Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Pour le bien-être de leurs populations, Me Adama Kamara appelle les pays à l'extension de la couverture de la sécurité sociale
 

Côte d'Ivoire : Pour le bien-être de leurs populations, Me Adama Kamara appelle les pays à l'extension de la couverture de la sécurité sociale

 
 
 
 3659 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 mai 2023 - 16:37

Me Adama Kamara ce



La sécurité sociale est un droit fondamental reconnu par la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948. Elle est également un levier essentiel pour le développement économique et social des nations en ce qu'elle contribue à réduire la pauvreté, à promouvoir la justice sociale, à renforcer la cohésion sociale, à améliorer la santé et le bien-être des populations, à stimuler la productivité et la compétitivité des entreprises et à protéger les personnes contre les risques sociaux.


En Afrique, malgré les progrès réalisés ces dernières années, la couverture de la sécurité sociale reste faible et inégale. Selon les estimations de l'OIT, seuls 17,8% des travailleurs africains bénéficient d'une protection sociale, contre une moyenne mondiale de 45,2%. Par ailleurs, moins de 10% des personnes âgées perçoivent une pension contributive ou non contributive et environ 90% des dépenses de santé sont financées par les ménages eux-mêmes.


Depuis ce matin, il se tient à Abidjan le Forum Régional sur la Sécurité Sociale en Afrique (ISSA) qui prendra fin le 19 mai 2023. Organisé par l'Association Internationale de la Sécurité Sociale en collaboration avec les Institutions de Prévoyance Sociale Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (IPS-CNPS) et la Caisse Générale de Retraite des Agents de l'État (IPS-CGRAE), la cérémonie d'ouverture du Forum a été présidée par Me Adama Kamara, ministre de l'Emploi et de la protection sociale.


Il avait à ses côtés Docteur Mohammed Azman et Marcelo Abi-Ramia Caetano, respectivement Président et Secrétaire Général de l'Association Internationale de la Sécurité Sociale ainsi que des ministres des Affaires sociales des pays africains.


Le ministre ivoirien a affirmé que l'un des challenges que les pays africains, sont singulièrement appelés à relever pour le bien-être de leurs populations est celui de l'extension de la couverture de la sécurité sociale.


«L'Afrique ne peut plus et ne doit pas laisser à la marge les citoyens exerçant dans l'économie informelle et les membres de leurs familles, les personnes vulnérables et les plus démunis. Le développement économique et social de notre continent doit être inclusif », a-t-il ajouté.


 

Pour atteindre les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies, notamment l'objectif 1.3 qui vise à mettre en place des systèmes de protection sociale pour tous, Me Adama Kamara insiste qu'il est donc impératif de garantir l'accès universel à une protection sociale adéquate.


Le Forum Régional de la Sécurité Sociale pour l'Afrique constitue une plateforme idéale pour discuter de ces questions et pour favoriser une réflexion collective sur les moyens de renforcer la sécurité sociale en Afrique. Il offre l'opportunité d'apprendre les uns des autres, de partager des expériences et des leçons apprises et de développer des partenariats solides et durables.


Le ministre ivoirien a avoué que sous d'autres cieux l'extension de la protection sociale à l'ensemble de la population ne s'est pas faite en une décennie mais est la résultante d'efforts continus sur plusieurs décennies. Selon lui, si les africains, redoublent d'efforts, ils parviendront également sur un horizon certainement moins long car conscients du fait que l'avenir de leurs peuples en dépend.


Prenant l'exemple de son pays, Me Kamara a indiqué que depuis 2012, des réformes majeures du système de sécurité sociale ont permis de rétablir avec succès, la stabilité financière des Institutions de Prévoyance Sociale, membres de l'AISS et la pérennité des régimes placés sous leur gestion sur un horizon bien éloigné.


«Je note avec satisfaction l'amélioration de la qualité des services ainsi que les performances financières enregistrées par la Caisse Générale de Retraite des Agents de l'Etat et la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale, leur permettant, à ce jour, de jouer pleinement leur rôle, non seulement, auprès des assurés sociaux en leur versant mensuellement, sans discontinuité, leurs pensions, mais aussi, en qualité d'investisseurs nationaux, de prendre des participations dans des sociétés privées et parapubliques dans des secteurs stratégiques de l'économie nationale », a-t-il ajouté.


Au moment où cet important forum débute, Me Kamara a relevé que la sécurité sociale ne se limite plus à la protection contre les risques sociaux consacrés par la Convention 102. Elle englobe désormais des dimensions plus larges, telles que l'accès à l'éducation, à la formation professionnelle, à l'emploi décent, à un revenu adéquat, à un logement décent ou à la promotion de l'égalité des genres. En garantissant ces droits fondamentaux, la sécurité sociale contribue à la construction d'une société plus juste, plus équitable et plus résiliente.


Il souhaite que les pays africains adoptent une approche holistique de la sécurité sociale, en intégrant les différents piliers de la protection sociale, tels que la protection sociale de base, la protection sociale contributive et la protection sociale non contributive.


 

«Il est également crucial de prendre en compte les spécificités régionales, culturelles et socio-économiques de chaque pays afin de développer des systèmes de sécurité sociale adaptés et efficaces », a conseillé, le ministre ivoirien.


L'évolution rapide de la technologie et les transformations économiques et démographiques auxquelles l'Afrique est confrontée posent de nouveaux défis et offrent également de nouvelles opportunités dans le domaine de la sécurité sociale. Les avancées numériques et les innovations technologiques peuvent jouer un rôle crucial dans l'extension de la couverture de la sécurité sociale en réduisant les coûts, en améliorant l'efficacité des services et en facilitant l'accès aux prestations. Pour Me Adama Kamara, il est donc primordial d'explorer les possibilités offertes par le numérique et de développer des solutions adaptées aux réalités africaines.


«Dans le même temps, nous devons être attentifs aux enjeux de protection des données personnelles et de cybersécurité afin de garantir la confiance et la sécurité des individus dans l'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans le domaine de la sécurité sociale », a-t-il conclu.


Denis Charles Kouassi, Directeur général de la CNPS a annoncé que 500 organisations sur la sécurité sociale prennent part à ce Forum ainsi que 400 experts.


Quant au Docteur Mohammed Azman, Président de l'Association internationale de la sécurité sociale, a soutenu que l'extension de la sécurité sociale est possible en Afrique.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour le bien-être de leurs populations, Me Adama Kamara appelle les pays à l'extension de la couverture de la sécurité sociale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter