Guinée Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Â’Journal de campagneÂ’Â’ : les gérants des vidéos clubs et les médias dÂ’Etat se frottent les mains
 

Â’Journal de campagneÂ’Â’ : les gérants des vidéos clubs et les médias dÂ’Etat se frottent les mains

 
 
 
 4546 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 11 juin 2010 - 17:10

::Koaci.com Conakry:: L'époque du "Dadis Show" révolue, place désormais au "journal de campagne" sur la RTG::

A lÂ’image du ‘’Dadis showÂ’Â’, ‘’le Journal de campagneÂ’Â’ diffusé tous les soirs à  la Télévision dÂ’Etat et à  la Radio nationale (RTG) intéresse aujourdÂ’hui plus dÂ’un Guinéen tant dans la capitale quÂ’à  lÂ’intérieur du pays. Malheureusement, le manque dÂ’électricité dans les quartiers pose un problème aux adeptes des 24 candidats à  lÂ’élection présidentielle du 27 juin 2010.

Il est 21 heures ce jeudi 10 juin 2010, Conakry est plongé dans le noir lorsque nous sommes arrivés devant une grande salle de vidéo clubs en haute banlieue dans la Commune de Ratoma. Juste à  lÂ’entrée de la salle, des militants vêtus de couleurs de certains candidats réputés être les ténors comme Cellou Dalein Diallo de lÂ’UFDG, Sidya Touré de lÂ’UFR, le professeur Alpha Condé du RPG pour ne citer que ceux là , se bousculent pour avoir une place assise sur un banc à  lÂ’intérieur de la salle pour suivre le ‘’Journal de CampagneÂ’Â’ sur la Télévision nationale car ce jour cette commune est privée du courant électrique au nom du principe dÂ’alternance ‘’chacun à  son tourÂ’Â’ connu et accepté par les Conakrykas et ce malgré eux. Un principe imposé par lÂ’unique société opérant dans le secteur dÂ’électricité en Guinée.

Dans ce tohu-bohu, nous nous sommes approchés dÂ’une jeune fille à¢gée dÂ’une vingtaine dÂ’années qui portaient un T-shirt avec lÂ’effigie de Cellou Dalein Diallo, visiblement aux anges nous a expliqué le but de sa présence dans ces lieux : «Je suis venue voir lÂ’accueil que les populations de la haute Guinée et la Guinée forestière ont réservé à  notre ‘’ObamaÂ’Â’, le futur président de Guinée ». Pourquoi vous nÂ’écoutez pas à  la radio ? Elle rétorque : « Mon frère je veux voir les images parce que les gens malintentionnés avaient dit que Cellou cÂ’est le Fouta seulement et aujourdÂ’hui la réalité est là  ». Les images de la tournée de Cellou à  Kankan et Siguiri projetées à  lÂ’instant même coupa court à  cette conversation et la fille se dissipa dans les rangées en criant ‘’Cellou ObamaÂ’Â’. Juste à  côté un jeune homme dÂ’une trentaine, vêtu des couleurs dÂ’Alpha Condé visiblement fà¢ché de la réaction des partisans de lÂ’UFDG plus nombreux dans ce vidéoclub sÂ’est vite remis par lÂ’accueil chaleureux du candidat de RPG à  Kaloum avant de lancer mélancoliquement : « Poorô ! Tout ça cÂ’est du blabla attendons le lendemain du scrutin, on verra qui va gagner ». Chose curieuse, dès après le passage du meeting de lÂ’UFDG, la salle sÂ’est vidée à  moitié. CÂ’est dans cette atmosphère que nous avons pris langue avec le gérant du vidéoclub pour nous expliquer sÂ’il rencontre des difficultés et sa recette journalière, Mamadou Aliou Diallo nous confie : «JusquÂ’à  ce jour je nÂ’ai pas eu de problème avec les clients seulement, les images de la télé coupent dès fois en plein ‘’journal de campagneÂ’Â’ et les clients crient au sabotage. Mais, en ce qui concerne les différents militants et militantes tout se passe bien parce quÂ’ils ne sÂ’accrochent pas. Ce qui est de ma recette, je gagne entre 100 000 et 150 000 GNF car la salle fait son plein toutes les nuits où il nÂ’y a pas de courant dans les quartiers ».

Dans la ville de Labé (située au nord-Est du pays à  plus de 400 km de Conakry NDLR) le même scénario se reproduit. Comme on le constate, le choix du futur président de la République sÂ’avère quelque peu difficile pour les militants moins et que les médias dÂ’Etat profitent de lÂ’exclusivité pour augmenter son nombre dÂ’audience au grand dam des autres stations de radios privées qui perdent dÂ’audience aux heures de la diffusion du ‘’Journal de campagneÂ’Â’.

Ibrahima
Conakry
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008