Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Danièle Boni Claverie à propos de l'introduction de la polygamie optionnelle : « Le mariage polygamique constitue une discrimination à l'égard des femmes »
 

Côte d'Ivoire : Danièle Boni Claverie à propos de l'introduction de la polygamie optionnelle : « Le mariage polygamique constitue une discrimination à l'égard des femmes »

 
 
 
 4334 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 juillet 2022 - 16:52


La proposition de loi demandant l'introduction en Côte d'Ivoire de la polygamie optionnelle, émise par le député Yacouba Sangaré fait des grincements de dents chez certains responsables de partis politiques. Danièle Boni-Claverie, présidente fondatrice de l'Union Républicaine pour la Démocratie (URD) n'en veut pas. Elle a partagé son point de vue avec la presse ce jour, à son domicile à Cocody au cours d'une conférence de presse qu'elle a coanimée avec Constance Yaï, Ancienne ministre de la Femme de Côte d’Ivoire.


Dans son exposé, l'ex-ministre Boni Claverie estime, en effet, "salutaire" cette proposition car elle va permettre d'ouvrir un "débat utile, salutaire sur un sujet resté trop longtemps tabou."


Toutefois, à en croire la présidente de l'URD, dans une économie non mécanisée, la polygamie était justifiée par la nécessité de disposer d'une force de travail de la terre grâce au travail de plusieurs épouses et de nombreux enfants. C'était aussi pour les familles aisées le moyen de faire étalage de sa richesse et d'asseoir une certaine notoriété. La non maîtrise de la santé de reproduction pouvait aussi justifier la présence de plusieurs femmes auprès d'un seul homme dans le seul but de satisfaire sa libido.


Cependant, soutient-elle, "aujourd'hui, les schémas ont changé et ce qui était vrai avant ne l'est plus".


«Cette pratique, à mon sens qu'on reproduit par mimétisme parce que l'inconscient collectif veut assimiler cette pratique à la richesse, le prestige et la virilité ne correspond plus à la réalité. Le travail des enfants est interdit dans les champs et l'agriculture se professionnalise », a expliqué Boni Claverie 


 

D'autre part, selon elle, l'instauration de ce système mettrait la Côte d'Ivoire "en contradiction avec le combat féministe qui se déploie de par le monde au nom des principes de l'égalité des sexes, de l'égalité en droit et de la parité entre hommes et femmes"


«En 2013, la loi relative au mariage consacre le principe de la gestion conjointe du ménage par les époux et l'abandon de la notion de chef de famille. Alors, en même temps que nous nous élevons contre les violences faites aux femmes, contre le mariage forcé, les mutilations génitales, les grossesses en milieu scolaire et qu'avec l'aide d'ONG internationales, nous encourageons nos sœurs, nos filles à se tourner vers des carrières politiques pour se libérer des contraintes culturelles qui aliènent les femmes, Nous accepterions, en totale incohérence avec nous-même de rentrer dans un système qui infantilise la femme, ne lui permet pas d'exprimer son choix et lui fait Courir le risque d'être considérée à un certain moment de sa vie comme une marchandise qu'on remplace par du " nouveau" », a-t-elle souligné.


«Le mariage polygamique constitue une discrimination à l'égard des femmes. Celle-ci est soumise à l'autorité implacable du mari et la solidarité entre coépouses relève du mythe. Ce sont plutôt des rivalités, parfois féroces entre elles pour obtenir le statut de « la préférée ». Sur le plan économique, comment subvenir à la charge de plusieurs foyers là où sévissent le chômage et la précarité avec comme conséquence, la redistribution inégale des ressources domestiques », souligne, la Présidente de l'URD.


«Certes, le couple monogamique n'est pas une garantie de bonheur, mais le foyer polygamique renvoie une image déséquilibrée en contradiction avec le principe d'égalité vers lequel nous tendons », a-t-elle mentionné.


Danièle Boni Claverie ne nie pas qu'il y ait des femmes qui soutiennent le régime polygamique. Selon elle, "Ce sont en général des cadres, autonomes financièrement, dont la préoccupation essentielle est de se donner un statut matrimonial de femmes mariées, notre société acceptant difficilement le célibat féminin."


«La polygamie existe sur le plan religieux et traditionnel. Le Code civil ne l'admet pas et le Code pénal l'interdit. Nous voulons que les choses restent en l'état. Cela veut-il dire qu'il faut laisser ceux qui la pratiquent à leur sort ? Il serait temps par exemple que ce débat débouche sur l'organisation d'un régime de Protection pour les enfants issus de foyers polygamiques. Il ne faut surtout pas que cette proposition optionnelle soit un cache-nez au libertinage et aux relations extra conjugales », a-t-elle déclaré.


 

Pour sa part, l'ancienne ministre de la Femme, Constance Yaï, a indiqué que la proposition de loi portant légalisation de la polygamie optionnelle en Côte d’Ivoire est de la provocation, une violation de la Constitution et des efforts fournis en matière de droit de la femme.Elle invite à revenir au vrai sens du mariage. 


«La femme n'a pas envie de partager son homme », a martelé, l'ancienne présidente de l'Association ivoirienne pour le bien-être des familiale (AIBEF).



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-France : BNP qui se retire de la Bicici en la faveur d'entreprises d'Etat, vers une fuite des clients ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Mali : Faure Gnassingbé de mèche avec la junte militaire ?
 
1232
Oui
37%  
 
1938
Non
59%  
 
129
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Danièle Boni Claverie à propos de l'introduction de la polygamie optionnelle : « Le mariage polygamique constitue une discrimination à l'égard des femmes »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Je ne sais pas si le chef de culte du PiPi-CI, pardon PPA-CI, en conviendra avec ce commentaire. En effet, tout le monde sait que gbagba est un piètre polygame. Certainement que le PiPi-CI soutient le projet de loi car dans ce culte appelé parti gbagba est le messie à ne pas froisser. Demandez à Affi... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Safroulaye !!! Quelqu'un peut il apprendre à cette @puce de chien haineuse, que les initiatives des lois du PR et du gouvernement sont appelées « projets de loi », tandis que celles des députés sont dénommées « propositions de loi» !? Pourtant, l'article dit bien : "proposition de loi", car il s'agit bien d'un député, de surcroît, un mouton ou rien du rdr plutôt soucieux de légaliser l'infidélité et la libido de ces barbus pervers qui épousent des minettes même au stade foetale. Mais, tu as quand même ce @plouc d'observa-rien qui parle de "projet de loi". Cancre notoire un jour, cancre notoire pour toujours. Lolll
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Miss Boni faut voir ca avec koudou le kikiman de poy qui peut pas voir un kpetptou sans tomber dedans lol !! vous voyez vous même les trolls du parti des palabreux la ferme leur grosse bouche lol !! vous avez raison mais c'est leur comme ca au pouvoir leur bilan c'est 100 jouissance même dogbo blé pendant son assaut final il envoi les enfants des gens a l'abattoir et va mougou avec une maitresse il sera cueilli comme une mangue pourri et encore wattao a du l'habiller pour lui c'était pyjama mais on sait tous comment il a été djo lol vraiment quelle honte ces gens je comprends d'ou viens leur haine de leur impuissance lol
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Riressssss... Pouaaaaahhhh... Riressssss... Apparemment, depuis le retour de @Peace101 on constate un regain d'activités des microbes de l'ivoiro-nazi attardé gbagba. Là où on attendait le contradicteur microbe gbagbaïste, attardé mental qu'il est également, répondre à la question de fonds, il aboie sur la forme avec une diarrhée. Bon, reprenons donc... Quelle est la position du PiPi-CI, pardon PPA-CI, du polygame illettré gbagba qui ne pouvait pas lire quelques phrases ? Voyons si l'énergumène de la secte du chef de culte adultérin gbagba pourra aborder l'initiative soumise au parlement.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Riressssss encore... Ah mais on dit quoi même ? Soudainement, notre microbe contradicteur du jour de la secte de l'adultérin clochard tueur de Guéi et Rose est introuvable. Clairement, quand on enlève les coquilles et autres typos de forme, les tonneaux vides et trouées PiPi-Cistes à l'image de l'illetré gbagba rentrent dans les forêts de Ouragahio ou Guibéroua. Aujourd'hui, avec les routes bitumées et l'électricité de Ouattara on va vous trouver là-bas... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter