Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Tout sur la mission du BCR-Somme, le navire militaire français à Abidjan
 

Côte d'Ivoire : Tout sur la mission du BCR-Somme, le navire militaire français à Abidjan

 
 
 
 3731 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 25 juin 2022 - 16:05

 Le BCR-Somme, un navire militaire français aux larges ivoiriennes (Ph KOACI)

 

Parti de son port d’attache de Brest en France, le bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR)-Somme a accosté ce vendredi 24 juin 2022 aux larges des côtes ivoiriennes.

 

Ce navire français doté d’un canon antiaérien de 40 mm ; de deux systèmes missiles sol-air SIMBAD ; de quatre mitrailleuses de 12,7 mm, sera à quai à Abidjan pendant cinq (05) jours.


Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

C’est ce qu’a confié à Abidjan, le capitaine de frégate Loïc Menard, commandant du BCR-Somme, lors d’un entretien exclusif accordé à KOACI à bord de son navire.

 

Le BCR-Somme, ce navire traditionnellement employé au sein du Groupe Aéronaval (GAN) composé notamment du porte-avions Charles de Gaulle, chargé de ravitailler en carburant et en munitions de guerre, a été déployé sur la mission Corymbe, le Groupe Aéronaval étant à l'arrêt pour cause de maintenance, le BCR-Somme étant disponible, il a donc été déployé sur cette mission Corymbe, pour accompagner la coopération avec les partenaires africains, a précisé le commandant.

 

Pendant leur présence à Abidjan, l’équipage de ce navire organisera des formations à quai et en mer avec des marins ivoiriens.


Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

« Il s’agit pour nous d’accompagner et les entraîner les marins africains qui montent à bord du bateau. L'avantage pour nous, c'est que nous avons beaucoup de techniciens qui peuvent aller à quai et faire beaucoup de formation », a indiqué le commandant Loïc Menard.

 

Le BCR-Somme, un bateau industriel avec ses 260 éléments regroupant beaucoup de compétentes comme des mécaniciens, des électriciens, des électro-électriciens, des radaristes, des spécialistes de transmission, profitera de sa présence à Abidjan pour faire des formations avec des marins ivoiriens, a fait savoir le commandant du navire.

 

Dans le cadre des grandes menaces qui secouent les zones maritimes africaines, comme la pêche illicite, la piraterie (90 % de la piraterie mondiale se déroule dans le golfe de Guinée Ndlr.), la lutte contre le narcotrafic, des patrouilles communes en haute-mer seront également organisées avec des navires ivoiriens. L’objectif étant d’accompagner, dira le capitaine Loïc Menard, les marines africaines à avoir le contrôle de leur zone économique exclusive.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

« C’est aussi l’une des missions d’être présent et d’intercepter un bâtiment. Nous sommes là également pour guider les marines africaines tout en respectant la souveraineté. Nous sommes là pour les accompagner à prendre le contrôle de leur zone », a confié Loïc Menard.

 

Lors de cette mission qui durera deux mois sur des larges Africaines, des marins ivoiriens seront formés parmi lesquels quatre (04) poursuivront l’exercice sur le BCR-Somme dans d’autres pays africains.

 

Enfin, faut-il noter qu’après les cinq jours de présence en Côte d’Ivoire, le BCR-Somme prendra la direction de la Guinée-Équatoriale, ensuite le Togo et enfin le Bénin.



Cliquez pour agrandir l'image  
 

 

Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Les 49 militaires écroués en pleine médiation et après les explications de l'Onu, la junte malienne perd-elle la raison ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: La grève des acteurs des points de vente de mobile money est-elle rais...
 
3109
Oui
48%  
 
3177
Non
49%  
 
224
Sans Avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Tout sur la mission du BCR-Somme, le navire militaire français à Abidjan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article