Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Wade opte pour la mise en place dÂ’une nouvelle constitution au Niger
 

Wade opte pour la mise en place dÂ’une nouvelle constitution au Niger

 
 
 
 3429 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 22 février 2010 - 03:12

::Koaci.com Dakar::

Le coup dÂ’Etat militaire survenu le 18 février dernier au Niger était comme un cheveux dans la soupe du président Sénégalais.

Ce putsch a freiné un peu les ardeurs de Me Abdoulaye Wade qui était désigné par la Cedeao pour assurer la médiation dans ce pauvre pays de lÂ’Afrique de lÂ’Ouest. Au moment où il précipitait son ministre des affaires étrangères Me Madické Niang auprès de Mamadou Tandja pour lui baliser le chemin, les putschistes entrés en action. Mais, Me Wade nÂ’en démord pas quant à  la réussite de sa médiation. Ceci dit, il demande à  ce quÂ’une solution au vide constitutionnel au Niger soit trouvée le plus rapide possible. CÂ’était à  lÂ’occasion du sommet de lÂ’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). «Au sommet de lÂ’Union africaine dÂ’Abuja, jÂ’ai reconfirmé devant tous les chefs dÂ’Etat que jÂ’étais pessimiste parce que je voyais deux parties sans que lÂ’une ou lÂ’autre accepte de faire un pas, en particulier de la part du président Tandja. Tout le monde savait que cette situation ne pouvait pas durer indéfiniment mais je ne pouvais pas imaginer un coup dÂ’Etat militaire car, le président Tandja mÂ’a dit quÂ’il nÂ’y aura pas de coup dÂ’Etat militaire parce que lÂ’opposition elle-même est allée voir les militaires pour leur demander de prendre le pouvoir et les militaires ont refusé en leur disant : Allez vous arrangez. Mais cela ne mÂ’a pas surpris», lance le chef de lÂ’Etat du Sénégal. Pour Me Wade, le Niger doit sÂ’orienter vers une nouvelle constitution.

En outre, le président Sénégalais nÂ’exclut pas aussi dÂ’autres solutions pour sortir le pays dÂ’une situation jugée inextricable à  cause du vide constitutionnel. « Le Niger doit dÂ’abord adopter une nouvelle constitution, fruit des consultations avec toutes les formations politiques, y compris les militaires qui sera soumis ensuite à  référendum. Je ne sais pas combien de temps cela va demander parce que les militaires ont dit quÂ’il fallait mettre de lÂ’ordre dÂ’abord », soutient-il.

L'un des actuels hommes forts du Niger, le colonel Djibrilla Hamidou Hima qui a assisté au sommet de lÂ’Uemoa à  Bamako, au Mali a fait part de lÂ’intention de la junte dÂ’assainir la situation politique et de réconcilier les Nigériens. Il a montré aussi sa volonté de rendre le pouvoir aux civils. «Nous comptons organiser les élections, mais avant, il faut assainir la situation. Nous ne sommes pas des Dadis », rassure Djibrilla Hamidou Hima.


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008