Bénin Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Des arrestations dans un dossier de vindicte populaire
 

Des arrestations dans un dossier de vindicte populaire

 
 
 
 6214 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 novembre 2009 - 08:23

::Koaci.com Cotonou::Des arrestations dans un dossier de vindicte populaire::

Au moins huit personnes soupçonnées dÂ’avoir été complices ou ayant pris part à  une randonnée punitive conclue par un meurtre sont détenues à  la Brigade des recherches de Bohicon, en attendant dÂ’être déférées devant le juge au tribunal d'Abomey.


Le nommé Camille Fassinou a été retrouvé mort, lundi, dans un buisson à  Zogbodomey après avoir été lynché, indique-t-on, par ceux qui le soupçonnaient dÂ’avoir commandité le vol de deux cabris. Dans le lot des personnes arrêtées figurent le chef du village de Dovogon où se sont produits les faits dont lÂ’origine remonte à  trois semaines, le responsable à  la sécurité de ce village et plusieurs conseillers. Deux individus arrêtés pour le vol de deux cabris ont pointé un doigt accusateur vers le sieur Camille Fassinou comme étant le commanditaire. La preuve, ont-ils indiqué, est quÂ’il sÂ’est chargé de vendre les deux cabris et a gardé par devers lui le fruit de cette vente. Connu et craint dans la localité pour être un redoutable cambrioleur, il fallait le retrouver afin quÂ’il réponde de son acte. Le sujet a fait lÂ’objet dÂ’intenses préoccupations au sein du conseil de village qui a dû recourir aux services dÂ’un éclaireur pour mettre le grappin sur le sieur Camille Fassinou. Pour vendre la mèche et faire arrêter le redoutable cambrioleur, lÂ’éclaireur a dû vendre ses services contre la promesse dÂ’une somme de 20000 F CFA dont la moitié lui a été avancée. Arrêté ce lundi à  Attoungon, il est conduit chez le chef village à  Dovogon. Devant tout le monde, il reconnaît avoir vendu les deux cabris et détenu par devers lui les sous issus de cette vente.
La suite de cette affaire est celle que tout le monde connaît. Le sieur Camille Fassinou a été conduit dans un buisson servant de couvant au fétiche Oro. Ensuite, cÂ’est son corps qui a été retrouvé à  cet endroit.
De source proche de la gendarmerie, cÂ’est le même chef de village qui a ameuté sous prétexte que la victime a succombé des suites de représailles de la population. Selon lui, il sÂ’agirait tout simplement dÂ’une vindicte populaire.

Mais comment expliquer quÂ’au lieu quÂ’il soit remis aux forces de lÂ’ordre, cÂ’est dans un buisson que le bandit, qu'il a fait appréhender, a été conduit. Pour ce chef de village, il était question que le prévenu aille chercher les sous issus de la vente des deux cabris ; des sous quÂ’il détiendrait chez lui à  Attoungon, 2 km plus loin. Le chef du village Dovogon qui voudrait régler lÂ’affaire se serait retiré, entre temps, en laissant à  Camille Fassinou la latitude dÂ’aller chercher les sous et les lui remettre à  son retour. Revenu de la ferme, il aurait été informé de ce que le cadavre de Camille Fassinou serait dans un buisson. Il est gardé à  vue avec les autres en attendant dÂ’être déféré pour coups et blessures volontaires et complicité de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort dÂ’un homme.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008