Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
TRIBUNE CRISE CI: Rapport des Experts de l'Ua (Inter)
 

TRIBUNE CRISE CI: Rapport des Experts de l'Ua (Inter)

 
 
 
 6231 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 19 mars 2011 - 19:12

:: CONTRIBUTION POSTÉE LIBREMENT PAR UN KOACINAUTE ::

La position de lÂ’Union africaine(UA) de déclarer Alassane Ouattara élu à  lÂ’issue de la présidentielle du 28 novembre 2010 provoque lÂ’ire des partisans de Laurent Gbagbo.

Au lendemain de ce verdict du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de lÂ’UA, le président du Fpi, Pascal Affi NÂ’guessan, lÂ’a réfuté au motif que lÂ’Union africaine nÂ’a pas fourni dÂ’arguments convaincants ayant motivé sa position. CÂ’est sans doute pour cela que le rapport du panel, adossé au rapport des experts et entériné par le CPS de lÂ’UA, a été éventé hier. Il y est bien souligné quÂ’Alassane Ouattara est le président élu. A bien lire le rapport, on observe que la décision du panel sÂ’est fondée, pour lÂ’essentiel, sur les explications fournies aux experts et au panel par le président du Conseil constitutionnel, Paul Yao NÂ’dré et à  un degré moindre par le Représentant du secrétaire général des Nations Unies en Côte dÂ’Ivoire, Young-Jin Choi et les Ong nationales entendues par les experts. Les clarifications apportées par Yao NÂ’dré à  la fois aux experts et au panel nÂ’ont pu les convaincre de la justesse de la décision quÂ’il a prise dÂ’invalider les résultats dans plusieurs départements du Nord et ainsi inverser les résultats au profit du candidat du camp présidentiel. Les explications du Conseil constitutionnel ont, pour ainsi dire, scellé le sort de Gbagbo. « En particulier, le Groupe (le panel, ndlr) a trouvé les arguments présentés par le Conseil constitutionnel problématiques : dÂ’une part, il est clair que le Conseil constitutionnel a agi au-delà  de ses pouvoirs en annulant partiellement le scrutin au lieu de procéder à  une annulation totale et ordonner lÂ’organisation dÂ’un nouveau scrutin, comme le prescrit le Code électoral, lÂ’argument selon lequel « qui peut le plus peut le moins » ne semble pas être approprié au cas dÂ’espèce ; de lÂ’autre, il est troublant que le Conseil constitutionnel ait annulé près de 600 000 voix, juste assez pour inverser les résultats, tout en soutenant que les incidents intervenus nÂ’étaient pas de nature à  affecter la sincérité du scrutin », est-il indiqué au point 41a du rapport.
UN GRAND ORAL SERRE.

De toute évidence, le panel a fondé ses convictions sur les explications contradictoires fournies par Yao NÂ’dré et ses collaborateurs non seulement aux experts dépêchés à  Abidjan, mais aussi aux chefs dÂ’Etat du panel ayant séjourné en Côte dÂ’Ivoire. Les médiateurs, qui estiment que le Conseil constitutionnel est au cÂœur de la crise, ont cuisiné ses membres, y compris son président. Ils ont insisté pour savoir pourquoi Yao NÂ’dré a annulé une partie des résultats du scrutin plutôt que tous les résultats comme le stipule lÂ’article 64 du Code électoral. Voici ce que leur a répondu Yao NÂ’dré : « Sur lÂ’organisation de nouvelles élections telle que prescrite par lÂ’article 64, il (Yao NÂ’dré, ndlr) a répondu que les irrégularités nÂ’ayant porté que sur 13,10%, il nÂ’était pas nécessaire dÂ’envisager une telle perspective. Un nouveau scrutin serait, selon lui, organisé si les irrégularités concernaient 30 à  40 % des votes », souligne le rapport en son point 32. Le moins quÂ’on puisse dire, cÂ’est que cette explication du président du Conseil constitutionnel tend à  remettre en cause le bien-fondé de sa décision dÂ’annuler partiellement les résultats, puisquÂ’il semble admettre que les irrégularités quÂ’il dit avoir relevé ne sont pas de nature à  influencer significativement lÂ’issue du scrutin. Pourquoi alors ne sÂ’est-il pas contenté dÂ’entériner les résultats proclamés par la Commission électorale indépendante ? En invoquant de tels arguments, il nÂ’a pas su défendre son verdict. Par ailleurs, le président du Conseil constitutionnel a été amené à  sÂ’expliquer sur le fait dÂ’avoir annulé les résultats dans certains départements dont les résultats nÂ’avaient pourtant pas fait lÂ’objet de contestation par le camp présidentiel. Pour toute réponse, Yao NÂ’dré a justifié cette décision « par le pouvoir du Conseil constitutionnel, une fois des réclamations introduites, de statuer sur tous les cas éventuels dÂ’irrégularités par une procédure dÂ’auto-saisine », indique le rapport du panel en son point 32. Une réponse tournée en dérision par le panel, qui trouve « troublant » que « le Conseil constitutionnel nÂ’a fait usage de son pouvoir dÂ’auto-saisine que dans les zones favorables à  M. Ouattara ». Toutes choses qui ont amené le panel à  conclure que « la décision du Conseil constitutionnel nÂ’a pas été prise avec toutes les précautions que requiert la situation fragile de la Côte dÂ’Ivoire ».

C'est sur ces failles de la plaidoirie du Conseil constitutionnel, que se sont fondés les experts et les chefs dÂ’Etat membres du panel pour trancher.

Assane NIADA



P.S: La direction de Koaci.com rappelle qu'un "Koacinaute" n'est pas un membre de l'équipe rédactionnelle du média mais un membre inscrit sur notre site (lien:"inscrit toi" page d'accueil), libre de poster article, débat, vidéo et son une fois un compte crée (accessible à  tous) dans la dynamique participative de Koaci.com . http://www.koaci.com/?k=main&koaci=inscris

 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 7 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 7 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 7 mois
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
TRIBUNE CRISE CI: Rapport des Experts de l'Ua (Inter)
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
LE Gle
Paul YAO NÂ’DRE, les orphelins, les veuves, les veufs, les familles endeuillées puis tous ceux qui ont perdu leurs biens doivent savoir pourquoi. Les victimes aussi. Sache quÂ’ils ne tÂ’oublieront JAMAIS. La justice aussi. Celle des hommes et surtout celle deÂ… Dieu.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
lia
Si " les orphelins, les veuves, les veufs, les familles endeuillées" n'oubient pas Paul YAO NÂ’DRE, alors il n'y a pas de mots pour dire ce que ces groupes de personne devraient faire au terroriste installé au golf hotel pour ce qu'il fait subir au peuple souverain de la côte d'ivoire depuis 2002. jamais nous n'anbandonnerons la côte d'ivoire au terroriste installé au golf hotel par les dirigeants français qui ont massacré les ivoiriens en 2004 et commis des génocides en afrique. vive Paul YAO NÂ’DRE l'afrique aux africains INDEPENDENCE NOW time is coming, time is coming.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE Gle
@Lia. Un peu de respect STP, pour TOUTES ces morts inutiles. Excuse-moi de ne pas entrer dans des polémiques inutiles. Aussi inutiles que dÂ’essayer de te ramener sur terre. Je ne fais que leur rendre rendre hommage et condamner un des principaux responsables. Merci dÂ’avance de mÂ’ignorer.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Waat
Je croi ke Lia cè trè b1 mintenan ke Gbagbo na pa gagné(enfin sil è arrivé a un pe refléchir)... O fai son comba è xenophob et il nya pa de remède.. Le Gle tu ne fè ke perdr ton ten...
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ALONE
Une chose est d'avoir de grands diplômes mais une autre chose est d'être juste,équitable et veridique, fusse avec ton père. Tu as failli Yao Ndré et cela a mis ton pays en faillite. Comme l'a dit Gle, pourquoi tant de soufrance. Pourquoi as tu fais cela à  ton peuple? Comment fais tu pour dormir avec tous ces morts? C'est vraiment mechant. De grace, je donne juste mon avis et demande dorenavant à  certaine personne de m'oublier, quant à  mes commantaires, ils n'engagent que moi. Que Dieu protège mon pays.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008