Guinée Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Guinée : Elections législatives : Le Gouvernement vise 12 000 bureaux de vote
 

Guinée : Elections législatives : Le Gouvernement vise 12 000 bureaux de vote

 
 
 
 5004 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 12 mars 2011 - 13:57

::Article de la rédaction de Koaci.com en Guinée ::

Alors que la date, des législatives reste toujours inconnue des Guinéens, le ministre de lÂ’Administration du territoire et des affaires politique (MATAP) Alhassane Condé Co organisateur des élections en République de Guinée lui prend le devant en ambitionnant la création de 12000 bureaux de vote, soit une augmentation de plus de 2000 nouveaux bureaux de vote quÂ’à  la présidentielle.

Alhassane Condé ambitionne aussi de réajuster le nombre dÂ’électeurs qui passera, selon lui de 4 millions 200 milles électeur lors de la présidentielle à  plus de 6 millions de Guinées qui auront la possibilité dÂ’élier des députés à  lÂ’Assemblée Nationale Guinéenne. Il nÂ’exclu pas aussi la réforme de la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) comme le souhaite plusieurs acteurs politiques Guinéens comme : Mamadou Cellou Dalein Diallo de lÂ’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) candidat malheureux du second de la présidentielle guinéenne, une CENI qui avait été lÂ’objet de plusieurs controverses lors de la présidentielle.

Répondant à  la question de savoir comment il compte sÂ’y prendre pour non seulement réviser la liste électorale mais, aussi la carte électorale du pays en si peu temps pour respecter lÂ’accord de Ouagadougou qui stipule que les élections législatives doivent avoir lieu six mois après lÂ’installation du nouveau président de la République de Guinée ? Alhassane Condé affirme : « Nous avons déjà  eu des contacts avec la classe politique. Nous allons approfondir ces discussions pour trouver une plate forme dÂ’entente avant dÂ’aller aux élections législatives, Si nous sommes dÂ’accord avec la classe politique, ça prendra deux à  trois mois, pas plus ». Reste à  savoir maintenant quand les deux partis seront-ils dÂ’accord, là  est toute la question.

Ibrahima correspondant de koaci.com à  Conakry
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008