Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Voici pourquoi les Fennecs d'Algérie ont refusé de loger dans la cité CAN à Bouaké
 

Côte d'Ivoire : Voici pourquoi les Fennecs d'Algérie ont refusé de loger dans la cité CAN à Bouaké

 
 
 
 10398 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 19 décembre 2023 - 12:35

Les Fennecs d’Algérie (Ph) 


A l’instar de certaines sélections nationales, les Fennecs d’Algérie ont refusé de loger dans la cité CAN à Bouaké où évolueront lors de leurs matches de groupes.


Contrairement à certaines raisons évoquées par d’autres équipes justifiant leur refus de loger dans les cités CAN, l’ambassadeur d’Algérie en Côte d’Ivoire, SEM Idriss Bouassilla, explique c’est pour des «raisons d’intimité».


 

«Nous sommes très satisfaits de ce qui a été réalisé par la Côte d’Ivoire en matière de cité CAN, mais nous voulions un espace un peu intime. C’est la raison pour laquelle nous avons opté pour un hôtel qui n’est pas loin du stade», a fait savoir le diplomate algérien, au sortir d’une audience que lui a accordée vendredi dernier le Président du COCAN, François Albert Amichia.


Pour rappel, l’Algérie évoluera au stade de la Paix de Bouaké à la CAN dans le groupe D avec le Burkina Faso, la Mauritanie et l’Angola.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Voici pourquoi les Fennecs d'Algérie ont refusé de loger dans la cité CAN à Bouaké
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Sangys
Si le propriétaire de cet hôtel est ivoirien, tout va bien. Il revient à cet opérateur ivoirien de demander le maximum possible. Opi c'est tout.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter