Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    RGPH, Abidjan boycotte le processus, Mambé et Nialé rencontrent les chefs de villages et maires pour sensibiliser les populations sur le bien fondé de l'opération
 

Côte d'Ivoire : RGPH, Abidjan boycotte le processus, Mambé et Nialé rencontrent les chefs de villages et maires pour sensibiliser les populations sur le bien fondé de l'opération

 
 
 
 2570 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 30 novembre 2021 - 18:39



Le processus de Recensement général de la population et de l'habitat (RGPH) lancé le 8 novembre 2021 qui devait prendre fin le 28 du même ne se déroule pas comme souhaité par le gouvernement ivoirien. En dépit du ratissage d’une semaine accordée par les autorités, la situation n'a toujours pas varié. Les populations sont toujours réticentes surtout dans le District d'Abidjan.


A la date du 28 novembre 2021, ce sont 57% de personnes qui se sont faites recenser sur le plan national. C'est à Abidjan que les populations refusent de se faire recenser. L'heure est désormais à la sensibilisation. Aujourd'hui, le Ministre Gouverneur du District d'Abidjan et la ministre du Plan et du développement ont rencontré la chefferie Atchan ainsi que les maires du district afin que ces derniers boostent le processus qui piétine.


La rencontre entre Mambé, Nialė Kaba, les chefs traditionnels et les mairies s'est déroulée au District d'Abidjan. Les chefs ont souhaité une nouvelle rallonge du processus pour que le recensement se fasse comme souhaité par les autorités.


Cette proposition a été rejetée par la ministre qui a indiqué qu'au de-là du ratissage accordé par les autorités, le recensement n'aura plus sa raison d'être et ne respectera pas les normes internationales si d'autres jours s'ajoutaient.


Elle a plus tôt demandé l'implication des chefs de villages et les maires pour la sensibilisation de la population pour se faire recenser. Nialé Kaba a rassuré, les chefs de villages qu’un redéploiement des agents est en train d'être opéré avec ceux qui ont déjà fini dans leurs zones au niveau d'Abidjan et de l'intérieur du pays.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Ils viendront renforcer les agents au niveau d'Abidjan. Nous allons accroître les moyens de mobilités des agents dans les villages. Ensemble redoublons d'efforts pour faire le maximum », a mentionné, la ministre.


Nialé Kaba a reconnu que la communication au niveau de la chefferie n'a pas été à la hauteur. Le Gouverneur Mambé Robert a annoncé la mise en place d'un comité de travail composé de chefs de villages et religieux qui rencontreront quotidiennement le Directeur de l’INS pour lui faire le point de la situation.


Le Ministre Gouverneur a rassuré la ministre du Plan et du développement que les perdiems, les déplacements des membres du comité ainsi que leur nourriture seront pris en charge par le District.


"Le recensement sert au développement. Il faut nous mobiliser tous pour qu’il connaisse un succès. Cette opération n’est pas politique. Elle fait de vous un agent de programmation du développement », a insisté, le Ministre Gouverneur.


Par ailleurs les difficultés rencontrées lors de ce processus sont énormes. La ministre a déploré le fait que des ivoiriens refusent de se faire recenser, les agents ont difficilement accès à certains quartiers huppés dont Cocody, Bietry, SGBCI du Plateau.


 

Il faut noter enfin qu’à la date du 28 novembre dernier Cocody a enregistré le plus faible taux de recensement avec 35,4% de personnes recensées.


Selon Aka Doré, Coordonnateur technique du RGPH, durant les sept jours de ratissage accordé, il faut recenser un peu plus de la moitié de la population.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


«Il y a un redéploiement des agents que nous sommes en train d’opérer avec ceux qui ont déjà fini dans leurs zones au niveau d'Abidjan et de l'intérieur qui vont venir renforcer Abidjan. Et si les moyens de mobilités et de sécurité sont réunis, il n'y a pas de raison que nous n'atteignons pas les objectifs, Les agents peuvent travailler jusqu’à minuit, n'eut été le problème de la sécurité. La sensibilisation, c'est pour le bien de la population », a conclu, M. DORÉ.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : RGPH, Abidjan boycotte le processus, Mambé et Nialé rencontrent les chefs de villages et maires pour sensibiliser les populations sur le bien fondé de l'opération
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Une cata ce recensement, mal organisé, com' nulle, bref, un truc pour bouffer le pognon surement.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Donc, si je comprends bien l'on a pris la décision de faire le RGPH sans avoir pris la peine d'en évaluer ses contraintes (socio-culturelle, budget, corruption, politique, ...) et les informations susceptibles d'impacter positivement et négativement sa réussite ?! Quel amateurisme ! C'est ce que le PPA-CI a identifié comme problèmes en demandant le prolongement du RGPH. Dire que ces cancres du gouvernement et leurs moutons ou rien, les ont traités de tous les noms d'oiseaux
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter