Bénin Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Vindicte populaire: Le gouvernement sous pression
 

Vindicte populaire: Le gouvernement sous pression

 
 
 
 4383 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 novembre 2010 - 13:25

::Article de la rédaction de Koaci.com au Bénin ::

La fréquence des braquages ces derniers mois au Bénin et notamment dans les grandes villes comme Cotonou, est très préoccupante. Le gouvernement a déployé des efforts mais il devra en faire davantage puisque les malfrats déchaînés se comportent comme sÂ’ils défiaient lÂ’autorité.


La réaction des populations se comprend puisque craignant sérieusement pour leur vie, ils ont choisi de se rendre justice. Ce nÂ’est pas une bonne solution mais cela peut être aussi une manière de contraindre le gouvernement à  redoubler dÂ’ardeur pour trouver de nouvelles stratégies plus efficaces dans la lutte contre lÂ’insécurité au Bénin.


Depuis quelques mois, nous assistons pratiquement toutes les semaines à  des cas de vindicte populaire dans une ville ou dans dÂ’autres localités du Bénin. CÂ’est comme si les populations dépassées par la recrudescence des vols à  mains armées et autres crimes crapuleux ont décidé de se rendre elles-mêmes justice pour protéger ou sécuriser leur vie et leurs biens.


On estime aussi que cette justice populaire traduit la déception des populations qui ne croient plus que les dirigeants peuvent protéger ou sécuriser leur vie et leurs biens. Mais la conséquence sera lourde pour le pays car certains peuvent en profiter pour faire des règlements de compte ou des victimes innocentes. Le gouvernement ne devrait pas laisser les populations charcuter ou brûler de présumés malfrats ou des suspects alors quÂ’aucune enquête nÂ’a encore établi leur culpabilité ou que la justice nÂ’a encore dit son dernier mot. CÂ’est vrai quÂ’il y a des cas de flagrant délit mais le gouvernement et surtout la justice doivent jouer leur partition pour que les populations ne soient pas obligées de chercher à  se venger à  la hà¢te ou à  tuer au premier appel ou alerte au voleur !


Certes, la multiplicité de la vindicte populaire ces derniers temps apparaît comme une pression sur le gouvernement. Mais le Bénin ayant fait lÂ’option dÂ’un Etat de droit, on ne peut pas continuer dÂ’être indifférent à  cette pratique. Le gouvernement doit très vite prendre ses responsabilités et les populations ont le devoir de collaborer avec les forces de sécurité pour en finir avec cette justice improvisée et expéditive. Force doit rester à  la loi pour que les populations puisse vivre dans la quiétude et la paix

Sékodo, correspondant de Koaci.com à  Cotonou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008