Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La mesure d'interdiction du permis de conduire « toutes catégories », prise par le DG du Transport terrestre suspendue
 

Côte d'Ivoire : La mesure d'interdiction du permis de conduire « toutes catégories », prise par le DG du Transport terrestre suspendue

 
 
 
 14890 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 14 mars 2023 - 15:57



En prélude à la journée mondiale des droits des consommateurs qui se tiendra le 15 mars 2023, la Fédération ivoirienne des consommateurs «le réveil » (FICR) en collaboration avec la Coalition nationale des organisations de consommateurs de Côte d'Ivoire (CNOC-CI) SOS vie chère a organisé aujourd'hui, un panel au ministère des Affaires étrangères.


Étienne Kouakou, Conseiller technique chargé de la coordination des actions de sécurité routière au ministère des Transports s'est prononcé sur le bilan des réformes engagées dans le secteur des Transports. Il a à l'occasion évoqué, la note de service du Directeur général des Transports terrestres interdisant l'obtention du permis « toutes catégories » dans les auto-écoles.


Toute en saluant cette mesure du Directeur général, il a souligné qu'elle n'était pas pour l'heure la bienvenue à cause du lancement du Permis à points.


«Nous sommes revenus sur la bande circulaire. Parce que nous avons dit que ce n'est pas le moment de le faire. Nous avons déjà lancé le permis à points, il faut le laisser travailler, faire changer les comportements. Cette catégorisation n'est pas mauvaise. Mais on ne met pas faire tout ensemble car on risque d'être dispersé. Soyons très attentif à l'objectif du permis à points. Hier nous avons demandé aux auto-écoles de laisser comme ça se faisait par le passé. Jusqu'à un certain temps pour observation. C'est une disposition qui est très bonne dans la mesure où ceux qui vont conduire les véhicules de grande capacité vont avoir des comportements contraires à celui qui est sorti juste de l'auto-écoles qui roule un car. A côté de cela, vous avez la formation au Certificat d'aptitude de conducteur pour les professionnels », s'est justifié, Étienne Kouakou.


Il a annoncé que la dissociation des catégories de permis de conduire s'applique particulièrement aux motos .


 

«Après nous allons parler des cas où il y'a un permis de conduire obligatoire avant d'accéder aux autres. Cette catégorisation se fait depuis la loi de 2014, la loi d'orientation du transport à partir de laquelle on a pris un certain nombre de décret dont le décret qui réglemente la circulation sur la route. Nous nous sommes dit qu'il y a plusieurs formes de motos et toutes n'ont pas les mêmes caractéristiques donc ne peuvent pas se conduire de la même manière. Donc il faut les différencier. Il y a les cyclomoteurs, qui sont les mobylettes qu'on connaît habituellement et qui doivent respecter le code de la route. Ils ont des modules d'apprentissage adapter aux véhicules qu'ils conduisent . Les cylindrées moyennes qui n'ont pas les mêmes caractéristiques techniques que les cyclomoteurs et qui ont besoin de connaissances particulières pour être conduites. C'est ce que nous avons appelé la catégorie AB. Le premier dont j'ai parlé, c'est la catégorie A 1 et après vous avez des véhicules qui vont de 250 à 650 Cm3, là aussi, il faut des formations spécifiques. Avant c'était une seule catégorie A et quelque fois la formation se faisait sur moto de 50 Cm3 et le détenteur roulait des véhicules de près de 250 et c'est dangereux pour lui-même et pour les autres », a expliqué, le Conseiller technique.


Selon lui, en fractionnant la catégorie, c'est de penser à l'amélioration de la formation et à la sécurité des conducteurs des deux roues.


Soumahoro Ben N'Faly, Président de la Fédération ivoirienne des consommateurs «le réveil » (FICR) a au cours de cette rencontre rappelé les droits des consommateurs. Il a cité entre autres, le droit à la sécurité, le droit à l'information, le droit au choix, le droit à l'éducation etc.


Le Président a à l'occasion dénoncé le fait que des entreprises ne mettent à la disposition des consommateurs des notices visibles et faciles à lire de leurs produits.


Soumahoro Ben N'Faly a affirmé que la CIE a toujours dédommagé ses clients dont les appareils sont endommagés à cause des coupures de courant mais à une condition.


 

« Lorsque vous avez une maison avec un plan securel et si le compteur vous appartient, en cas de sinistre, la CIE vous dédommage », a-t-il précisé.


Le Président du FICR a enfin exhorté les consommateurs à prendre contact avec les associations lorsqu'ils constatent que des prix fixés par le Gouvernement ne sont pas respectés par des commerçants.


«Remontez l'information. Il faut que les commerçants sachent qu'ils ont en face d'eux des consommateurs déterminés », a conclu, M. Soumahoro.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : La mesure d'interdiction du permis de conduire « toutes catégories », prise par le DG du Transport terrestre suspendue
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter