Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    24 heures après l'entrée en vigueur du permis à points, le ministre des Transports annonce que des conducteurs ont été déjà ponctionnés
 

Côte d'Ivoire : 24 heures après l'entrée en vigueur du permis à points, le ministre des Transports annonce que des conducteurs ont été déjà ponctionnés

 
 
 
 12868 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 mars 2023 - 14:56

Amadou Koné, Général Vagondo Diomandé et Amadou Coulibaly ce jeudi à Abidjan



Le permis à points est entré en vigueur depuis hier en Côte d'Ivoire. Malheureusement, des conducteurs se sont vus retirer des points. Amadou Koné, ministre des Transports a donné l'information à la presse au cours de la tribune « Les rendez-vous du Gouvernement » qui a eu lieu ce jour à Yamoussoukro à l’Institut national de formation judiciaire.


Au cours de cette rencontre avec la presse, le ministre des Transports a soutenu que la question des plaques d'immatriculations est complexe et doit être réglée.


« Plusieurs véhicules différents ont le même numéro d'immatriculation qui sont fabriqués dans nos quartiers », a dénoncé, M. Koné.


Le ministre des Transports a évoqué le sujet relatif à l'audit du contrôle technique des véhicules. Il a annoncé que cet audit a révélé que la majorité des véhicules de transport et de particuliers n’allaient pas au contrôle technique.


« Plus de la moitié des véhicules ne vont pas au contrôle technique. Quelques agents au niveau du contrôle technique corrompus sévissent. Deux ont été interpellés le mois dernier et répondront de leur acte devant la justice », a révélé, le ministre des Transports.


En attendant l'extension de la vidéo-verbalisation à l'intérieur du pays, Amadou Koné a révélé qu'à la faveur de la CAN, le déploiement se fera sur les axes interurbains d'ici au premier trimestre de 2023.


 

Cette conférence a été coanimée par le Général Vagondo Diomandé, ministre de l'Intérieur et de la sécurité. Il a affirmé que toutes les grandes villes du pays sont pourvues de vidéo-protection urbaine. Le Général a déploré l'utilisation du gaz butane dans le transport.


« Les véhicules utilisant le gaz butane doivent aller en fourrière systématiquement », a prévenu, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité.

La question du racket était au centre des débats. Le Général a déploré le fait que les actions positives des policiers et des gendarmes ne sont pas saluées, car sur 1000 policiers, 999 sont excellents.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Permettez-moi de féliciter la police nationale ainsi que la Gendarmerie nationale qui s'évertuent à donner le meilleur d'eux-mêmes. Les populations regardent la minorité qui a des comportements déviants qui ternissent l'image des forces de l'ordre », a-t-il ajouté.


Par ailleurs, dans son exposé liminaire, le ministre des Transports a révélé que le nombre des accidents sur les routes est en recul en Côte d'Ivoire. Selon lui, la politique du gouvernement est de réduire de 50% le nombre de tués sur les routes en 2025.


« Les plus grandes victimes sur la route sont les utilisateurs des deux roues et 3 roues », a-t-il insisté.


En Côte d’Ivoire, le plan quinquennal 2021-2025 décline la Stratégie Nationale pour la Sécurité Routière (SNSR) en trois (3) composantes, à savoir, l’efficience de la Riposte, l’anticipation par la mise en œuvre des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) au service de la sécurité routière et l’engagement citoyen de tous pour la Sécurité Routière.


Par ses attributions en matière de sécurisation des personnes et des biens, le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité se trouve au cœur de l’élaboration et de la mise en œuvre de la politique nationale de sécurité routière.


 

Le Général Vagondo, a indiqué que cette politique publique se décline en action préventive et en mesure d’information, de communication et de sensibilisation, mais aussi et surtout par la répression des infractions au code de la route.


Il a précisé que, de façon particulière, sont chargés de la mise en œuvre de cette politique. Au titre du Ministère des Transports, la Police Spéciale de la Sécurité Routière (PSSR) et au titre du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, l’Unité de Régulation de la Circulation (URC), la Brigade Spéciale de Circulation et de Régulation (BSCR) ainsi que le Commissariat de la voie publique.


Selon le ministre de l'Intérieur et de la sécurité, à ce jour, grâce aux efforts conjugués de toutes les structures concernées, le nombre d’accidents de la circulation est en recul.


« Ainsi, selon, les statistiques de la Préfecture de Police d’Abidjan, il a été relevé, pour le District d’Abidjan, au niveau du nombre des accidents, une réduction de 26,35% au mois de septembre et 22,97% au mois d’octobre, au niveau des personnes tués, l’on a enregistré une baisse de 44,44% en septembre 2021 et 48,14% en octobre 2021, au niveau des personnes blessées, il a été enregistré une baisse de 25,1% en septembre 2021 et de 26,8% en octobre 2021. Dans cette même dynamique, le bilan des dégâts matériels et corporels a enregistré une baisse significative. Enfin, on note avec satisfaction, une amélioration notable de la fluidité routière aux heures de grands trafics sur les principaux axes routiers », a expliqué, Vagondo Diomandé.


Il a réitéré que le Gouvernement entend poursuivre, avec détermination, la mise en œuvre de la Stratégie Nationale pour la Sécurité Routière (SNSR) à travers, notamment, l’accélération du déploiement de la vidéo verbalisation, le renforcement du dispositif juridique par la prise d’un décret pour la constitution d’un registre national unique des infractions routières, intégrant les données des assurances, de la SICTA, du guichet unique, de la Police et de la Gendarmerie… , le démarrage du nouveau système d’immatriculation et de pose de plaque sécurisée, l’ouverture de centre de formation des conducteurs à l’intérieur du pays, la mise en œuvre d’un plan de circulation des deux (2) et trois (3) roues, particulièrement dans le District Autonome d’Abidjan et le renforcement de la répression des infractions au code de la route.

 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Après l'incident à la frontière, vers un retour des relations entre les deux Pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du Di...
 
1186
Oui
20%  
 
4677
Non
78%  
 
144
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : 24 heures après l'entrée en vigueur du permis à points, le ministre des Transports annonce que des conducteurs ont été déjà ponctionnés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter