ainsi. C'est pourquoi je dis aux militants du FPI que votre responsabilité est grande, il faut faire en sorte que la confiance soit restaurée entre les Ivoiriens. Il y a des gens qui sont encore fébriles, nous devons aller vers eux pour restaurer la confiance », a-t-il poursuivi.


Pour terminer, le cadre du FPI a aussi souligné que les discussions se poursuivent avec le gouvernement depuis leur retour au pays.


Nous, nous revenons d'exil et nous continuons de discuter avec le gouvernement, nous avons la dernière fois rencontré le ministre de la réconciliation. C'était un moment de partage et d'échanges fraternels que nous avons apprécié. Nous remercions le ministre de la réconciliation nationale, au-delà de lui, le chef d'état et tout son gouvernement… Chacun de nous a sa responsabilité, chacun de nous fera ce qu'il a à faire, mais il faut que le gouvernement impulse un rythme, un dynamisme à la réconciliation.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Depuis Anyama, Damana : « Nous ne sommes pas venus d'exil pour créer des troubles »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
le pauvre il occupe le paysage fpi reduit a combien de spectateur lol plus ses accompagnants bref il sait que s'il gesticule pas il est fini c'est l'aile simone ca , voila pourquoi il est pas parti avec blé avec qui ils s'entendent pas
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Dans notre pays, les vrais spectateurs sont toujours cachés dans l'ombre comme un volcan qui ne previent JAMAIS quand il va faire éruption... Tout arrive brusquement et brutalement comme un songe(ou reve).
 
 il y a 1 an
SRIKABLA
C'est le PR DRAMANE qui doit faire TOUT pour qu'il n'y ait plus JAMAIS de troubles sur le plan socio-politique dans notre pays.. Mais de la maniere j'observe l'horizon, chacun doit commencer á creuser son bunker......
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter