Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Amnesty International épingle le Sénégal pour torture
 

Amnesty International épingle le Sénégal pour torture

 
 
 
 4477 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 27 mai 2010 - 22:54

::Koaci.com Dakar::

Le Sénégal nÂ’a pas échappé à  Amnesty International. Dans son rapport rendu public ce jeudi, lÂ’organisation a épinglé le Sénégal pour torture.

Selon le document, des centaines de personnes ont été déplacées dans le Sud de la Casamance après la reprise de combats sporadiques entre lÂ’armée sénégalaise et des membres du mouvement séparatiste. Amnesty International ne sÂ’est pas arrêtée là  car, elle a révélé aussi les actes de tortures orchestrés par des policiers sur des détenus sans que la machine judiciaire ne réagisse. Le rapport évoque aussi la violation de la liberté dÂ’expression en citant des exemples de radios fermées par le gouvernement et de journalistes convoqués à  la Division des investigations criminelles et lÂ’intensification de la répression de lÂ’homosexualité masculine.

Selon cette organisation internationale de défense des droits de lÂ’homme des médias et des journalistes indépendants ont été pris pour cibles, lÂ’objectif étant dÂ’étouffer la liberté dÂ’expression et de faire taire les critiques à  lÂ’égard du président Abdoulaye Wade et de son gouvernement. Le rapport cite aussi quelques exemples. «En mars, trois stations de radio de Dakar qui avaient commenté les élections locales ont vu leurs fréquences suspendues pour deux mois. La suspension a finalement été annulée au bout de quatre jours, la condition étant que les stations sÂ’abstiennent de commenter lÂ’actualité politique en période de campagne électorale. Trois journalistes du Quotidien ont été convoqués par la police en août pour être entendus au sujet de la publication dÂ’un article critique à  lÂ’égard du président Wade et de ministres de son gouvernement.

LÂ’audition sÂ’est poursuivie sur deux jours », lit-on dans le document. Des hommes soupçonnés dÂ’avoir eu des relations homosexuelles consenties ont été harcelés, arrêtés arbitrairement, torturés et soumis à  des procès iniques.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008