COMMUNIQUÉ
9 Septembre 2021
 
 1686 Vues
 
  0 Commentaires
 
 
 
 
CNS
Côte d'Ivoire Politique
 
Côte d'Ivoire : Lutte contre le Travail des enfants, le CNS sensibilise les leaders communautaires, les guides religieux, les producteurs de cacao et la population d'Agboville
 
 

Le Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la Traite, l'Exploitation et le Travail des Enfants (CNS), en partenariat avec le Comité interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CIM) et le Conseil du Café-Cacao a initié une campagne de sensibilisation sur le travail des enfants à Agboville, du mardi 07 au mercredi 08 septembre 2021, une vaste campagne de sensibilisation des populations de la région de l’Agneby-Tiassa sur le Travail des Enfants.


En effet après l’étape de Guitry, le département d’Agboville est la deuxième étape de cette campagne de sensibilisation dont le thème est : « vacances scolaires sans Travail des Enfants. Protégeons les enfants des travaux dangereux dans la cacaoculture ». 


La journée du mardi 07 septembre a été consacrée à un atelier pédagogique consacré aux enfants de cette région productrice de cacao. Cet atelier a eu pour objectif de leur apprendre leurs droits, mais aussi, de leur expliquer la différence entre les travaux dangereux pour leur développement psycho-affectif et leur bien-être.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


La seconde journée de cette campagne a été consacrée à la sensibilisation des autorités administratifs, des guides traditionnels et religieux et des populations du département d’Agboville dans son ensemble. C’est la salle des fêtes de qui a servi de cadre à cette cérémonie qui a refusé du monde.


La cérémonie a enregistré la présence de Madame Yao Patricia Sylvie, Directrice de cabinet de la Première Dame et Secrétaire Exécutive du CNS, M. Coulibaly Sihindou, Préfet de Région, Préfet du Département d’Agboville, Monseigneur Alexis Touably, Evêque du Diocèse d’Agboville et administrateur apostolique du Diocèse de Yamoussoukro, de l’Imam Diarra Ibrahim, grand Imam d’Agboville et représentant du COSIM et de Nanan N’Dori Andoh Joseph, membre de la Chambre des Rois et Chefs Traditionnels. Etaient également présent l’ensemble du corps préfectoral, l’ensemble des guides religieux et chefs traditionnels, ainsi que les populations d’Agboville dans toute sa composante. 


Prenant la parole au nom de Madame Dominique Ouattara, Madame Yao Patricia Sylvie, Secrétaire Exécutive du CNS a présenté les enjeux, les défis et les perspectives de la campagne de lutte contre le Travail des Enfants dans la cacaoculture ainsi que dans d’autres domaines d’activités. En effet, la Secrétaire Exécutive du CNS a tenu à attirer l’attention des personnalités présentes et des populations sur le danger que fait planer la question de l’utilisation de la main d’œuvre infantile dans les plantations de Cacao. Elle a expliqué que pour cette raison depuis quelques années, les pays occidentaux font planer le spectre d’un embargo sur le cacao ivoirien. Aussi, une telle situation sera non seulement désastreuse pour l’économie ivoirienne qui tire 40 % de ses recettes de la vente du cacao, mais aussi, pour les plus d’un million de planteurs qui tirent leur ressource de cette manne. Pour cette dernière, ce sont au total près de six (06) millions de personnes qui vivent du cacao. Aussi, elle a invité les populations à s’investir dans la sensibilisation et à ne pas employer les enfants dans les plantations de cacao. Madame Yao Patricia Sylvie a profité pour expliquer par le menu l’engagement de la Première Dame. Elle a expliqué les axes d’intervention dans le cadre de la lutte contre le Travail des Enfants. Selon cette dernière, le CNS intervient dans le cadre de la prévention, la protection, la poursuite et répression à travers la création de la sous-direction de la police criminelle en charge de la lutte contre la délinquance juvénile et la traite des personnes et la création d’un numéro vert. Le dernier point conserve la coordination. Elle a soutenu que les actions de remédiation du phénomène a permis de sauver près de 14.500 enfants de la traite et de l’exploitation.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


M. Coulibaly Sihindou, Préfet de région, Préfet du Département d’Agboville a invité l’ensemble de la population de l’Agneby-Tiassa à s’investir dans cette lutte contre le Travail des Enfants. Il s’est engagé au nom du corps préfectoral à être des relais de cette campagne de sensibilisation.


