Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Konaté Sidiki (FN) « les germes de la guerre civile sont en Côte dÂ’ivoire »
 

Konaté Sidiki (FN) « les germes de la guerre civile sont en Côte dÂ’ivoire »

 
 
 
 4174 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 février 2010 - 10:47

::Koaci.com Abidjan::Les forces nouvelles haussent progressivement le ton face au camp présidentiel::

Les tensions nées de la gestion du contentieux électoral depuis plusieurs jours inquiètent les forces nouvelles. Les hommes du premier ministre Guillaume Soro, par la voix du ministre de lÂ’artisanat et du tourisme Konaté Sidiki, ont tiré la sonnette dÂ’alarme sur les dérapages en cours. Konaté Sidiki sans nommer le camp présidentiel accuse une « minorité agissante » dÂ’interférer dans les actions de la justice en exigeant la radiation de nombreuses personnes sur la base de simples dénonciations. « Les délégués des Forces nouvelles ont les noms des politiciens qui s'activent à  vouloir monter une communauté contre une autre. C'est un Rwanda qui se prépare en Côte d'Ivoire. Pour ne pas effrayer les Ivoiriens, mieux vaut le dire parce que c'est ce que les délégués nous ont dit. C'est une minorité agissante qui crée la zizanie », a t il soutenu.

Konaté Sidiki, par ailleurs porte-parole des forces nouvelles a attiré l'attention de la communauté internationale sur le danger que court la Côte d'Ivoire. « Il y a un péril réel sur la coexistence entre les communautés. Les communautés se regardent en chiens de faïence. Ça, c'est les germes d'une guerre civile. Voilà  le drame que nous sommes en train de vivre. Il y a des personnes qui se lèvent et croient donner des instructions à  l'administration judiciaire pour leur dire comment travailler sur certains cas de dossiers. Ces personnes ne sont pas habilitées à  le faire. On ne peut pas se substituer aux politiciens », a-t-il soutenu.

Depuis plusieurs semaines, des incidents graves ont éclaté dans le pays. Des
manifestants proches de l`opposition protestant contre des procès pour
radiation de personnes soupçonnées dÂ’être des étrangers mais figurant sur la liste électorale dans des localités de lÂ’intérieur du pays, se sont attaqués aux tribunaux et chassés des magistrats. Dans certaines comme ville Divo et Man il ya eu des affrontements entre la police et les manifestants qui ont fait plusieurs blessés graves. La question de la nationalité est à  lÂ’origine de la crise ivoirienne née en septembre 2002 du coup d`Etat manqué qui sÂ’est mué en rébellion. Alors que tout semblait décrire une sortie heureuse de la crise par des élections maintes fois reportées, le souci identitaire resurgit, amplifiée par une présomption de fraude sur liste électorale par le président de la Commission électorale indépendante, en charge dÂ’organiser les élections en Côte dÂ’ivoire.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Gabon: Remis après son AVC, Ali Bongo vous apparait il désormais apte à bien présider le pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: DJ Arafat était il véritablement un exemple pour la jeunesse ivoirienn...
 
721
Oui
22%  
 
2511
Non
75%  
 
98
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008