Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Le ministre Siandou Fofana à propos de la prétendue destruction de la Réserve naturelle de Dahliafleur : «elle n'a été ni concédée, ni vendue à un opérateur »
 

Côte d'Ivoire : Le ministre Siandou Fofana à propos de la prétendue destruction de la Réserve naturelle de Dahliafleur : «elle n'a été ni concédée, ni vendue à un opérateur »

 
 
 
 6043 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 25 mai 2022 - 19:58

Depuis ce 24 mai 2022, il revient que la Réserve naturelle de Dahliafleur située à Bingerville serait détruite au profit d'un projet de construction d'un réceptif hôtelier. Dans un communiqué de presse en notre possession, Siandou Fofana, ministre du Tourisme dément cette information et annonce que le ministère du Tourisme envisage la mise en œuvre d'un Projet d'aménagement et de valorisation touristique de la Réserve naturelle Dalhiafleur.


Comme mentionné dans le document, ce projet écologique et intégré à la nature vise essentiellement la mise en valeur touristique du site en y intégrant intelligemment des modules écologiques qui contribueront à donner une vie à la Réserve et à la protéger de la pression urbaine. Et à terme, il est attendu de ce projet la mise en place d'un Complexe qui devrait intégrer un réceptif écologique, un parc animalier, un circuit d'écotourisme, une Maison de l'Environnement et des sites de loisirs.


Siandou Fofana affirme que le projet est conçu pour être réalisé en tenant compte des principes fondamentaux du Développement Durable en rapport avec le Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, l'Office ivoirien des Parcs et Réserves, l'Agence Nationale De l'Environnement ainsi que toutes les autres parties prenantes.


Il précise par ailleurs que le Groupe ACCOR n'est pas porteur du projet. Cependant, des pourparlers préliminaires avaient été engagés avec ce groupe en vue de son intervention à la phase d'exploitation du projet. Aussi, la Réserve naturelle de Dahliafleur n'a été ni concédée, ni vendue à un opérateur.


Ci-joint, l'intégralité du communiqué signé du ministre Siandou Fofana


«Communiqué relatif au projet de valorisation touristique de la Réserve naturelle de Dahliafleur


 

Depuis ce 24 mai 2022, il nous revient des informations selon lesquelles la Réserve naturelle de Dahliafleur serait détruite au profit d'un projet de construction d'un réceptif hôtelier. Cette polémique a été suscitée par la publication d'un média en ligne provoquant ainsi, une levée de boucliers sur les réseaux sociaux. Ceci nous conforte dans notre conviction que les populations ivoiriennes attachent du prix, à la fois à l'écosystème touristique et à la cause environnementale. Et ce, au sortir de la Cop 15 de la Convention des Nations Unies sur la Lutte contre la Désertification et la Sècheresse que notre pays vient d'abriter.


S'il est avéré que cet article n'est pas suffisamment documenté, il n'en demeure pas moins qu'il offre l'occasion d'informer l'opinion publique, sur ce qu'il en est réellement.


En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Sublime Côte d'Ivoire et conformément aux priorités du Programme Cadre de Gestion des Aires Protégées de Côte d' Ivoire, le Ministère du Tourisme envisage la mise en œuvre d'un Projet d'aménagement et de valorisation touristique de la Réserve naturelle Dalhiafleur. C'est un projet écologique et intégré à la nature qui vise essentiellement la mise en valeur touristique du site en y intégrant intelligemment des modules écologiques qui contribueront à donner une vie à la Réserve et à la protéger de la pression urbaine.


A terme, il est attendu de ce projet la mise en place d'un Complexe qui devrait intégrer un réceptif écologique, un parc animalier, un circuit d'écotourisme, une Maison de l'Environnement et des sites de loisirs.


 

Le projet est conçu pour être réalisé en tenant compte des principes fondamentaux du Développement Durable en rapport avec le Ministère de l'Environnement et du Développement Durable, l'Office ivoirien des Parcs et Réserves, l'Agence Nationale De l'Environnement ainsi que toutes les autres parties prenantes.


Il convient de préciser que le Groupe ACCOR n'est pas porteur du projet. Cependant, des pourparlers préliminaires avaient été engagés avec ce groupe en vue de son intervention à la phase d'exploitation du projet. Aussi, la Réserve naturelle de Dahliafleur n'a été ni concédée, ni vendue à un opérateur.


En tout état de cause, le Ministère du Tourisme est solidaire de l'inquiétude des populations, quant à la préservation des différents Parcs nationaux et Réserves naturelles de notre pays , à l'instar du Parc national du Banco dont le Ministère œuvre à la valorisation et à la promotion, en étroite collaboration avec I'OIPR ».


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le ministre Siandou Fofana à propos de la prétendue destruction de la Réserve naturelle de Dahliafleur : «elle n'a été ni concédée, ni vendue à un opérateur »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Pourquoi vous les partisans de la pustule mokochi lq ne pouvew jamais rien laisser intqct: vous vendez ou salissez tout ce que vous trouvez. Depuis quand êtes vous devenus des ecologistes? Arrêtez un jour hein! Bandécons!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter