Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Polémique sur les primes des joueuses de la sélection, voici toute la vérité
 

Côte d'Ivoire : Polémique sur les primes des joueuses de la sélection, voici toute la vérité

 
 
 
 10526 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 24 février 2024 - 16:20



Des joueuses de football féminin de la sélection A de la Côte d’Ivoire ont affirmé sur les antennes de la chaîne publique (Ndrl RTI) qu’elles ne percevaient de primes de matches. 


Selon elles après chaque match, elles ne percevraient qu’une modique somme à titre de transport pour regagner leurs domiciles.


Des affirmations qui ont suscité des débats sur les réseaux sociaux prenant pour cible la Fédération Ivoirienne de Football (FIF).


Afin d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur cette affaire qui jette une nouvelle fois le discrédit sur l’instance fédérale, nous avons approché le Département Communication de la FIF.


 

La fédération s’inscrit en faux quant aux allégations portées contre elle par les joueuses en ce qui concerne leur traitement en équipe nationale A. 


« La sélection nationale féminine n’évolue pas dans la précarité. La preuve tous les regroupements se font dans les établissements hôteliers qui respectent les normes requises », nous apprend-on d’entrée, avant de poursuivre. 


En ce qui concerne les primes, la FIF note qu’elles sont correctes par rapport à ce qui a été défini entre les parties et mieux que des sélections de la sous-région. 


« Nous avons deux (02) primes, celle de la victoire et celle du nul. Vous ne percevez rien en cas de défaite. Un match gagné est de 500.000 FCFA et un match nul de 250.000 FCFA par joueuse en équipe nationale féminine sénior A (éléphantes). Ces primes sont payées par le Ministère des Sports, c’est-à-dire l’Etat de Côte d’Ivoire. La Fédération ne paye pas les primes elle ne fait que le suivi, par conséquent, elle ne pourrait être responsable des primes impayées. Chaque joueuse perçoit une prime de 10.000 FCFA pour son transport, cette somme qui provoque aujourd’hui une polémique qui n’en vaut pas. Aucune fédération ne paye une prime à une sélection en cas de défaite. (...) », explique-t-on du côté de la maison de verre de Treichville-Abidjan.

 

Sur le plan local, la Fédération Ivoirienne de Football apporte une subvention de dix millions de FCFA à chaque club par saison. Le transport des joueuses y est compris dans ladite somme. 


 

« Au niveau local, 40 % des dix millions FCFA octroyés aux clubs par la Fédération à titre de subvention servent aux transports des joueuses. La subvention est donnée par tranche d’un million FCFA tout au long de la saison. Il y a un cahier de charges bien définit qui est surveillé par la FIF et la CAF », assure l’instance, avant d’inviter toute joueuse en conflit avec ses dirigeants concernant son traitement salarial et autres, à prendre attache avec ses commissions en charge des règlements de litige.


 Les éléphantes étant éliminées des compétitions internationales, pour  les futurs challenges, il est prévu des stages de maintien et des rencontres amicales pendant les fenêtres FIFA en cette année 2024 au mois d’avril , juin et août.



Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Etes vous attaché au Fcfa ?
 
4307
Oui
58%  
 
3005
Non
40%  
 
146
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Polémique sur les primes des joueuses de la sélection, voici toute la vérité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter