Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
CI:  L'effectif des soldats français va baisser
 

CI: L'effectif des soldats français va baisser

 
 
 
 4516 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 25 juin 2011 - 11:02

Une patrouille de la force licorne ce vendredi au plateau à  Abidjan (ph Wassimagnon)

:: Article de la rédaction de Koaci.com en Côte d'Ivoire::

La France va réduire le nombre de ses soldats déployés en Côte dÂ’Ivoire, selon son président Nicolas Sarkozy.;

Les soldats français déployés en Côte dÂ’Ivoire dans le cadre de lÂ’opération Licorne ne quitteront pas le pays maintenant. Ils y demeureront comme lÂ’a demandé le président Ouattara à  son homologue français dès sa prise de fonction. Si la demande du président ivoirien a été acceptée par la France, ce pays décide néanmoins de voir à  la baisse lÂ’effectif de ses soldats en terre ivoirienne.

LÂ’annonce a été faite hier par le président français Nicolas Sarkozy à  la clôture dÂ’un sommet européen à  Bruxelles. Ainsi donc, les 900 soldats de lÂ’opération Licorne actuellement déployés en Côte dÂ’Ivoire passeront à  200 voire 250, a insisté le président français.

De source diplomatique, le retrait dÂ’environ 700 soldats serait justifié dÂ’autant plus que lÂ’opération Licorne coûterait chaque année à  la France des centaines de millions de nos francs.

LÂ’opération Licorne a joué un rôle très important dans la crise post-électorale avec lÂ’arrestation du président déchu, Laurent Gbagbo le 11 avril dernier après quÂ’il se soit retranché dans un bunker de la résidence présidentielle. Une implication que la France a toujours assumé dans le cadre de la mission de la communauté internationale et de l'Onu en Côte d'Ivoire..

Le nouveau président Ouattara, contrairement à  son prédécesseur, plaide activement pour le maintien de la force licorne en Côte d'Ivoire et ce dans la dynamique de sécurisation du pays et de coopération quant à  la refonte nouvelle armée ivoirienne.

Rappelons que la Franc et la Côte d'Ivoire sont liés officiellement par des accords de défense qui datent depuis l'époque Houphouet Boigny (1961). Ces derniers n'ayant jamais été remis en question, même par le régime de Laurent Gbagbo malgré les agitations de certains de ses supporters d'alors, et sont donc toujours de vigueur.

Par ailleurs, nous apprenons que le ministre français de la défense, Gérard Longuet, arrivera à  Abidjan demain dimanche et ce pour une visite en Côte dÂ’Ivoire de 48heures.

Wassimagnon. KOACI Abidjan


PS: Pour nous prévenir d'un événement à  filmer, ou nous transmettre une information, appelez l'équipe de Koaci au (+225) 08 85 52 93 ou par e-mall : koaci@yahoo.fr

 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 8 mois
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
CI: L'effectif des soldats français va baisser
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
PASSION
Réduire l'effectif de la Licorne est le signe que la situation sécuritaire s'améliore. C'est aussi le signe que la France veut laisser la main libre au gouvernement ivoirien pour gérer les questions de sécurité. Il faut envisager un retrait définitif des troupes française en révisant nos accords de défense. Il y va de la souveraineté totale du notre pays. Il faut comprendre que ces accords très controversés ont permis de freiner l'avancée des rebelles en 2002, puis ont permis de chasser Gbagbo en 2011. C'est drôle tout ça! c'est ironique! La revision de nos accords de defense ne se feront jamais dans les agoras et parlement comme par le passé, la révision ne se fera jamais dans nos "grins" nos "tritrologie". Je souhaite que la question soit inscrite au menu du programme du président Ouattara avant le terme de son mandat.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@PASSION Les accords de défenses (léoniens) nÂ’ont pas permis en 2002 de freiner lÂ’avancé des rebelles car ils nÂ’ont pas été activé, la France jugeant quÂ’il sÂ’agissait avant tout dÂ’une affaire ivoiro-ivoirienne. Mais cette même France à  jugé utile de sÂ’immiscer dans lÂ’arène, au nom de la « protection de leur ressortissant français » et plus tard en soutien de la force onusienne, voulue par GBAGBO sur le territoire ivoirien dans le cadre du maintien de la zone tampon, les rebelles ayant été repoussés jusquÂ’a celle-ci par les FDS. En ce qui concerne « chasser GBAGBO du pouvoir » : ce ne sont toujours pas ces accords qui ont permis à  la France dÂ’intervenir dans ce véritable coup dÂ’état en règle sur la personne de GBAGBO, mais bien les résolutions onusiennes !!! Je ne sais pas donc si lÂ’on parle des mêmes accords de défense entre la côte dÂ’ivoire et la France, à  moins que nos interprétations des dits accords divergent. Mais de toute façon, je mÂ’inscris en faux dans tes déclarations. En ce qui concerne la réduction des effectifs licorne en côte dÂ’ivoire, elle est essentiellement illusoire, car la France se réserve le « droit » dÂ’assurer la protection de ses ressortissants en côte dÂ’ivoire, ce qui paraitrait légitime, si ceux-ci se sentiraient en danger en terre dÂ’Eburnie, mais cela équivaudrait aussi à  la présence dÂ’un bataillon de FRCI au bord de la seine pour assurer la protection dÂ’Ally COULIBALY et de tous les ivoiriens présents en France !!! Réciprocité oblige. Hormis le côté ridicule de la chose, la côte dÂ’ivoire se trouve définitivement en position de faiblesse et devra donc subir la volonté de la France quant à  la réécriture de ces accords de défense qui comme lÂ’histoire nous lÂ’a enseigné sont surtout dans lÂ’intérêt du pays colonisateur. En « rendant service à  ADO » et en soumettant le pays à  lÂ’insécurité actuelle qui sévit, ADO se voit bien obligé dÂ’accepter les conditions du nouvel accord dont il sera question dans les prochains jours. Dans ce cadre, le nombre de soldats français sur le territoire ivoirien ne joue pas grand rôle, vue leur potentiel de réactivité, seul les clauses de la nouvelles coopération militaires sont relevantes et nous savons tous que si la France veut augmenter ses troupes, elles le fera en fonction de ses besoins, pas des nôtres et tout cela en concordance avec ses Â…intérêts. Merci
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Saluez vous le fait qu'Alassane Ouattara se soit excusé de n'avoir tenu sa promesse de campagne de transfert de capitale ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008