Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Drame sur le pont De Gaulle, la victime était un commandant de brigade de gendarmerie, son acte commis avec une dispute avec son épouse
 

Côte d'Ivoire : Drame sur le pont De Gaulle, la victime était un commandant de brigade de gendarmerie, son acte commis avec une dispute avec son épouse

 
 
 
 17917 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 juillet 2024 - 08:57

La victime du drame sur le pont De Gaulle (Ph KOACI)


Le mardi 9 juillet 2024 restera gravé dans les mémoires des habitants de toute la Côte d'Ivoire. 


En cette journée fatidique, le pont De Gaulle, habituellement connu pour son trafic intense et ses vues pittoresques sur la lagune Ébrié, a été le théâtre d'une tragédie humaine, comme nous le rapportions dans un précédent article.


M. Francis Koko Kouamé, commandant de brigade de gendarmerie d'Attécoubé, s'est jeté du pont De Gaulle dans des circonstances tragiques.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon les informations en notre possession, M. Francis Kouamé a eu une vive altercation avec son épouse avant de commettre l'irréparable. 


Marié en 2015 au Plateau, Francis Koko Kouamé est père de quatre enfants, une famille qu’il chérissait et pour laquelle il avait de grands projets.


Le commandant de brigade, connu pour son dévouement et son professionnalisme, a choisi de mettre fin à ses jours sur le pont De Gaulle.


 

 Tôt le matin, il a garé sa voiture sur le pont avant de se jeter dans les eaux sombres de la lagune. Malgré l’intervention rapide des secours, il était malheureusement trop tard. Les recherches sont toujours en cours pour retrouver le commandant.


Est-ce cette dispute avec son épouse qui a poussé la victime a se jeter dans la lagune ?


Pour l'heure, pas trop de détails sur les circonstances et les causes qui ont conduit ce commandant de brigade de gendarmerie à commettre son acte. 


Néanmoins , la nouvelle de cet acte a rapidement fait le tour de la ville, suscitant une vague d'émotions.  


Cet événement tragique met en lumière la nécessité de renforcer le soutien psychologique au sein des forces armées et des services de sécurité. La pression et les défis quotidiens auxquels ces professionnels sont confrontés peuvent parfois être accablants. Il est crucial de leur offrir des espaces de dialogue et des ressources adéquates pour qu’ils puissent exprimer leurs difficultés et obtenir l’aide appropriée.


La disparition tragique de M. Francis Koko Kouamé est un choc pour tous ceux qui l’ont connu. Elle soulève des questions importantes sur la gestion du stress et des conflits personnels au sein des forces de l’ordre. 


 

En attendant les recherches, la famille et les proches du défunt pleurent la perte d’un mari, d’un père et d’un ami cher. 




Jean Chresus, Abidjan 




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 

ARTICLES ASSOCIÉS

 
 
  Côte d'Ivoire : Tragédie au pont De Gaulle, un homme gare son véhicule et se jet...
Vue de l'embouteillage sur le pont De Gaulle ce mardi (Ph KOACI)En ce matin du 9 juillet 2024, le Pont De Gaulle, habituellement un lieu de...
Côte d'Ivoire | Société      il y a 4 jours
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Drame sur le pont De Gaulle, la victime était un commandant de brigade de gendarmerie, son acte commis avec une dispute avec son épouse
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter