COMMUNIQUÉ
1 Mars 2024
PRESIDENCE CI
Côte d'Ivoire
 
 2918 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 
 
 
PRESIDENCE CI
Côte d'Ivoire Politique
 
Côte d'Ivoire : Le VPR Tiémoko Koné a présidé la cérémonie officielle de la célébration des 20 ans de l'ASCAD

Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONÉ, a présidé, ce jeudi 29

février 2024, à l’espace Latrille Events des Deux-Plateaux, la cérémonie officielle de la célébration des 20 ans d’existence de l’Académie des Sciences, des Arts, des Cultures d’Afrique et des Diasporas Africaines (ASCAD).


Les festivités du 20e anniversaire de la société savante ASCAD, meublées par des

conférences, des expositions et une soirée artistique, étaient placées sous le haut

patronage du Chef de l’État, S.E.M. Alassane OUATTARA, par ailleurs Protecteur de

l’ASCAD.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


La cérémonie officielle de ce jeudi 29 février a été particulièrement marquée par la

conférence inaugurale prononcée par le Vice-Président de la République, sur le thème « Éducation, formation et emploi en Côte d’Ivoire », devant un parterre de

personnalités parmi lesquelles les 50 académiciens de l’ASCAD, des Présidents

d’Institution de la République et des membres du Gouvernement.


Le Vice-Président Tiémoko Meyliet KONÉ s’est prêté à l’exercice du ‘’Maître de

Conférence’’, en faisant un exposé en quatre grandes parties où il a d’abord établi un

état des lieux de l’éducation, de la formation et de l’emploi en Côte d’Ivoire, présenté

ensuite les défis liés à cette problématique, avant de définir les orientations

stratégiques pour une meilleure offre d’emploi et d’employabilité, et de rappeler, enfin,

le rôle spécifique de l’enseignement technique, de l’enseignement supérieur et de la

recherche scientifique.


Dans son état des lieux de l’éducation et de la formation, le Vice-Président de la

République a rappelé la tendance baissière du taux d’investissement dans ces secteurs, qui est passé de 30% du PIB dans les années 1980, à 9% en 2011, avant de remonter progressivement sous le Président Alassane OUATTARA, jusqu’à atteindre 27% en 2023. Il a relevé que cette hausse des investissements s’est matérialisée par d’importantes réalisations telles que la construction de 44.247 salles de classes dans les enseignements préscolaires et primaires, la construction de 522 collèges et lycées, portant le nombre total à 797 à fin 2023, la construction d’universités et grandes écoles publiques faisant passer le nombre de 5 à 11, et la réforme de l’enseignement supérieur avec l’introduction du système Licence-Master-Doctorat (LMD).


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a ensuite noté qu’en dépit de ces réalisations, y compris la création d’universités

thématiques visant à mieux répondre aux exigences des secteurs productifs de

l’économie ivoirienne et améliorer l’employabilité des étudiants formés, la Côte d’Ivoire reste confrontée au besoin persistant d’harmoniser les programmes académiques avec les besoins du marché de l’emploi et de la professionnalisation.


Pour lui, il est impératif de mettre un accent sur le trinôme éducation-formationemploi,

afin que le défaut d’emploi des jeunes de moins de 35 ans qui constituent 75%

de la population ivoirienne ne s’aggrave et ne les pousse davantage à l’émigration.


En guise de perspectives, le Vice-Président de la République a rappelé la nouvelle

vision de l’éducation-formation du Chef de l’État qui se décline à travers les plans

stratégiques ‘‘Côte d'Ivoire 2030’’, le ‘‘Plan National de Développement’’, et le ‘‘Plan

sectoriel 2016-2025 de l’Éducation’’, avec des programmes concrets tels que l’’École

de la Deuxième Chance’’ et ‘‘l’Académie des Talents’’ portés par le Ministère de la

Enseignement technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, dont

il a estimé les premiers résultats encourageants.


Pour terminer, le Vice-Président de la République a félicité les académiciens qui se sont engagés résolument à intégrer dans l’éducation-formation des jeunes, les défis

nouveaux tels que la mondialisation, la révolution numérique, les maladies

émergentes, et à mettre l’accent sur la recherche scientifique, en souhaitant que le

20e anniversaire de l’ASCAD marque le début d’une ère nouvelle de découvertes,

d’innovations et de prospérité, à travers le développement continu des savoirs au profit de l’éducation et de la formation, pour un meilleur emploi en Côte d’Ivoire.

Pour sa part, le Professeur Antoine Asseypo HAUHOUOT, Président de l’ASCAD,


intervenant avant le conférencier du jour, après avoir dressé le bilan de l’action de

cette société savante au cours des 20 dernières années, a montré une convergence

de vue avec le Vice-Président de la République, en déclarant que le moment est venu

pour eux de se lancer à fond dans le savoir, la création et l’innovation, dans le but

d’aider à la transformation structurelle de notre pays.


Pour cela, l’ASCAD, a-t-il ajouté, va désormais travailler en associant étroitement les

ingénieurs à la réflexion et la production d’idées, afin d’ouvrir les voies à des domaines nouveaux tels que l’intelligence artificielle, l’informatique quantique, le stockage des énergies et les neurosciences.


Notons que le Professeur HAUHOUOT et le Secrétaire Général du Comité scientifique de la célébration des 20 ans de l’ASCAD, le Professeur OURAGA Obou, ont tous deux rendu un hommage appuyé au Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, en sa qualité de Protecteur de cette académie créée en 2003, à l’initiative de feu le Professeur Harris MEMEL-FOTÊ.

 
 
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter