Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Réforme dans le secteur de la santé, Pierre Dimba annonce que l'INFAS va faire sa mue avec le changement de son statut
 

Côte d'Ivoire : Réforme dans le secteur de la santé, Pierre Dimba annonce que l'INFAS va faire sa mue avec le changement de son statut

 
 
 
 11018 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 21 décembre 2021 - 17:39

Dimba ce mardi à Abidjan



L'Institut national de formation des agents de santé (INFAS) a été créée en 1991 et a 30 ans cette année. Les festivités marquant le 30ᵉ anniversaire de la création de l'institut ont été lancées hier au sein du CHU de Treichville, précisément, à l'école de base, autour du thème, « 30 ans de formation des agents de santé en Côte d'Ivoire : Quels apports de l'INFAS dans les innovations technologiques et la performance du système national de Santé ».


Le représentant résident de l'organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Jean-Marie Vianny Yameogo a annoncé que pour l'atteinte du 3ᵉ ODD dans le monde, d'ici à 2030, l'organisation onusienne préconise le recrutement supplémentaire de 9 millions d'infirmières et de sages-femmes. Or, citant le dernier rapport conjointement produit par l'UNFPA, l'OMS, la Confédération internationale des sages-femmes et leurs partenaires sur l'état de la pratique de la sage-femme dans le monde, rendu public le 5 mai dernier, la pénurie est actuellement estimée à 900.000 sages-femmes, infirmiers obstétricaux. Une situation beaucoup plus préoccupante dans les pays faible à faible revenu notamment en Afrique.


Selon lui, ce tableau déjà sombre est aggravé par la crise sanitaire et il a qualifié le capital humain de première ressource pour bâtir un développement durable, en mettant les populations à l'abri de la pauvreté. Plus grave encore et toujours selon le fonctionnaire international, faute ,d'investissements adéquats ce sont, 4,3 millions de vies qui seraient exposées chaque année. Aussi, ce sont 67% de décès maternels, 64% des décès néonatals et 65% des mortinaissances, seront enregistrés.


Autres informations dont la source est le numéro de décembre 2020 de la revue scientifique britannique, "The Lancet". L'ensemble de tous ces faits évoqués ne sont pas ignorés des autorités ivoiriennes, au rang desquelles, le ministre de la Santé, de l'hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Dimba Pierre qui avait à ses côtés, la ministre-gouverneur des lacs, Raymonde Goudou Coffi.


Le gouvernement fait sien, selon la performance du système national de santé et des initiatives en matière de renforcement des capacités en matière des ressources humaines surtout, dans le domaine de la qualité des soins, de la gestion des risques et de la sécurité des agents de santé, en particulier, dans la prise en charge réussie du couple mère-enfant. Les 30 ans sont selon lui, l'occasion de passer en revue, "tout le fonctionnement et prestations de l'INFAS y déceler les failles ou faiblesses pour aborder la vie avec de meilleures perspectives". Il a précisé que, cette démarche convient parfaitement à la vision du Président de la République, Alassane Ouattara et aux orientations du Premier qui ont instruit de redynamiser le secteur de la santé, aussi bien au niveau de la restauration d'infrastructures et plateaux techniques que de l'amélioration de la gouvernance et de la prestation des soins.


 

Ainsi, convient-il, les activités de formation initiale et continue ainsi que la recherche opérationnelle sur la question de santé dans les communautés que conduit l'INFAS dans le cadre de ses missions, jouent un rôle essentiel pour aider la Côte d'Ivoire à faire face aux défis auxquels elle est confrontée dans sa marche vers le développement d'un système de santé performant, à travers notamment, des ressources humaines qualifiées pour combler les besoins publics et privés du secteur en Côte d'Ivoire.


Le ministre a promis que l'INFAS allait faire sa mue avec le changement de statut dans le cadre des réformes en cours dans le secteur de la santé.


Une reconnaissance et des promesses que, étudiants et enseignants avec à leur tête, le Professeur Meliane N'Dhatz Ebagnitchie épse Sanogo, Directrice de l'INFAS ont vivement salué.


La patronne de l'INFAS entend particulièrement de la digitalisation un levier dans la formation, sans oublier les activités recherche.


L'OMS a offert des ordinateurs portables d'une valeur de plus de 14 millions aux 50 meilleurs étudiants de chaque promotion ainsi qu'à des enseignants et membres du personnel administratif. Une initiative qui désormais sera perpétuée, a promis le représentant de la structure donatrice.


 

Plusieurs autres partenaires techniques et financiers du système sanitaire ivoire étaient également représentés dont le représentant-resident par intérim de l'UNFPA, Alain Akpadji.


Étaient également présents au lancement, les anciens premiers dirigeants de l'INFAS. Les festivités auront lieu les 19 et 20 octobre 2022.


Selon le même programme de l'organisation, le lancement se déroulera sur 3 jours avec notamment, des expositions de l'INFAS, d'autres structures du domaine de la santé ainsi que de partenaires dont des banques. Il est aussi prévu des Etats généraux du 1er au 3 mars ; des Journées scientifiques, du 8 au 9 juin 2022.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Réforme dans le secteur de la santé, Pierre Dimba annonce que l'INFAS va faire sa mue avec le changement de son statut
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter