Sénégal Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Wade intronise son fils Karim chez le khalife des Mourides
 

Wade intronise son fils Karim chez le khalife des Mourides

 
 
 
 3071 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 11 février 2009 - 01:19

::Koaci.com Dakar::Serigne Bara Falilou MBacké::

A quelques jours du Magal de Touba, le chef de lÂ’Etat a rendu visite au khalife général des Mourides Serigne Bara Falilou MBacké. Ainsi, le président Wade en a profité pour présenter son fils Karim Wade à  Serigne Bara. Une présentation aux allures dÂ’une promotion. Car, pour certains, Me Wade a recommandé son fils au khalife général des Mourides. «Je vous présente mon fils Karim. CÂ’est une personne qui gérait ses propres affaires mais qui a accepté de tout laisser pour venir à  mes côtés. Il a les mains propres, il est jeune, poli et fait partie des personnes en qui, jÂ’ai entièrement confiance», dira Wade au marabout. Mieux, le président Sénégalais ne sÂ’est pas seulement arrêté aux présentations. Il est allé plus loin en disant au khalife que son fils Karim à  laissé tout ce quÂ’il avait pour venir lÂ’aider et lÂ’accompagner dans son travail. « Pourtant, il gérait de grosses affaires en Europe. AujourdÂ’hui, il me donne entièrement satisfaction et il fait partie de mes plus proches collaborateurs, je peux tout lui confier », raconte-t-il. Pour dÂ’aucuns, ces propos de Me Wade contiennent des non dits. Car, pour eux, en disant quÂ’il peut tout confier à  Karim, le président nÂ’exclu pas aussi le pouvoir. Ils assimilent les paroles du chef de lÂ’Etat à  un «autre acte posé dans lÂ’organisation de sa succession au profit de Karim». Selon une source, a enchaîné les audiences et distribué des dizaines de millions durant la nuit. Pis, ajoute-t-elle, la traditionnelle visite dÂ’avant-Magal du président Wade nÂ’a pas empêché les habitants de la cité religieuse de vaquer à  leurs occupations en toute indifférence. «LÂ’accueil de Touba a été presque indifférent hier à  lÂ’arrivée du président de la République, Me Abdoulaye Wade dans la ville religieuse. Point de foule en délire, ni de manifestation de joie populaire des premières heures de lÂ’alternance», précise-t-elle.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008