Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Le gouvernement traque les véhicules administratifs
 

Le gouvernement traque les véhicules administratifs

 
 
 
 4006 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 03 juin 2009 - 19:05

::Koaci.com Yaoundé::Le ministre camerounais des Domaines et des Affaires foncières Pascal Anong Adibimé veut discipliner les usages des véhicules administratifs qui en font ce quÂ’ils veulent::

LÂ’opération a gagné en intensité hier, à  Yaoundé, avec une cinquantaine de véhicules administratifs saisis et conduits au garage administratif. Le motif invoqué étant le défaut de pièces exigibles à  ce type de véhicules.
DÂ’après le communiqué de presse du Ministère des Domaines et des Affaires foncières (Mindaf) annonçant lÂ’opération, lÂ’ “ lÂ’absence de lÂ’une ou de lÂ’ensemble de ces pièces expose le conducteur dÂ’un véhicule administratif à  des sanctions disciplinaires ou pécuniaires édictées par la réglementation en vigueur et le véhicule sera conduit immédiatement dans les garages administratifs ”.
CÂ’est exactement ce qui sÂ’est passé. De nombreux véhicules qui ne sont pas en règle, ont été saisis et conduits au garage administratif.

Pour mettre en circulation un véhicule administratif après achat, lÂ’administration propriétaire doit recevoir du ministère des Domaines et des Affaires foncières une autorisation de circuler ou un laissez-passer spécial. A lÂ’intérieur du périmètre urbain, cette pièce coûte 20 000 F Cfa, et 25 000 F Cfa à  lÂ’extérieur du périmètre urbain et au-delà  dÂ’un rayon de 10 km de la résidence habituelle du lieu. Ces dispositions ne sont pas toujours respectées, de même que le nombre de chevaux des véhicules.

Au Mindaf, des sources internes font savoir que ce département ministériel, qui a en charge la gestion du patrimoine de lÂ’Etat, peut refuser de délivrer une autorisation de circulation pour un véhicule administratif si le nombre de chevaux du véhicule ne correspond à  la catégorie du personnel auquel il est adressé. En guise dÂ’exemple, les véhicules de 13 chevaux sont destinés aux ministres, ministres délégués et assimilés. Les véhicules de 12 chevaux sont destinés à  aux secrétaires dÂ’Etat et assimilés et les gouverneurs de provinces. Or, parfois, des véhicules destinés aux directeurs dans les ministères atteignent les 12 chevaux. Ce qui démontre le non respect de la réglementation en matière dÂ’acquisition des véhicules administratifs.

Selon les termes dÂ’un décret relatif à  lÂ’utilisation des véhicules administratifs, tout véhicule administratif en circulation doit comporter à  son bord, une carte grise spéciale du modèle réglementaire ; un carnet de bord du modèle fixé par le ministère des Finances ; une autorisation de circuler permanente ou temporaire délivrée par le ministre des Domaines et des Affaires foncières et faisant ressortir les noms et prénoms du conducteur, les noms et qualité des occupants et la destination ; lÂ’ordre de mission éventuellement.
Alors même que cette opération de moralisation dans lÂ’utilisation du patrimoine de lÂ’Etat nÂ’est quÂ’à  son début, des voix sÂ’élèvent déjà  pour dire que le ministre ne devrait pas mener lÂ’opération très loin puisquÂ’il y a, dans sa ligne de mire, des grosses pointures de la République.

On verra donc lÂ’attitude du ministre dans les prochains jours.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Saluez vous le fait qu'Alassane Ouattara se soit excusé de n'avoir tenu sa promesse de campagne de transfert de capitale ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008