Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Promotion des produits locaux/lutte contre la vie chère, le « mois du consommer local » lancé
 

Côte d'Ivoire : Promotion des produits locaux/lutte contre la vie chère, le « mois du consommer local » lancé

 
 
 
 2547 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 octobre 2022 - 21:20

Diarrassouba ce jeudi à Abidjan (ph KOACI)



La cérémonie officielle de lancement de la 3e édition du « mois d'octobre, mois du consommer local » a eu lieu aujourd'hui à Abidjan, en présence de Souleymane Diarassouba, ministre du Commerce et de l'industrie.


Organisée par le Conseil national de lutte cotre la vie chère (CNLVC), « le mois du consommer local", vise à inciter les populations ivoiriennes à changer leurs habitudes alimentaires basées en grande partie sur des produits d'importation. En marge de cette activité, des campagnes de sensibilisations des populations sont prévues à travers le territoire national.


Souleymane Diarrassouba, ministre du Commerce, de l'Industrie et de la Promotion des PME a incité ses concitoyens à réorienter leurs habitudes sur les produits « made in Côte d'Ivoire », car cela va contribuer à rendre le pays moins dépendant de l'extérieur, accroître son économie et améliorer les conditions de vie et de travail des paysans.


 

Selon lui, la consommation des produits « made in Côte d'Ivoire » concourra inéluctablement à réduire le coût de la vie, parce que, « quand on aime son pays, on consomme ce qu'il produit pour que l'économie soit inclusive, pour dépendre moins de l'extérieur et éviter « l'inflation importée ».

« J'encourage tous les Ivoiriens à consommer nos produits, c'est-à-dire les produits made in Côte d'Ivoire », a insisté, M. Diarrassouba qui a au passage soutenu que la consommation des produits locaux, est un axe fort de la lutte contre la cherté de la vie et peut-être un élément accélérateur du processus d'industrialisation dans lequel le gouvernement est engagé dont l'un des objectifs est de résoudre durablement le problème de l'emploi des jeunes.


Il a ajouté que « lorsqu'on consomme ce qu'on produit, cela a un impact sur notre économie. Cela permet de créer de l'emploi, d'encourager le travail de nos entrepreneurs et de nos producteurs et d'améliorer les conditions de vie de nos braves paysans. Consommer local permet de dépendre moins des chocs exogènes ».

Organisatrice de cette 3ᵉ édition, Docteur Ranie-Didice Bah-Koné, Secrétaire exécutive du CNLVC, a déclaré que cette activité est une initiative de sa tutelle et du gouvernement qui entend tout mettre en œuvre pour lutter contre la cherté de la vie et rendre le pays moins dépendant des fluctuations à l'échelle mondiale.


La Côte d'Ivoire fait de la promotion du consommer local un axe majeur de la lutte contre la vie chère. Selon la Secrétaire exécutive, le gouvernement estime que par la consommation de la production de nos paysans, nous pourrons annuler l'inflation importée.


 

« Cela permet à nos consommateurs d'avoir accès à des produits qu'ils connaissent, qu'ils aiment et qui sont adaptés à leurs habitudes alimentaires, vestimentaires et touristiques », a-t-elle mentionné.

Quant au représentant résident de la Commission de l'UEMOA en Côte d'Ivoire, il a rassuré les autorités sur la volonté de l'institution à faire de cet espace communautaire un exemple de consommer local.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Remise du prix FHB, à la tribune Bédié parle de poltique ivoirienne, déplacé ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : A Yamoussoukro, les chefs d'Etat doivent-ils lancer un appel à la Pai...
 
1281
Oui
94%  
 
68
Non
5%  
 
19
Sans avis
1%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Promotion des produits locaux/lutte contre la vie chère, le « mois du consommer local » lancé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Il faudra consommer local dans sa propre monnaie. Le chemin est encore long pour vous.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BAHEFOUE
Merci pour cette initiative qui est à sa troisième édition. Au-delà de la forme classique de remplissage des fiches de suivi des projets ou des matrices il ne serait pas mieux de voir sur le terrain l'impact réel de ce consommer local . Je pense qu'il faut faire d'autres actions pour arriver à un meilleur résultat. Notre système agricole doit aller au plus vite à la MECANISATION avec à la clé la Maîtrise de l'eau pour une production permanente de toute saison. Quand je vois de braves personnes parcourir tous les jours des kilomètres pour aller au champ et revenir au village avec des machettes à la main je dis que nous sommes loin de cet objectif. Mettons l'énergie Solaire à moindre coût à la disposition des paysans. Produisons en abondance qualitative d'abord et puis en deuxième lieu protéger la production locale en arrêtant les importations qui tuent les initiatives. Nous avons sur place des marchés de l'OCPV, pourquoi ne pas s'appuyer sur les collectivités territoriales décentralisées pour organiser des marchés d'échanges régionaux qui impliqueraient les acteurs pour partager les expériences à ces occasions. En lieu et place des reportages des activités politiques je suggère qu'il faut utiliser les médias aux fins de sensibiliser tous les ivoiriens à la consommation de la production locale. Notez que je ne suis d'aucun parti politique mais je suggère que nous nous concentrions sur l'essentiel et ce qui peut impacter tout le monde. L'auto suffisance alimentaire n'a aucun parti politique. Il faut également se pencher sur l'ouverture et l'entretien des voies menant vers les champs. Le Comité de lutte contre la vie chère qui est transversale doit faire davantage, toucher tous les ministères impliqués dans l'objectif LOCAL pour laisser la théorie et être pratique. Je suis de ceux qui croient qu'on peut faire mieux pour donner plus d'emplois aux jeunes via l'agriculture . There is a HUG room for improvment and Let's Say, Yes WE CAN, Could God help US..
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter