Sénégal Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GREVE DE 96 HEURES A SHELL - Risques de paralysie du secteur
 

GREVE DE 96 HEURES A SHELL - Risques de paralysie du secteur

 
 
 
 4028 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 05 juin 2010 - 00:47

::Koaci.com Dakar::

Le climat nÂ’est pas des meilleurs à  Shell Sénégal. Vendredi, les travailleurs de la société sont passés à  la vitesse supérieure en décrétant 96 heures de grève. « CÂ’est un avertissement » aux responsables de la compagnie mais aussi aux autorités sénégalaises. Un avertissement de plus puisque depuis des mois, le syndicat national des travailleurs du pétrole et du gaz du Sénégal (SNTPGS) a enchaîné des sit-in pour alerter sur les inquiétudes des employés soumis au régime du contrat de Shell, « désuet » selon eux.

Les délégués syndicaux de la boîte ont rencontré lÂ’inspection du travail pour mettre en garde contre un éventuel contentieux avec la compagnie pétrolière anglo-néerlandaises. LÂ’Etat du Sénégal avait rassuré les travailleurs quant à  un règlement « normal » de la situation et a promis des négociations avec les responsables de Shell. Seulement, malgré les face-à -face avec la direction, les assurances restent encore «des incertitudes » pour les travailleurs qui réclament des indemnisations.

Depuis quelques mois, le départ de la compagnie pétrolière du Sénégal est annoncé, comme cÂ’est le cas dÂ’ailleurs dans plusieurs pays dÂ’Afrique. Le géant libyen, Oilibya est cité parmi les possibles repreneurs de Shell Sénégal, mais rien nÂ’est encore moins sûr. « CÂ’est un flou total que Shell entretient. Ils attendent de conclure avec le repreneur pour mettre tous devant le fait accompli », a souligné un des travailleurs contactés par Koaci.com .

En tout cas, le SNTPGS redoute des licenciements abusifs « puisque, relève-t-on, le repreneur viendra avec ses propres équipes ». En attendant, cette grève va, à  coup sûr, déteindre négativement sur lÂ’économie nationale. Le réseau de distribution sera perturbé et cÂ’est le transport de manière général qui va en pà¢tir. Le syndicat annonce, une conférence de presse lundi prochain pour évaluer son mouvement et voir la suite à  donner à  son plan dÂ’action.

 
 
  Par Koaci