Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cote d'Ivoire : Inquiets de la montée des discours de haine, des jeunes des partis politiques attirent l'attention
 

Cote d'Ivoire : Inquiets de la montée des discours de haine, des jeunes des partis politiques attirent l'attention

 
 
 
 2338 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 05 juillet 2021 - 14:30

Des jeunes devant la presse ce lundi à Cocody (Ph KOACI)


Ayant fait l'amer constat de la montée en puissance en Côte d'Ivoire des discours de haine sur Internet qui a des conséquences inquiétantes, une faîtière de jeunes issus des différents partis politiques en Côte d'Ivoire unis au sein du Réseau PYPA, notamment le FPI, le PDCI, le RHDP, le MFA, l'UDPCI, LIDER tire la sonnette d'alarme en vue de sensibiliser les populations sur les dangers et les conséquences de ce fléau.


En effet, suite à des études menées depuis septembre 2020 par des organisations de la société civile, des observateurs et analystes sur un échantillon de 148 groupes, profils et pages Facebook, ce sont 4628 discours de haine en ligne qui ont été récoltés en 09 mois informe M.Brou Gérald Kouacou, Coordonnateur National du Réseau PYPA.


C'était lors d'une conférence de presse qu'il a animée ce lundi 05 juillet 2021 au siège de la structure à Abidjan -Cocody Angré, comme sur place constaté par KOACI.


Cette conférence de presse visait selon le conférencier à sensibiliser les populations notamment toutes les couches sociales, mais particulièrement les jeunes sur les conséquences des discours de haine en ligne.


 

"Chers Jeunes de Côte d'Ivoire ce sont des résultats assez inquiétants qui demandent une réponse de la part de tous les citoyens. Les conséquences de cette pratique sont graves comme vous le constatez diversement dans votre quotidien ", s'est désolé désolé M. Gérald Brou Kouacou, le Coordonnateur National du Réseau PYPA avant d'annoncer plusieurs actions pour mener à bien cette croisade contre les discours de haine sur les réseaux sociaux.


Il s'agira pour ces jeunes Ivoiriens d'organiser le 12 août prochain la journée internationale de la jeunesse au cours de laquelle des leaders de jeunes qui se sont démarqués dans leur discours sans haine seront distingués.


Cette journée sera marquée par un tournoi de la fraternité qui opposera les jeunes des différents partis politiques en Côte d'Ivoire.


 

Ils annoncent aussi un salon de la démocratie et de la paix qui consistera à enseigner aux jeunes les rudiments de la démocratie.


Enfin, ces jeunes ont annoncé l'organisation d'une université politique de la jeunesse.


Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cote d'Ivoire : Inquiets de la montée des discours de haine, des jeunes des partis politiques attirent l'attention
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Ubiquismus
Je cite: "En effet, suite à des études menées depuis septembre 2020 par des organisations de la société civile, des observateurs et analystes sur un échantillon de 148 groupes, profils et pages Facebook, ce sont 4628 discours de haine en ligne qui ont été récoltés en 09 mois informe M.Brou Gérald Kouacou, Coordonnateur National du Réseau PYPA". -Bon courage les jeunes !! -Vous les jeunes avez besoin de travailler pour promouvoir le vivre ensemble, mais attention, il ne faut pas tomber dans la facilité. Exigez des pouvoirs publics une réforme structurelle de notre système éducatif, et surtout mettre dans nos programmes scolaires des thèmes qui relèvent de connaissances universelles, mais aussi des thèmes qui permettent à notre jeunesse de comprendre l'histoire et la situation particulière du continent noir par rapport aux autres continents. -Je voudrais terminer en disant que les problèmes de cette pauvre Côte d'Ivoire prennent leurs sources dans les décennies, pour ne pas dire des siècles en arrière. Sachez que depuis la disparition du 1er Pr de ce pays FHB, notre pays est rentré dans une zone de turbulence. Je ne dis pas que FHB n'a pas sa part de responsabilité dans ce qui nous arrive, mais sachez que ces turbulences ne viennent pas des réseaux sociaux qui n'existaient d'ailleurs. Attention donc à la simplification des choses car, il y a des fondamentaux propres à l'Afrique qu'il faut comprendre... Un dernier conseil : lisez, lisez, lisez beaucoup...car l'ignorance est l'ennemi N°1 du sous-développé.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement