Côte d'Ivoire Tribune
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Refondation 10 ans après :  Gbagbo sert toujours des illusions aux Ivoiriens
 

Refondation 10 ans après : Gbagbo sert toujours des illusions aux Ivoiriens

 
 
 
 5237 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 05 juin 2010 - 14:26

::Koaci.com Koacinaute::

Le chef de lÂ’Etat continue toujours de donner dans les promesses. Après dix années passées dans le fauteuil présidentiel, Laurent Gbagbo entretien encore le flou quant à  son ‘’projet de sociétéÂ’Â’ pour sortir les Ivoiriens du marasme économique.

Les Ivoiriens verront-ils un jour le bout du tunnel sous la refondation ? Rien nÂ’est moins sûr. Dans tous les cas, après la décennie de pouvoir de la refondation, le renouveau tant souhaité nÂ’est pas venu. Pire, le chef de file de la refondation Laurent Gbagbo himself continue son jeu favori, la promesse, la promesse, a telle point que celle-ci sÂ’est muée en illusion pour beaucoup dÂ’Ivoiriens. De lÂ’Assurance maladie universelle (Amu) à  lÂ’Ecole gratuite les ivoiriens nÂ’y ont vu que du feu. Depuis 2000, le pays est dirigé sur fond de promesse. Alors que lÂ’arrivée au palais présidentiel en octobre 2000 du lÂ’opposant ‘’ historiqueÂ’Â’ au président Félix Houphouët Boigny avait suscité beaucoup dÂ’espoir au sein de la population, celle-ci a vite déchantée. Les droits de lÂ’homme qui étaient vaillamment défendu par Gbagbo ont été foulés aux pieds sous son règne. Le charnier de Yopougon, et lÂ’assassinat de plusieurs leaders politiques dont Téhé Emile, Camara H, Dr Benoit Dacoury Tabley ont permis aux Ivoiriens de comprendre que le respect des droits de lÂ’Homme sous le régime de la refondation nÂ’était que pure illusion. Les droits de lÂ’Homme sont devenus évanescentes sous la présidence du candidat de la minorité présidentielle. Sous Gbagbo, les scandales financiers ont connu un regain. Ses proches sont fréquemment cités dans des actes délictueux. Alors que lui- même a cloué au pilori la gestion ‘’opaqueÂ’Â’ de ces prédécesseurs.

La ‘’libéralisationÂ’Â’ de la filière Café - Cacao nÂ’a été quÂ’une farce. Un grotesque mensonge, puisquÂ’à  la vérité, Gbagbo et ses amis refondateurs ont démultipliés les structures qui interviennent dans la gestion de la filière pour mieux pomper les sous des pauvres paysans. Le prix du cacao sur le marché international a connu son niveau record de baisse sous le Fpi de Laurent Gbagbo. Et comme pour trouver une excuse aux nombreux détournements qui avaient pignon sur rue dans les deux sphères de lÂ’économie nationale, le chef de lÂ’Etat nÂ’avait pas manqué de botter en touche les remarques qui lui ont été faites sur la gestion de la filière Café- cacao. ‘’ Moi, je ne suis pas au courant dÂ’un quelconque détournement dans la filière. Nous avons libéré la filière. CÂ’est désormais la propriété des planteurs. LÂ’état prélève son ‘’DusÂ’Â’ entendez par là , le droit unique de sortie sur chaque produit, cÂ’est toutÂ’Â’, avait-il fait remarquer. Mais les révélations des institutions financières sont venues battre en brèche cette assurance du chef de lÂ’Etat. Le poteau rose fut découvert. Un trou de plus de 100 milliards ont été soutirés des caisses de lÂ’Etat alors que le pays peine à  honorer ses engagements au plan international. Le mensonge de Gbagbo a fini par le rattraper.

Sous le dirigeant ‘’ éclairéÂ’Â’, la Côte dÂ’Ivoire est aussi devenue une poubelle à  ciel ouvert. Le nom déchet toxique fait aujourdÂ’hui partie du vocable des Ivoiriens. Pour la simple raison quÂ’une quantité nombreuse de déchets hautement toxiques ont été répandus sur lÂ’ensemble du district dÂ’Abidjan, sous le regard du patron du palais présidentiel. A la suite de ce scandale, il avait même pris la décision de sanctionner les coupables. Depuis lors ses ‘’bons petitsÂ’Â’, Marcel Gossio, Djedji Amondji Pierre dont la responsabilité administrative est engagée ont été reconduits dans leur fonction par le prince dÂ’Eburnie. Sur la question du délestage, le calvaire des populations continuent, alors que Gbagbo avait donné lÂ’assurance que cette situation allait connaître son dénouement durant le mois de mai. LÂ’effet dÂ’annonce passé, le délestage est toujours le lot quotidien des Ivoiriens. La vie de la population est rythmée par les coupures intempestives dÂ’électricité. La faute à  un président qui ne fait que distiller du vent à  tout va.

Le livre programme : un tissu de vagues promesses

Assurément Gbagbo vole dÂ’insuccès en insuccès. Après quÂ’il ait passé dix années à  gérer le pays dans un amateurisme et une imperfection qui en dit long, Gbagbo demande encore un second mandat. Cette fois pour mettre en route son ‘’programme de gouvernementÂ’Â’. A ce titre, il nÂ’a pas manqué de faire convoyer par le biais de son directeur de campagne chargé des jeunes Charles Blé Goudé, une horde de jeunes, au stade municipal de Yopougon à  qui il a promit monts et merveilles. La création de 800.000 emplois sur 5 ans en raison de 160.000 par an. Voilà  la nouvelle trouvaille de Gbagbo. Et son livre programme le reprend explicitement. Mais lÂ’on se demande franchement si Gbagbo a encore avec lui toute sa réflexion. Car après avoir passé dix années sans créer une seule Pme (petite et moyenne entreprise) pour juguler un tant soit peu le flux sans cesse croissant de chômeurs, le chef de lÂ’Etat sortant sÂ’est subitement trouvé une stature dÂ’économiste, soucieux du développement de son pays. Mais cela nÂ’est quÂ’une impression. On se souvient même que le candidat de la minorité présidentielle, au cours de la cérémonie de lancement de son ouvrage avait tenté vainement dÂ’expliciter son programme sans convaincre. Il arguait quÂ’il allait sÂ’attaquer de manière frontale à  la question du chômage. Malheureusement ce discours ne captive plus. Gbagbo sait pertinemment quÂ’il a abusé de la sincérité des Ivoiriens. Ses promesses non tenues lui retombent en pleine face. Et lÂ’élection présidentielle à  venir, viendra confirmer le désamour quÂ’il ya entre celui et le peuple.

P.S. : La direction de Koaci.com rapelle qu'un "Koacinaute" est un membre inscrit sur notre site (lien:"inscrit toi" page d'accueil), libre de poster article, débat, vidéo et son une fois un compte crée (accessible à  tous).


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Tribune
 
Koacinaute: Le Sénégal des disparités…: Pour que nul n'en ignore !
 
 
Koacinaute: Le Sénégal des disparités…: Pour que nul n'en ignore !
Tribune
 
Koacinaute : L'Astra, les traducteurs sénégalais à  nouveau organisés
 
 
Koacinaute : L'Astra, les traducteurs sénégalais à  nouveau organisés
Tribune: Le RDR perd son électorat en Europe.
Tribune
Tribune: Le RDR perd son électorat en Europe.
Côte d'Ivoire il y a 1 an
 
Gabon: Qui est derrière la crise institutionnelle ?
Tribune
Gabon: Qui est derrière la crise institutionnelle ?
Gabon il y a 1 an
 
Koacinaute:  Moulay Hicham persona non grata en Tunisie !
Tribune
Koacinaute: Moulay Hicham persona non grata en Tunisie !
Maroc il y a 1 an
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Refondation 10 ans après : Gbagbo sert toujours des illusions aux Ivoiriens
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
henriel225
mon ami faut pas voter pour lui.
 
 il y a 9 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
pinky
a la tête de ce pays je vois Mr Mamadou koulibaly ou Mr Allassane dramane je me retrouve un peu dans ces deux personnes! ce qui m'étonne le plus c'est la grande résignation des ivoiriens! je dis et je répète les élections c'est pour 2015 donc des élections en 2010 ce n'est que pure utopie....réveillons nous enfin!
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008