Cameroun Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
CAMEROUN: Handball: Polémique autour des soupçons de dopage des Egyptiens
 

CAMEROUN: Handball: Polémique autour des soupçons de dopage des Egyptiens

 
 
 
 6590 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 avril 2011 - 18:03

:: Article de la rédaction de Koaci.Com au Cameroun::

Le championnat d'Afrique des clubs vainqueurs des coupes de handball vient de s'achever à  Yaoundé. Cependant, une affaire de soupçons de dopage continue d'alimenter la polémique autour de cet événement qui sÂ’est tenu du 12 au 23 avril. En effet, après le départ des équipes ayant pris part à  la compétition, les agents d'entretien ont retrouvé une seringue dans la salle des vestiaires de l'équipe égyptienne. Cette seringue a amené certains responsables de la fédération camerounaise de handball que des joueurs de l'équipe égyptienne s'étaient dopés pour décupler leurs aptitudes physiques pendant la compétition. Mais, ces soupçons ne sont pas partagés par le président la fédération camerounaise de handball (fécahand), Jules Moudime Ndjalla. Il dit avoir réuni un certain nombre de membres du comité d'organisation qui ont abouti à  la conclusion que "c'est un camerounais qui a placé la seringue là ". Plusieurs journalistes sportifs ayant couvert la compétition se demandent comment "un camerounais a pu placer la seringue là " alors que le dispositif de sécurité déployé par le comité d'organisation était tel que "même les journalistes avaient du mal à  circuler normalement". Ce quoi le président de la Fécahand répond que "le dispositif de sécurité était mis en place pendant la compétition. Or, la seringue a été retrouvée après la compétition. Ce qui laisse justement penser que c'est le fait d'un camerounais".

Absences de tests.

Même si un joueur ou des joueurs de l'équipe égyptienne ont pu se doper; il aurait été difficile pour le comité d'organisation de la savoir car, le Cameroun n'est pas encore doté d'un matériel de contrôle et de tests. "Le système anti-dopage demande suffisamment de moyens. Nous, on n'en a pas. C'est pourquoi, on a simplement essayé d'utiliser les moyens dissuasifs pour décourager les athlètes. On a par exemple imprimé des tracts et des messages sur la question. Des tracts que nous avons véhiculés depuis l'aéroport pour sensibiliser les différentes délégations. Pour faire des tests, il faut aller en Afrique du Sud ou en Afrique du Nord. Donc, ce n'était pas possible" avoue le président de la Fécahand. Pour lui, le handball étant une affaire de petits sous, "les gens ne se sentent pas très préoccupés par la lutte contre le dopage or, en cyclisme par exemple où il y a près d'un demi milliard en jeu, chacun essaie de surveiller que son adversaire n'utilise pas les moyens illégaux".

Cependant, les autorités du handball ne comptent pas en rester là . "Lors des prochaines compétitions, nous allons mettre en place un dispositif plus approprié" annonce le président de la Fécahand. Il est à  noter que lÂ’équipe égyptienne du Zamalek a terminé en tête de cette coupe chez les hommes.

Mh, Koaci.com Yaoundé
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008