Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
CI: Le maire de Kani aux partisans de Gbagbo : « Que cela soit clair, de Korhogo Gbagbo sÂ’en va au TPI ! »
 

CI: Le maire de Kani aux partisans de Gbagbo : « Que cela soit clair, de Korhogo Gbagbo sÂ’en va au TPI ! »

 
 
 
 12993 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 08 juin 2011 - 21:23

:: CONTRIBUTION POSTEE LIBREMENT PAR UN KOACINAUTE::

Frototou (Kani) : célébration de la victoire du Président Ouattara.
Le maire de Kani aux partisans de Gbagbo : « Que cela soit clair, de Korhogo Gbagbo sÂ’en va au TPI ! »

Les populations de Frototou dans le département de Kani ont célébré le week end dernier la victoire du nouveau Président élu, le Docteur Alassane Ouattara à  la magistrature suprême.

Occasion pour le maire de Kani, M Méité Yaya dÂ’adresser un message fort aux partisans de lÂ’ex-Président Laurent Gbagbo : « Je dis à  tous ses partisans où quÂ’ils soient, Gbagbo ne sortira pas de lÂ’endroit où il se trouve ! Il sortira vivant de chez nous. Mais de là , il sÂ’en va au TPI (tribunal pénal international). Que cela soit clair ! »