Madame Gnaly, représentante du Maire d’Agboville a également assuré la détermination du conseil municipal d’Agboville à accompagner la Première Dame dans cette lutte contre le Travail des Enfants.


Madame Konan Blandine, représentante du DG de Cargill a également félicité la Première Dame pour son engagement pour le bien-être des enfants. Elle a expliqué que Cargill est également engagé dans le processus de remédiation de ce phénomène à travers des actions auprès des populations. M. Moussa Sawadogo, Président du Conseil d’Administration (PCA) de la société coopérative SCINPA a également abondé dans le même sens. Il a félicité la Première Dame pour son engagement dans cette lutte. Il a réitéré la ferme volonté de sa coopérative à œuvrer pour mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes.


Visite dans un champ école à Gnahochoba


Après la rencontre avec les populations, Madame Yao Patricia Sylvie, Secrétaire Exécutive du CNS a visité un champ école appartenant à la coopérative SCINPA à Gnahochoba, localité située à 23 km d’Agboville.  Cette plantation de cacao met en pratique les recommandations pour la production de cacao durable. A cet effet, il s’est agi pour la Secrétaire Exécutive du CNS, à travers cette visite de toucher du doigt la réalité de l’application des bonnes pratiques de la culture du cacao. Face aux producteurs de cacao présents, Madame Yao Patricia Sylvie a également délivré le message de sensibilisation de Madame Dominique Ouattara contre le Travail des Enfants. Elle leur a expliqué les enjeux, mais aussi, le danger qui guette le pays s’il était victime d’un embargo sur sa production de cacao. Elle a également fait le distinguo entre le Travail dangereux pour les enfants, les travaux légers et socialisant. Après cette rencontre, Madame Yao Patricia Sylvie a fait le bilan de ces 48 heures de sensibilisation dans l’Agneby-Tiassa.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«C’est un bilan entièrement positif que nous réalisons au terme de ces deux (02) jours passés dans l’Agneby-Tiassa dans le cadre de la sensibilisation de nos parents producteurs contre le Travail des Enfants. Nous sommes là sur instruction de Madame la Première Dame Dominique Ouattara qui est Présidente du Comité National de Surveillance. Et en cette qualité, elle initie des actions de sensibilisation, mais de surveillance de tout ce qui se fait contre le Travail des Enfants. Donc depuis deux (02) jours, nous avons eu des réunions, notamment un atelier pédagogique avec les enfants que nous avons sensibiliser sur leurs droits en matière de lutte contre le Travail des Enfants. Nous avons également eu une grande rencontre de sensibilisation avec le corps préfectoral, les leaders communautaires, les guides religieux, les producteurs de cacao et toute la population d’Agboville. Cette réunion, nous a permis d’expliquer à nos parents, le danger qu’il y a à utiliser les enfants dans les travaux dangereux et tous les travaux dangereux qui leur sont interdits. Nous avons par la même occasion, expliqué les travaux légers et socialisant auxquels les enfants peuvent être astreints. D’une manière générale, c’est un bilan entièrement satisfaisant qui nous permet aussi de venir dans cette plantation de cacao pour une sensibilisation de proximité des producteurs de cacao. Et nous avons travaillé depuis ce matin avec plusieurs coopératives qui ont démontré aussi leur savoir-faire, mais surtout, leurs connaissances en matière de lutte contre le Travail des Enfants. Nous leur avons apporté les encouragements de Madame la Première Dame qui leur demande de continuer à produire un cacao durable et qui respecte les normes environnementales et un cacao sans travail des enfants. Voici le message que nous avons apporté à nos parents », a-t-elle expliqué.


Notons que les populations de ce campement et la coopérative SCINTA ont offert deux (02) bœufs à la Première Dame. La représentante de Madame Dominique Ouattara a également offert des dons en numéraire aux populations présentes.


Cliquez pour agrandir l'image  
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre le Travail des enfants, le CNS sensibilise les leaders communautaires, les guides religieux, les producteurs de cacao et la population d'Agboville
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
  
Vidéo
  
Jeux Koaci
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter