Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Voulant délester les mairies,  Wade sÂ’oppose à  son fils Karim
 

Voulant délester les mairies, Wade sÂ’oppose à  son fils Karim

 
 
 
 4633 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 28 novembre 2010 - 11:57

::Article de la rédaction de Koaci.com au Sénégal ::

Les Mairies doivent 17 milliards fcfa à  la Sénélec . Une dette insupportable pour le ministre dÂ’Etat, ministre de lÂ’énergie Karim Wade qui a voulu délester toutes les municipalités du Sénégal qui doivent à  la Sénélec. Mais le chef de lÂ’Etat Me Wade lÂ’a désavoué en conseil des ministres, car il écarte toute idée de délester les municipalités.

La situation catastrophique que traverse la Senelec continue dÂ’alimenter les débats au Sénégal. Puisque, depuis la nomination de Karim Wade à  la tête de ce département,les choses nÂ’ont pas encore évolué et,les délestages continuent. Me Wade nÂ’a pas manqué de souligner ce problème en conseil des ministres, interpellant son fils nous dit-on. Le dernier nommé a évoqué la dette des mairies qui, selon lui, hante le sommeil des sommeils de la Senelec. Il a parlé de 17 milliards de fcfa que les municipalités doivent à  la Sénélec. DÂ’ailleurs, devant les députés à  lÂ’Assemblée nationale, il avait souligné cet état de fait, invitant les maires de payer rapidement. « Sinon, ils risquent le délestage » avait-il laissé entendre. Il avait cité nommément le cas de Thiès et de Dakar. Il s'agit de Khalifa Sall le maire de Dakar et,IdrissaSeck, l'édile de la ville de thiès.

Karim Wade a tenté certainement de donner le tort à  ces mairies qui refusent de payer leur dette.

Pour Me Abdoulaye Wade, « si les mairies sont délestées,ce sont les populations qui vont souffrir ».

Par ailleurs, il invite à  son fils de voir ailleurs pour régler le problème de la Sénélec.

Au contraire, il demande à  Karim Wade,le ministre dÂ’Etat,ministre de lÂ’énergie de trouver une solution rapide au grand dam des populations.

« CÂ’est le seul idéal de soulager les populations » dixit Me Wade.
En tout cas, les sénégalais sont fatigués ; difficile de travailler normalement ces temps-ci au Sénégal à  cause des coupures.
Du matin au soir,la Sénélec coupe les usagers qui,pourtant sont réguliers vis-à -vis de la Sénélec. Ce qui du reste fait mal à  la population ; car elle paie ce quÂ’elle ne consomme pas.

Les tailleurs aussi,souffrent dangereusement; faute de courant ils ne peuvent plus subvenir à  leurs besoins.

Malickou Ndiaye, correspondant de Koaci.com à  Dakar

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008