Monsieur le sous préfet de Kani, mon cher Colonel Major, messieurs les directeurs de services départementaux et régionaux, chers parents.
Je prends le micro aujourdÂ’hui avec beaucoup de joie.
Maintes fois, nous sommes passés à  Frototou laisser la consigne du parti .Et Dieu merci, nos enfants nous ont écoutés.
Pendant lÂ’élection, au premier tour, Gbagbo nÂ’a eu que deux(2) voix à  Frototou. Le RDR a tout pris.
Au deuxième tour, il ya eu une voix dÂ’abstention. Tout le reste était RDR. Donc si lÂ’on fête le RDR aujourdÂ’hui, la fierté pour nous autres est grande.
Grande parce que pendant cette crise, comme lÂ’a souligné notre fils, nous sommes restés aux côtés de nos parents. Nous avons parcouru tout le Nord. Je dis bien tout le Nord ; pour demander à  nos parents dÂ’accepter quelques jours de souffrance avec nos propres enfants qui ont pris les armes.
Au départ, on a voulu nous distraire en disant que la Côte dÂ’Ivoire est attaquée par des étrangers .Tout le monde a entendu. Donc nos parents étaient sur leur garde. CÂ’était une distraction .En même temps quÂ’on nous dit que la Côte est attaquée par des étrangers, Gbagbo écrit à  ces préfets, sous préfets ,médecins et tous ceux qui sont de lÂ’administration de quitter les zones occupées par nos enfants.
Ils sont tous partis ; même les sages femmes pour la circonstance nÂ’ont pas été sages ; laissant les femmes en couchées à  lÂ’hôpital. Les médecins avaient opéré des gens. Ils se sont enfuis sans même coudre leurs plaies. Nous sommes restés et avons prié. Prié pour tout le monde, prié pour les enfants qui ont pris les fusils parce quÂ’ils avaient raison de prendre les fusils.
Nous autres, en avions assez dÂ’écrire pour quÂ’il y ait lÂ’égalité! Personne ne nous a écoutés. Je me suis dis mais si les enfants ont pris les armes, ils seront entendus. Et ils ont été entendus. Je vous remercie les Forces Nouvelles. Sans vous, nous ne fêterions pas aujourdÂ’hui. 90 % de la victoire vous revient. Vous avez fait un travail formidable.
Gbagbo disait quÂ’il nÂ’ya rien devant. Vous lui avez montré quÂ’il ya quelque chose devant mais qui attend toujours. Le jour où il a tiré sur nos femmes, vous vous êtes levés comme un seul homme pour rejoindre Abidjan. Mais en allant, vous avez brûlé tout ce qui était devant vous pour aller cueillir Gbagbo dans son trou.
Le RDR ne pourrait totalement vous remercier. Mais nous qui avons suivi, sommes en mesure de témoigner de votre souffrance. Nous disions ici que nous souffrions ; mais vous souffriez plus que nous !puis que vous nÂ’aviez pas de salaire. JÂ’ai dû faire le tour pour demander à  nos parents de vous apporter à  manger .cÂ’est parce que vous êtes venus pour nous défendre ! Pour défendre lÂ’honneur et la dignité des gens du Nord. Parce que Gbagbo nous a traité de tous les noms !et cÂ’est pourquoi jÂ’étais fier de voir tout à  lÂ’heure ici les burkinabé, les maliens, les guinéens parce que nous avons été traités dÂ’étrangers.
Gbagbo a dit de nous que nous sommes burkinabés. Et bien oui nous le sommes !
Que nous sommes maliens .Oui nous le sommes ! Mais je ne sais pas qui il est lui ! AujourdÂ’hui, ce sont ces maliens, guinéens qui parlent pour démontrer notre solidarité .On a dit que nous sommes musulmans et quÂ’une fois élus, nous allions brûler les chapelles. Le prête est là . Nous nÂ’avons brûlé aucune église .Mais combien de mosquées Gbagbo a détruites ? Sans compter nos enfants quÂ’il tuait tous les jours .AujourdÂ’hui, il est parti. Et il y en a qui rêvent encore ! Ils rêvent debout en disant que dans trente (30) jours, il va revenir .Nous arrivons à  soixante (6 0) jours. Il ne sortira pas de ce trou !
Je dis à  tous ses partisans où quÂ’ils soient, Gbagbo ne sortira pas de lÂ’endroit où il se trouve !Il sortira vivant de chez nous . Mais de là , il sÂ’en va au TPI (tribunal pénal international). Que cela soit clair ! Mme Gbagbo est à  Odienné ; puisquÂ’ils(les refondateurs) disaient que chez nous ne fait pas partie de la Côte dÂ’ivoire. On a confié Gbagbo aux Sénoufo. Cela est bien fait ! Et lÂ’on a confié sa femme à  Odienné parce quÂ’elle a dit quÂ’à  Odienné, il nÂ’ya personne!
Donc chers parents, de toutes vos doléances, je ne suis pas habilité à  donner des réponses mais je suis à  même de vous donner quelques espoirs.
Alassane ,comme programme dÂ’urgence dans le Worodougou , a donné 1 224 000 000 francs CFA pour faciliter les problèmes dÂ’eau ,dÂ’électricité et dÂ’école.
Puisque la répartition sera faite incessamment, Kani aura sa part. Mais soyez sûrs et certains que dès que nous aurons notre part qui ne sera pas infime ; et le préfet est là , le problème dÂ’eau sera réglé!
A propos de lÂ’anacarde que vous avez vendu à  vil prix soit 75 francs CFA ,comme argument ,vous disiez : qui va nourrir nos enfants ou quÂ’il nÂ’y avait pas de prix à  fixer surtout que nous avons faim .Nous vous avions dit de ne surtout pas le vendre. Mais aujourdÂ’hui, il est vendu à  275 francs et bientôt à  300 francs CFA.
Et le Président Alassane lors de sa tournée à  Kani, a promis de faire de Kani le centre de vente dÂ’anacarde.
Voilà  mon colonel, je vous remercie de mÂ’avoir associé à  cette cérémonie.
Mais je vous salue particulièrement pour le rôle que vous avez joué au sein des Forces Nouvelles.
La victoire a plusieurs pères, mais cÂ’est la défaite qui est orpheline.
Le vrai père de cette réussite, cÂ’est vous !
Je lÂ’ai dit à  Bouaké devant Banny que cÂ’est le Nord et les Baoulé qui ont installé Houphouët. CÂ’est nous qui avons construit Daloa et Gagnoa chez lÂ’ancien Président Gbagbo.
Le Président Bédié sÂ’est levé et a demandé au PDCI sÂ’il gagne au premier tour, Alassane le suivra .Mais si Alassane est le premier, lui Bédié, le suivra.
Gbagbo a tapé des mains : il était tellement content parce quÂ’il était sûr que Bédié ne passerait pas au premier tour. Il était sûr aussi que Bédié ne serait pas écouté par le PDCI.
CÂ’est pourquoi, il disait : « on gagne ou on gagne ! » Et nous nÂ’avons rien compris. Or, il préparait la guerre ! Et nous la paix et la victoire. Mais eux savaient quÂ’ils avaient déjà  gagné. Ils se sont trompés de porte. On peut tromper tout le monde tout le temps ; mais il yÂ’a un moment où il faut savoir sÂ’arrêter. Certains de ses proches que je connais savaient quÂ’il avait perdu ! Et ils le lui ont dit ! Ceux là  se cherchent aujourdÂ’hui. Mais dans le trou où on lÂ’a sorti, on a vu combien de personnes ?
Tous ceux qui le trompaient étaient déjà  dehors. On a vu que sa famille et ses tueurs qui ne pouvaient pas se séparer de lui. AujourdÂ’hui, cÂ’est lui seul qui paie. Mais ils iront au TPI (tribunal pénal international).
AujourdÂ’hui, jÂ’entends partout droits de lÂ’homme. Est-ce aujourdÂ’hui quÂ’ils sont venus en Côte dÂ’Ivoire ? LÂ’on parle de tueries à  Guiglo, à  Duékoué. Mais il yÂ’a longtemps quÂ’on tue ! Ils étaient où les droits de lÂ’homme ? Des Dioula ont été tués, des Baoulé ont été tués. Connaissent t-ils le nombre ? Et ils se lèvent après pour affirmer quÂ’il yÂ’a eu 300 morts .Mais on a tué devant tout le monde : nos femmes ont été récemment tuées.
Il yÂ’a longtemps on tuait aussi à  Yopougon et à  Abobo ! Où étaient les Droits de lÂ’Homme à  lÂ’époque ? Droits de lÂ’Homme. Mais je ne sais pas si vous cherchez prix Nobel de la Paix ! Sinon on aurait fini avec eux.
Ils ont raison de dire tout cela parce que Gbagbo est encore vivant ! Voilà  des gens qui vont se réunir et affirment que pour que nous allions aux législatives, il faut quÂ’on nous libère ; Si on les avait exterminés, cÂ’était terminé. Mais on ne peut pas faire comme eux ! Mais ce que nous pouvons dire et qui est sûre, ce dont on doit tenir compte, cÂ’est quÂ’ils ne sortiront pas de Korhogo ou Katiola. Bref, tous ceux qui sont emprisonnés à  Abidjan ne sortiront pas tant quÂ’ils ne seront pas jugés et trimbalés devant la justice pénale !
Je vous remercie !


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 7 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 7 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 7 mois
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
CI: Le maire de Kani aux partisans de Gbagbo : « Que cela soit clair, de Korhogo Gbagbo sÂ’en va au TPI ! »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Dabakala
Propos très peu rassembleur et contre toute « réconciliation » de la part de ce monsieur qui verse dans le propagandisme partisan (il y est bien obligé) à  un moment tout à  fait décalé, car lÂ’heure nÂ’est plus à  la propagande électoraliste ou autre chose. CÂ’est seulement à  travers des actes concrets quÂ’ADO pourra asseoir son pouvoir et vu quÂ’il se laisse entrainer par ce genre de propos, il manquera son objectif, qui est avant tout de marquer une différence nette avec le régime précédent dans les actes et les propos. La guerre est finie et le perdant est en prison. Se comporter comme le fait ce monsieur montre tout à  fait le contraire et prouve que GBAGBO, même étant en prison, a une certaine emprise sur le peuple Ivoirien et son influence se fait définitivement sentir partout, sinon comment expliquer quÂ’on ait encore besoin de convaincre les foules et de se justifier sur des actes qui pour soi sont tout à  fait évidents. La question est toujours actuelle : la libération de GBAGBO comme préalable pour la réconciliation, lÂ’origine de la guerre, le délaissement du nord de la côte dÂ’ivoire par toute les parties (y compris pro ADO), le déroulement du scrutin dans les parties septentrionales, les exactions et les morts après le passage des FRCI. Autrement dit, quand on se sent morveux, on se mouche !!! Ce discours nÂ’aurait pas eu lieu si M. Méité YAYA sÂ’était tout simplement concentré sur lÂ’avenir, le développement de sa région, le retour des enfants prodiges et la prospérité du grand Nord, qui correspond au SUD du Burkina Faso, grenier du pays des hommes intègres. Merci
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sankara
ainsi roulent la reconciliation et le genocide ensemble
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baalia
je suis ok avec la colere de ce mr ,mais je pense que les lmp n'ont pas a se limiter à  leurs cadres ,la reconciliation comme moi je l'entend est celle d'avec nos voisins,les gens kon voit tous les jours et pas ceux kon voit juste dans le petit ecran!!!!
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE Gle
 Bien dit, Baalia. Cette disposition aura pour effet d'amener nos politiciens à  la réconciliation. D'ailleurs où sont-ils aujourd'hui, avec leurs progénitures?
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008