Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, l'UNFPA fait le bilan de la prise en charge au CHU des malades de fistules obstétricales
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, l'UNFPA fait le bilan de la prise en charge au CHU des malades de fistules obstétricales

 
 
 
 2093 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 03 avril 2023 - 15:57

Une visite aux malades de fistule obstétricale internés au CHU de Bouaké, a été organisée le jeudi 30 mars 2023 par l’UNFPA et une délégation de l’ambassade de la Corée du Sud.


Juste après un tour à la préfecture de région où un échange a eu lieu entre le secrétaire général de la préfecture, monsieur Jean-François Bi Tra et les responsables d’associations et organisations présentes, les malades en soins obstétriques du CHU de Bouaké, ont reçu la visite des diplomates coréens dans le cadre du projet Fistule initié par l'UNFPA avec l’appui de KOICA et la Corée du Sud.


Cette visite s’inscrit dans le cadre d’un bilan qui succède à 3 phases de cette opération. D’après le coordinateur de projet à l’UNFPA docteur Tuo Zanga Moïse, la prise en charge s’est faite en trois phases, notamment de 2012 à 2015, de 2016 à 2019 et de 2020 à 2023. « Cette visite, c'est dans le cadre de faire un point sur tout ce qui a été réalisé. », dira-t-il. L’agence coréenne de coopération internationale (KOICA), partenaire financier de ce projet, s’est dit satisfait des résultats constatés par l’entremise de madame Soomin Christine Kim, directrice pays adjointe de KOICA. Selon elle, c’est environ 16 millions de dollars américains qui ont été injectés dans ce projet par la Corée du Sud. « Je suis très marquée par le sourire des femmes qui ont survécu à cette maladie parce qu’elles ont vécu avec ces difficultés pendant très longtemps, donc je suis très heureuse de les voir contente.», s’est elle réjouie. 

Plusieurs femmes ont bénéficié de ce programme parmi lesquelles mesdames Ouattara Madoussou et Traoré Mariam qui ont exprimé respectivement leur reconnaissance aux initiateurs du projet en ces termes. « Je remercie l'UNFPA pour m’avoir soigné. J’ai été rejeté par mes parents à cause de la maladie, mais aujourd’hui grâce à l'UNFPA, je suis contente, je les remercie beaucoup... » ont-elles respectivement témoigné. Par ailleurs, elles ont exhorté les autres femmes à fréquenter régulièrement les centres de santé.


 

Un appel soutenu par le docteur professeur Djanhan Lydie du service de gynécologie du CHU de Bouaké, expliquant qu' « il faut faire une sensibilisation massive pour la prévention de cette maladie. »

Il faut rappeler que la fistule obstétricale est une communication anormale entre la vessie et le vagin et/ou entre le vagin et le rectum. Elle se traduit par des pertes d’urines ou de selles à travers le vagin, elle survient surtout lors des accouchements, a fait remarquer le professeur Lydie. C’est par une visite de toutes les délégations au bloc opératoire qui a été équipé pour ces soins, que s’est soldée cette visite.


Ce projet, démarré depuis 2012, pourrait prendre fin cette année 2023 et laisser les services de santé assurer la continuité des prises en charge, indique-t-on.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Etes vous attaché au Fcfa ?
 
4307
Oui
58%  
 
3005
Non
40%  
 
146
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, l'UNFPA fait le bilan de la prise en charge au CHU des malades de fistules obstétricales
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter