Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Les femmes de Bennoo réclament la démission du ministre de lÂ’Intérieur
 

Les femmes de Bennoo réclament la démission du ministre de lÂ’Intérieur

 
 
 
 3073 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 février 2010 - 14:48

::Koaci.com Dakar::Bécaye Diop (photo) dans le collimateur de Bennoo::

Depuis sa nomination à  la tête du ministère de lÂ’Intérieur, Bécaye Diop nÂ’arrête pas de faire des sorties jugées choquantes.

Le peuple avait retenu son souffle quand il disait il y a quelques semaines quÂ’il aurait donné lÂ’ordre de tirer sur des élèves qui marchaient si ce nÂ’était pas à  Kolda, sa région dÂ’origine.

Encore une fois, le ministre de lÂ’Intérieur a récidivé lors de la cérémonie officielle du Magal de Touba en tenant «un discours irresponsable, aux antipodes des valeurs républicaines et dont même les mourides ne veulent pas». «Ce que je vais dire va choquer, mais cÂ’est ici à  Touba que tout se passe», disait Bécaye Diop. Après les sorties hasardeuses du ministre de lÂ’Intérieur, les femmes de la Coalition Benno Siggil Senegaal (Bss), qui étaient en conférence de presse, réclament sa démission. De lÂ’avis de Khoudia Mbaye, lÂ’une dÂ’elles, si Bécaye Diop est «en confusion mentale, peut faire tirer sur des enfants, il nÂ’hésiterait pas à  le faire sur des syndicalistes, des marcheurs, ou sur toute autre cible qui lui apparaîtrait comme perturbatrice de leur ordre établi». «Bécaye Diop et le président Wade ont le droit dÂ’avoir leur sensibilité religieuse, confrérique ou même franc-maçonnique, mais parlant au nom de la République, ils ont un devoir de responsabilités et dÂ’équilibre. Ils sont censés être à  équidistance de toute confrérie et doivent éviter toute position partisane sÂ’ils sont amenés à  sÂ’exprimer au nom de tous les Sénégalais», disent-elles.

Selon les femmes de Bss, à  défaut de démissionner, après avoir recouvré ses esprits, Bécaye Diop aurait dû être limogé par tout président respectueux. «Bécaye Diop qui menace calmement de faire tirer sur nos enfants est peut-être fou, mais dÂ’une folie secrétée, nourrie et entretenue par les errements, lÂ’incurie et les desseins machiavéliques dÂ’un président et son régime aveuglés par leur schéma de succession monarchique», concluent-elles.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008