Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Exécution des travaux du Schéma directeur d'Abidjan, le ministre Bouaké Fofana avoue : « Le montant des indemnisations des populations est supérieur au coût des projets »
 

Côte d'Ivoire : Exécution des travaux du Schéma directeur d'Abidjan, le ministre Bouaké Fofana avoue : « Le montant des indemnisations des populations est supérieur au coût des projets »

 
 
 
 5135 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 21 juin 2021 - 14:34

Devant les travaux du pont de Yopougon sur la lagune (ph KOACI)




Une forte pluie s'est abattue sur Abidjan dans la nuit de samedi au petit matin du dimanche 20 juin 2021. Bien qu'elle n'ayant pas causé de dégâts majeurs, Bouaké Fofana ministre de l'Assainissement et de la Salubrité a sillonné des sites à risque dans la commune de Cocody ainsi que le carrefour de l'Indénié pour constater l'impact de la forte pluie sur les ouvrages de drainage des eaux de ruissellement.

En compagnie de certains responsables des structures sous tutelle du ministère de l'Assainissement et de la Salubrité et des membres du comité de surveillance qu'il a mis sur pied avant le début de la grande saison des pluies, le ministre Bouaké Fofana s'est rendu successivement à la Rue ministre, à Saint-Viateur, Allabra, Bounoumin, 9 Kilos (des quartiers de la Riviéra) et au carrefour de l'Indénié.

Au terme de cette visite, il a exhorté les populations au civisme en les invitant à ne pas construire dans des zones inondables, car « les sites de certains ouvrages » à construire « pour réduire les risques d'inondations sont occupés » et a déploré l'inondation de certaines zones critiques.


« Nous avons des zones critiques qui ont été inondées. La raison, c'est qu'il y a des retenues à faire en amont de ces zones qui ne sont pas encore faites. Tant qu'on ne les aura pas faites, on a des risques d'inondations. Au niveau de Saint-Viateur, un ouvrage de drainage est carrément dans l'enceinte de l'école. Ce sont des questions que nous devons régler, parce que l'eau doit circuler, elle a son chemin naturel. Nous faisons des ouvrages pour guider l'eau, mais quand les ouvrages ne sont pas suffisants, les risques d'inondations sont là. À la Rue ministre, nous avons dédoublé les canalisations, de sorte que dans une zone les problèmes sont réglés. Nous sommes en train de faire des travaux sur le boulevard Mitterrand en allant vers Bingerville, mais pour l'instant, nous n'avons pas trop de dégâts. Le risque ne sera pas à zéro tant que nous n'aurons pas construit tous les ouvrages de drainage prévu dans le Schéma-directeur, mais il est réduit de façon significative dans les zones critiques, les dégâts matériels sont minimes », a déclaré, le ministre.


Il a annoncé que la priorité de son département ministériel est qu'il n'y ait pas d'inondations qui aboutissent à des pertes en vies humaines et à des dégâts matériels importants.


 

«Notre objectif, cette année, c'est qu'il y ait 0 mort lié aux inondations. Pour l'instant, on ne déplore pas encore de pertes en vies humaines dans les zones qui ont connu des inondations importantes les années précédentes, comme Alabra, parce que la capacité des ouvrages a été augmentée (...) Aujourd'hui, on est retardé dans l'exécution des travaux du Schéma-directeur, parce que les sites de certains ouvrages que nous devons construire absolument pour réduire les risques d'inondations sont occupés, à telle enseigne que si on veut indemniser toutes ces personnes, le montant des indemnisations est supérieur au coût des projets. Il s'agit donc de sensibiliser les populations. Ne construisons pas dans des zones inondables. Est-ce qu'on peut construire sur une route sous prétexte qu'on a un papier ? Il y'a des zones inondables, des bassins d'orage, mais nos compatriotes construisent dans ces bassins. C'est un appel que nous lançons à tous nos compatriotes : il faut s'assurer, avant de commencer une construction, d'avoir le permis de construire (...) », a expliqué, Bouaké Fofana.


Le ministre de l'Assainissement et de la salubrité a dénoncé le fait que le fonctionnement des ouvrages construits est mis à rude épreuve par les arrivées des déchets à cause des populations qui continuent de se servir des caniveaux, des canalisations de drainage comme des dépotoirs d'ordures.


« Arrêtons de déverser nos ordures dans les caniveaux, parce que quand il pleut, l'eau de pluie les ramènent au point le plus bas et c'est ce que nous voyons au carrefour de l'Indénié, au niveau du barrage de Bonoumin et dans d'autres zones, où quand l'eau se retire, on retrouve des déchets de tous ordres », a conclu, Bouaké Fofana.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Exécution des travaux du Schéma directeur d'Abidjan, le ministre Bouaké Fofana avoue : « Le montant des indemnisations des populations est supérieur au coût des projets »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Mais c'est bien normal que le montant des indemnisations soit supérieur au cout de ce genre de projets...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
La ville d'Abidjan pourra "respirer" lorsque le transfert de la Capitale Politique sera effective... Gbagbo Laurent avait très bien commencé le transfert de la Capitale á Yakro.. Vous etes venus tout "bousier" avec votre HAINE.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
On s'en gaba de ton gbagbo. Tu nous casses les tympans avec ce rigolo là à la fin.
 
 il y a 3 mois
couly
C'est comme leur affaire du metro d'abidjan que les sud coréen auraient fini depuis si ça n'avait pas été arraché par les français ! Résultat, depuis 2015 on attend toujours ce metro surfacturé !
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Ça c'est la vérité
 
 il y a 3 mois
baryond
Mr le ministre, ce sont vos propres services qui délivrent les permis de construire depuis leurs bureaux au plateau sans jamais prendre le temps de descendre sur le terrain et en échange de grosses enveloppes. Et je sais de quoi je parle.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Scandale du stade de Yamoussoukro, ADO doit il remplacer le ministre des sports Danho Paulin ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Multiplication des clubs de soutien, jeu risqué pour Patrick Achi ?
 
2338
Oui
70%  
 
910
Non
27%  
 
91
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement