Sénégal Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
LÂ’Afd à  la rescousse de la Senelec
 

LÂ’Afd à  la rescousse de la Senelec

 
 
 
 3954 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 23 décembre 2008 - 15:45

::ph koaci.com Dakar::

LÂ’Agence française de développement (Afd) vient à  la rescousse de la Société nationale dÂ’électricité (Senelec) qui traverse actuellement une situation difficile. Elle a accordé un prêt de 20 milliards de francs Cfa à  lÂ’Etat du Sénégal pour la recapitalisation de la Senelec. Un prêt dÂ’une durée de 25 ans et à  1 % de taux dÂ’intérêt. La signature de la convention a eu lieu hier entre lÂ’ambassadeur de la France au Sénégal Jean Christophe Ruffin, le directeur de lÂ’Afd et le ministre de lÂ’économie et des finances Abdoulaye Diop. Selon le représentant du gouvernement Sénégalais, ce financement va permettre à  la Senelec de retrouver lÂ’équilibre financier et les ratios de gestion standards dÂ’ici 2009. «LÂ’amélioration de la situation de trésorerie de la Senelec permettra à  lÂ’entreprise dÂ’assurer son programme dÂ’approvisionnement de combustibles pour ses centrales thermiques qui constitue depuis 2008 la principale cause des coupures dÂ’électricité», soutient-il. CÂ’est en partenariat avec la banque mondiale que lÂ’Afd a apporté cet appui au Sénégal pour lÂ’élaboration du plan de redressement du secteur de lÂ’énergie.
Jean Christophe Ruffin reste très optimiste quant à  lÂ’amélioration de la situation de la Senelec. Pour lui, la baisse du prix international des produits pétroliers limitera les coûts de la Senelec et facilitera son retour à  une situation financière équilibrée. Seulement, M. Ruffin appelle le gouvernement du Sénégal à  se tourner davantage vers lÂ’énergie produite par les projets régionaux dÂ’hydroélectricité. «Le Sénégal devrait pouvoir compter sur lÂ’électricité produite par les grands projets régionaux dÂ’hydroélectricité que lÂ’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (Omvs) et lÂ’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg) sont en train de finaliser. LÂ’Afd est disposée à  financer ces projets», précise-t-il. Le représentant du gouvernement français va plus loin en décortiquant les maux qui font souffrir la Senelec. De lÂ’avis de M. Ruffin, la crise du secteur de lÂ’énergie au Sénégal est due aux retards dans les investissements face à  une demande des ménages et des entreprises en augmentation, aux installations de production vétustes fonctionnant à  base de produits pétroliers et à  un déséquilibre financier du secteur avec la dégradation des comptes de la Senelec. A en croire le diplomate, le taux dÂ’intérêt de ce prêt sera intégralement reversé à  la Senelec sous forme dÂ’augmentations de capital.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008