Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pour la libération des 49 soldats, ce que Bamako exigerait à Abidjan
 

Côte d'Ivoire : Pour la libération des 49 soldats, ce que Bamako exigerait à Abidjan

 
 
 
 7377 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 01 août 2022 - 15:31

Les soldats ivoiriens lors de leur interpellation à Bamako (Ph)



À en croire plusieurs sources, dans le cadre de l’affaire des 49 ivoiriens détenus au Mali depuis le 10 juillet dernier, une première tripartite entre Maliens, Ivoiriens et médiateur, s’est tenue le jeudi 28 juillet 2022, à Lomé, au Togo.


Nous apprenons que, devant le médiateur Faure Gnassingbé, président de la République togolaise, la junte militaire aurait posé deux conditions pour la libération des soldats ivoiriens.


 

D’abord, elle exigerait que les autorités ivoiriennes reconnaissent d’abord son tort en exprimant publiquement des regrets. Ensuite, elle réclame « des ressortissants maliens », vivant en Côte d'Ivoire, ou simplement de passages, recherchés par la justice malienne.


Si la seconde condition ne poserait pas de problèmes à la Côte d’Ivoire, le pays aurait dit niet à la première condition posée.


Les deux parties se seraient séparé dos-à-dos sans trouver de solution au grand désarroi du président Togolais.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Mali : Kandia Camara (min aff etrangères) et Adama Tounkara (médiateur) aux abonnés absents, rien d'étonnant ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Insultes des autorités maliennes, dans une autre époque le pouvoir au...
 
2120
Oui
61%  
 
1268
Non
36%  
 
113
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour la libération des 49 soldats, ce que Bamako exigerait à Abidjan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Zezeto
Assimi est dans son droit
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
ces pauvres garcons...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
S'il n'y avait pas eu de graves dysfonctionnements comme l'a révélés le communiqué de l'ONU, si Abidjan n'avait pas confondu le Mali à un sous quartier de dioulabougou, nous n'en serions pas là, à cette histoire rocambolesque qui vient plomber les liens de fraternité qui nous lie à ce pays frère. Nous espérons, loin des discours guerriers des moutons ou rien et va-t-en-guerre du rdr, ces houphouetistes plutôt abonnés à la violence et à la haine, que le Mali et la CI finiront pas trouver un accord gagnant-gagnant. Le plus important est de permettre à nos soldats de renter chez eux auprès de leurs familles. Courage à eux.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Le "Pharaon d'Abidjan" et associés ont TORT. Le Mali n'est pas la Gambie ou la Guinée-Bissau.... Une guerre avec le Mali aura de terribles conséquences sur la RCI et la sous-region... Le Mali a aussi ses soutiens dans la sous-region et sur le plan international.
 
 il y a 1 mois
SRIKABLA
Tout soldat qui rentre officiellement dans un pays étranger a toujours sa profession de militaire inscrit dans son passeport, et NON autres choses tels que: coiffeur, menuisier, étudiant... J'ai écouté attentivement le 1er ministre Malien. Ses revelations font un peu froid au dos......... C'est une HONTE pour notre pays la RCI...... Quand l'armée d'un pays est dirigée en partie par des amateurs et autres chasseurs traditionnels, ce sont des scandals qui se suivent.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
MOJAVELI
Faux, c'est la carte professionnelle qui prévaut. S'ils n'en ont pas là c'est un problème sinon on ne met plus la fonction MILITAIRE sur la CNI ou le passeport pour des raisons de sécurité et ce n'est pas seulement en Côte d'Ivoire
 
 il y a 1 mois
SRIKABLA
@MAJOVELI... Je parle de la profession militaire au sens professionnel, et non des bidasses(apprentis gbaka, dozos, autotiki,,,) qu'on recrute pour boucher des trous dans l'armée. Si tu sors de l'EMPT de Bingerville, quelle sera la profession qui sera indiquée sur ton passeport ?... Je sais que quand des militaires vont faire de SALES BESOGNES dans un pays, ils peuvent avoir d'autres titres de professions.... C'est le cas de nos 49 militaires retenus au Mali.
 
 il y a 1 mois
Sugar Sylla
Pour cette affaire des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali pour presqu'un mois, l'attitude des autorités maliennes frise avec l'inconscience et l'irrationalité. Ces nouvelles propositions des autorités maliennes visent simplement à humilier la Côte d’Ivoire et engager un bras de fer inutile avec des conséquences inimaginables. Détenir presque 50 soldats dont des femmes sur une longue période dans un milieu carcéral avec la promiscuité et le manque d’hygiène peut tôt ou tard entraîner des problèmes graves de santé pour ces soldats détenus. Imaginons un seul instant qu’un de ces soldats ivoiriens vienne à décéder au Mali en détention comme ce fut le cas avec le regretté Premier Ministre Malien Soumeylou Boubèye Maïga mort en détention pour manque de soins appropriés. Un meurtre gratuit et inutile dû à Assimi Goïta. Si ce scénario catastrophique et funeste venait à se produire avec un soldat ivoirien en détention, les conséquences seraient imprévisibles en Côte d’Ivoire pour la communauté malienne vivant en Côte d’Ivoire qui est estimée entre 2-3 millions d’individus. Cette communauté malienne a souvent réussi dans le commerce et l’immobilier englobant la quincaillerie et autres businesses lucratifs et tout ceci est envié par les ivoiriens de classe basse et moyenne (la plus grande partie de la population). En cas d’attaque et de pillage de leurs biens et autres propriétés, ces ressortissants maliens qui se confondent souvent aux ivoiriens Malinkés et Sénoufo du Nord par les noms, prénoms, la langue (le Dioula), les coutumes, l’habillement et la religion vont surement se défendre, entraînant une situation quasi insurrectionnelle semblable à une guerre civile avec beaucoup de pertes en vies humaines innocentes et en biens et propriétés. Il faudrait aussi s’attendre à des attaques des maliens sur la communauté ivoirienne résidant au Mali. Bref, ce serait l’apocalypse. Et tout ceci par la faute d’un régime militaire putschiste et illégal aux abois qui tente par les tous les moyens de se maintenir au pouvoir en jouant sur des faux complots et la victimisation pour avoir l’onction populaire du brave peuple du Mali qui entretient des liens séculaires avec la Côte d’Ivoire. La seule solution viable pour arrêter ce schéma apocalyptique, c’est de mettre fin dans un délai très court au régime militaire putschiste et illégal d’Assimi Goïta. Cet homme est un danger tant pour le Mali que pour l’Afrique de l’Ouest. Merci.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Cesses de "pleurnicher". Tu dois etre un ignorant en matiere de politique. Politiquement, la situation en Cote d'Ivoire est pire qu'au Mali. Dans l'armée il n'y a pas de difference entre les femmes et les hommes . Moi @SRIKAH, j'avais éte fasciné par la femme policiere qui m'a arreté et ménotté et me foutre en prison...
 
 il y a 1 mois
Ubiquismus
-@Sugar Sylla, que vient faire les maliens vivant en CI dans cette affaire ??? Tes hypothèses catastrophes (prisonniers hommes/femmes, problèmes d'hygiène, de santé, éventuel décès en prison, etc) sont monnaie courante sous le régime de Dramane dans notre pays. Et pourtant, les "opposants" victimes du dictateur sont des ivoiriens. -Même s'il est souhaitable que l'affaire se règle sur le plan diplomatique, ce n'est pas en montant sur ses chevaux de façon arrogante qu'on trouve des solutions diplomatiques. -Et puis, régler les choses diplomatiquement signifie que Dramane ne recommence pas (ses coups bas) sous l'impulsion de ses maîtres occidentaux, qui ne voient que leurs intérêts matériels et qui sont dans le déni. -Peux-tu répondre à une question simple ?? Que sont allés faire nos militaires à Bamako, alors que leurs contingents sont à Mopti et à Tombouctou ?? -Un rappel historique quand même : Notre pays n'a pas été exemplaire en matière de déstabilisation de nos pays frères par le passé, depuis Houphouët Boigny jusqu'à Dramane (sauf Gbagbo et Bédié). Les déstabilisations de la Guinée de Sékou Touré, du Burkina, du Libéria, du Nigéria (guerre du Biafra avec 3 millions de morts), etc. Les faits rappelés ci-dessus sont documentés par les commanditaires occidentaux eux-mêmes... -Alors, soyons sérieux !! On ne construit pas une intégration régionale avec de tels comportements et des actes qui sont au détriment de nous-mêmes...
 
 il y a 1 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter