Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Anne Ouloto, le bulldozer de la salubrité
 

Anne Ouloto, le bulldozer de la salubrité

 
 
 
 7538 Vues
 
  13 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 11 août 2011 - 21:42

Anne Ouloto (ph)

ACTUALITÉ INFO NEWS COTE D'IVOIRE:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI EN COTE D'IVOIRE ::

Démarrée le 29 juillet dernier, l'opération de déguerpissement lancée par le ministère de la Salubrité Urbaine prend fin le 30 décembre prochain.

Le ministre Anne Désirée Ouloto est déterminée à  poursuivre cette opération au prix de sa vie.

"Les déguerpis ne vont pas gagner ce combat. Cette opération est irréversible" Le ministre de la Salubrité Urbaine ne cache pas sa détermination à  poursuivre l'opération de déguerpissement des populations qu'elle a entamé il y a quelques jours.

Fière de combattre le désordre dans le district d'Abidjan, le ministre a précisé à  la presse qu'elle recevait ce jeudi après midi que cette opération n'est dirigée contre personne. "Nous mettons en application un décret signé depuis 2008. Au delà  de la grogne des déguerpis, j'invite la population à  voir la portée de cette opération," a-t-elle ajouté.

En attendant d'étendre l'opération sur les autres voies dans les communes dÂ’Abidjan, Anne Désirée Ouloto a déclaré qu'elle a les moyens pour combattre les déguerpis qui viendront se réinstaller. " Nous avons mis en place une brigade de salubrité composée de deux policiers, de huit gendarmes et de cinquante jeunes recrutés pour maintenir les espaces déguerpis" a-t-elle insisté. En plus des moyens humains, la brigade est dotée selon le ministre de moyens motorisés, composés de dix motos et de deux véhicules doubles cabines qui rentreront en action dÂ’ici à  mardi prochain. "Il appartient aux populations déguerpies de proposer des sites aux maires pour leur recasement. Nous allons les accompagner" a-t-elle précisé.

Anne Désirée Ouloto se propose dÂ’intervenir auprès des maires afin quÂ’ils revoient les prix des boxes construits dans les marchés. Elle a par ailleurs déclaré quÂ’elle va terminer l'opération de déguerpissement des populations installées sur le domaine public avant de combattre l'installation anarchique des panneaux publicitaires.

Pour lÂ’heure, la ministre promet rencontrer l'association des afficheurs pour discuter de cette opération. "J'agis librement. Je n'ai pas détat d'à¢me. Tant que je serai à  la tête de ce ministère, je ferai mon travail" a-t-elle martelé, tout en demandant aux ivoiriens de la juger dans un an sur ses actes.


Wassimagnon, KOACI ABIDJAN, copyright©koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  13 Commentaire(s)
Anne Ouloto, le bulldozer de la salubrité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
mssdiaby
le titre a été très bien choisi, chapeau. quand on la voit, cette femme ressemble a un buldozer pour de vrai
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
HESITATION SOCIALE versus AVEUGLEMENT SOCIAL--------------------------------------------2008, le président légitime, SEM Laurent GBAGBO prend un décret important, dans le cadre de lÂ’amélioration du cadre de vie de la commune dÂ’Abidjan et de nombreuses autres villes de lÂ’intérieur. Ce décret implique la destruction de nombreux bidonvilles et installations anarchiques à  travers la ville dÂ’Abidjan. Le besoin sÂ’en est fait sentir, suite à  des plaintes de tout côtés. Mais comme pour tout décret, les mesures dÂ’accompagnement sont nécessaires pour exécuter ces décrets, elles sont avant tout sociales et se présentent sous deux angles, préventifs et curatifs. Le préventif consiste à  gérer le flux de populations avant leur installation, les orienter et anticiper sur certaines situations. Dans le cadre de la rue princesse, cÂ’aurait été dÂ’imposer des normes de construction, de dégager des espaces fonciers spécifiques et développer une police des mÂœurs réellement efficaces contre la dépravation, que ce soit la prostitution ou lÂ’alcoolisme et le banditisme. Pour ce qui est du curatif, la destruction des objets à  préjudice est obligatoire, sur ce plan, le ministre OULOTO, qui se voit confiée cette tà¢che ingrate (elle ne semble pas en être consciente) fait bien son travail (facile !!), mais impose une politique reposant sur des initiatives complémentaires pour limiter le préjudice causé aux personnes affectées, qui perdront dans ces actions leurs biens, leurs stabilités, seront livrées à  elle mêmes et devront sûrement recommencer à  partir de zéro. Ce sont bien toutes ces entraves à  lÂ’action gouvernementale qui ont ralenti sinon repoussé lÂ’exécution du décret de 2008, qui au demeurant sÂ’imposait. Le gouvernement doit agir avant tout pour le peuple. Le gouvernement ADO croit bien faire et ses actions sont même appréciées par de nombreux ivoiriens, qui pourtant ignorent tout des réalités des personnes lésées par les campagnes OULOTO, prétextant à  leur encontre la gêne sociale engendrée par les atteintes manifestes à  lÂ’ordre public et à  la salubrité (bruit dérangeant les riverains à  la rue princesse, paysage urbain défiguré, image des quartiers résidentiels ternie, banditisme du à  la proximité des quartiers précaires). Nous ne parlerons pas des conséquences issus des calamités météorologique et son lot de désolation après chaque saison pluvieuse, dans ces quartiers dont la voirie laisse à  désirer. Force est de constater néanmoins que le ministre OULOTO, se livre depuis peu à  des campagnes dÂ’information et de sensibilisation, nécessaire pour rassurer et orienter les opinions, qui viennent bien tard, dÂ’autant plus que ce nÂ’est pas de son ressort, car lÂ’encadrement social est à  la charge dÂ’autres ministères, qui apparemment ne sont pas à  même hauteur dans lÂ’action gouvernementale, aussi bien dans le préventif que le curatif. Détruire, cÂ’est facile, mais orienter, indemniser, reconstruire et ou prévenir paraît plus difficile. LÂ’on retiendra donc lÂ’action du gouvernement dans son entièreté et au finish, quÂ’OULOTO travaille bien ou pas, ce nÂ’est pas relevant, à  partir du moment ou un impact social non prévisible est à  redouter, avec la grogne qui va avec, grogne que GBAGBO a essayé dÂ’éviter, dÂ’autant plus que la majorité de ce qui le faisait ou en profitait était bien RHDP. Finalement, tout est politique, lÂ’erreur aussi !! Merci
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE Gle
Voilà aaaÂ…! INFORMER, INFORMER, toujours INFORMER. Ainsi nous notons le bien-fondé de cette opération, nous apprenons (même si ce nÂ’est pas indiqué dans le texte ci-dessus, on ne sait pourquoi dÂ’ailleurs), que les concernés avaient bel et bien été prévenus et que des palliatifs sont prévus. Cela évite la désinformation et permet des « économies dÂ’énergie » aux « négateurs patentés des réalités » (suivez mon regard). CÂ’est pas trop tôt ! Merci Mme la Ministre.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
PASSION
Elle fait un excellent travaille. Il y a certes des grincements de dents, mais il le faut pour bà¢tir une nation moderne. Cependant, je ne suis pas d'avis avec la ministre (Bulldozer) lorsqu'elle affirme qu'il appartient aux déguerpis de proposer des sites aux mairies pour leur relocalisation. Le ministère en accord avec les mairies devrait trouver des sites pour les déguerpis.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@Le Gle Â…L'orientation (information pour te faire plaisir) doit tenir compte aussi des réalités et des besoins des personnes lésées, qui ne sont pas au demeurant des criminels. Ta compassion doit échoir à  tous, et non seulement à  ceux qui se plaignent du manque de salubrité. En outre, certaines actions demandent des préalables avant d'être exécutées. Nous pourrions être dans le même camp (ce qui n'est pas), mais je remarque mes points de vue seront toujours combattus par toi, tout cela accompagnés d'insultes (sobres !!) que tu ne proférerais pas à  des RHDP ayant la même position. Pathétique !! Sache qu'il y en a qui pense comme moi, car il ne s'agit plus de politique, mais de social et on peut critiquer le chemin, mais pas le but, même étant dans la même faction. YAKO !! Merci (en terme de "palliatifs" prévus, renseigne toi sur leur effectivité et leur convenance...tu seras surpris, mais personne ne se plaindra, les femmes d'adjamé en ont fait l'expérience...amer. Vive les FRCI)
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE Gle
@Dabakala. Je suppose que tu veux parler dÂ’orientation de lÂ’information (quelle gymnastique !). On te dit que les tenanciers de maquis ont été prévenus, puis ont donc été instruits du bien-fondé des déguerpissements. On tÂ’informe en plus que leurs installations ont des répercussions sur la voirie dont les conséquences sont incalculables. Alors entre nous, quels sont finalement « les personnes lésées »? Celles qui vivent dans le brouhaha de la Rue princesse à  leur corps défendant, les viveurs comme toi (ou GBAGBO) qui se sentent frustrés de ne plus pouvoir pétarader dans cette immonde rue avant de regagner leur paisible demeure à  Cocody, Adjamé ou Koumassi, ou les tenants de maquis qui ne pourront plus se faire de sous (que tu appelles pompeusement « chiffre dÂ’affaires »)? Dans le même ordre dÂ’idées où se situerait alors le « social »? Ton problème, est que dans ta volonté dÂ’en « découdre » avec tout ce qui sent ou raisonne ADO, tu perds tout bon sens. Remarques que ce sera alors difficile que nous nous retrouvions dans le même camp, car « on peut rien pour toi ».
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@LeGleÂ…. CÂ’est bien ici que nos chemins se séparent et lÂ’on reconnaît les particularités des modèles respectifs de chacun. Il sÂ’agit ici de politique sociale, reposant sur une exigences reconnue et non négociable : la salubrité. Deux approches différentes, selon toi, lÂ’usage de la force, le maintien des acquis par la force répressive actuelle, et le résultat à  court terme (machiavel, le lire absolument), en ignorant tout impact social accompagnateur. Selon moi, lÂ’analyse globale, la mise en Âœuvre dÂ’une politique dÂ’accompagnement et la redéfinition du cadre social en introduisant la possibilité de corriger ce qui ne marche pas, la récupération des acquis et lÂ’élimination des défauts, au besoin la relocalisation aseptisée dans un cadre contrôlé par lÂ’état. Ceci est une approche sociale qui tient compte aussi bien des majorités que des minorités. Ce seront de propos qui sonnent creux pour toi car la gestion du social passe obligatoirement par la gestion des flux et des installations et dans ce cas précis, en respectant les intérêts des populations et en préservant ceux de lÂ’état. Son application sur la rue princesse va bien au delà  du simple amusement de weekend, du bruit et lÂ’assainissement. CÂ’est un modèle social dont la résolution passe aussi par la définition de valeurs (le tourisme, le chiffre dÂ’affaire-sic-, lÂ’emploi, les taxes, la décompression et enfin la quiétude) que lÂ’état aurait pu mettre en valeur en imposant (cÂ’est son rôle) un cadre et un mode de fonctionnement qui aurait pu conserver ces valeurs en les aseptisant. CÂ’est ça le social !! Sur dÂ’autres plans, les déguerpissement, la relocalisation est une obligation, surtout si lÂ’état est à  lÂ’origine, implicitement, de lÂ’implantation des populations (à  travers son laxisme et sa lenteur de réaction ou de manque de politique migratoire adéquate). CÂ’est aussi ça le social, qui a un impact direct sur le politique. On peut tout imposer, par la force, dÂ’autant plus que les coûts sont réduits (location de bulldozer), mais les impacts sociaux sont à  charge et lÂ’impact finalement est politique (ADO ou GBAGO, ca ne joue aucuns rôles). Le sociale est une science exacte et lÂ’indice de satisfaction sur lequel OULOTO se base est ici trompeur, si lÂ’on ne tient pas compte de celui de ceux qui subiront les impacts des déguerpissements. La majorité des troubles sociaux sont du faits de minorités (révoltes) Ceux venant dÂ’une majorité sont bien différents (révolution), mais tout organe politique se passerait bien des deux. En ce qui me concerne, la compétence te manque pour en discuter avec moi, mais jÂ’accepte tes allusions naïves et démagogiques, car elles reflètent réellement lÂ’indice de satisfaction cité plus haut. Entretemps, OULOTO change de registre et se retrouve en train de gérer ce quÂ’elle avait ignoré au départ. Je mÂ’arrêterai ici, de toute façon, tu ne comprendrais pas !! Merci
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE Gle
@Dabakala. Encore une fois, je tÂ’invite à  être concis et précis, dÂ’autant plus quÂ’au moins 80% de tes écrits ne sont pas utiles et occupent tout lÂ’espace. Nous nÂ’avons pas que cela à  faire. TÂ’en remercie dÂ’avance. Tu le réussiras, car tÂ’es un génie (même du mal).
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@ LE Gle. Mes écrits tÂ’agacent et comme tu ne possèdes pas le don de la répartie, tu verses dans le péjoratif en te passant pour censeur et régisseur de ce site, qui au demeurant apprécierait que tu tÂ’exprimes mieux et soit constructif. Mais je retiendrai tes conseils et je te promets que je ne tÂ’indisposerai plus avec la forme de mes écrits, bien que le fond te gêne au plus haut point. Je ne mÂ’adresserai donc plus à  toi, car tu nÂ’en vaux pas la peine et la remarque que tu fais nÂ’a été possible que parce que je tÂ’ai adressé la parole. Mais à  quoi mÂ’attendais-je ?? Il est question ici de simple compétence et lÂ’on ne verra jamais un professeur discuter physiques avec un vendeur de garba. Je croyais pourtant t ‘apporter quelque choseÂ… Le respect de ta personne et ce que tu vaux est ce que tu demandes, eh bien, SOIT !!! Souffre donc du fait que je me donne la liberté de mÂ’exprimer comme je lÂ’entends, sous réserve de validation de lÂ’administrateur qui est seul juge du site, et du fait que je tÂ’ignore, toi et ta clique, même si cela a été difficile au début, tellement vos réactions ont laissé à  désirer. Un essayiste ne prête pas attention aux réactions, il peuvent en tenir compte, mais lÂ’orientation vers elles nÂ’est point une fin en soit et puis dÂ’ailleurs, qui es-tu pour me dire ce que je dois faire ou ne pas faire ??? Pitié et compassion à  ton endroit. Le monde ne sÂ’arrêtera pas pour autant et ma méthode dÂ’expression demeureraÂ…par rapport à  ceux qui daigneront me lire (je ne te le conseille pas, de toute façon tu nÂ’y comprendrais rien) !!! (exceptionnellement, je ne signerai point cette réaction par le merci traditionnel, car je te considérerai à  partir de cet instant pour ce que tu es réellementÂ….)
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE Gle
@Dabakala. Tu parles trop. Je ne te demande que dÂ’être précis et concis car tu nous ennuis avec tes écrits-fleuves irrévérencieux, encombrants et narcissiques à  souhait. CÂ’est tout. Personne ne tÂ’empêche dÂ’exprimer tes opinions et cela ne gêne personne, crois-moi. Seulement ne crois pas être en territoire conquis, même si on ne te répond pas toujours. Honnêtement, que crois-tu nous apprendre ? Koaci.com nÂ’est pas le lieu adéquat pour faire sa « prodada ». Oublies-tu que nous utilisons tous des pseudos ? Si tu veux un vrai débat, soit moins bavard car pas utile et surtout concret. A ce sujet, je tÂ’ai posé une simple question : Quels sont finalement « les personnes lésées », selon toi? Merci de ne pas nous donner le sens de chaqueÂ… lettre, comme chaque fois que tu te sens acculé. Cela nous évitera un recours aux intercalaires, à  moins que ce ne soit un refuge, un moyen pour camoufler tes limites. Tu as quel problème même?
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
La réponse se trouve dans mes écrits, si tu les lisais au moins. Personnes lésées à  priori : les riverains de la rue et lÂ’état de côte dÂ’ivoire ; lésées à  posteriori : les propriétaires de maquis, tous les acteurs du secteurs informels qui en dépendent (lÂ’emploi), ses visiteurs et lÂ’état de côte dÂ’ivoire. (Je mets de côté la question des mÂœurs, qui est subjective) Cette situation revêt un caractère asynchrone, cad que tous les acteurs ne peuvent pas être lésés en même temps, mais lÂ’intérêt de lÂ’état est de trouver un compromis qui permettrait de garantir la satisfaction de tous, tout en induisant une dynamique de développement perceptible à  court, moyen et long terme (éviter lÂ’enlisement urbain, comme ces dernières années, dont la cause est la guerre, faite à  lÂ’état de côte dÂ’ivoire). La destruction nÂ’est quÂ’un MOYEN pour y arriver, mais pas la finalité, qui est délibérément laissée en suspend. De toute évidence, cette destruction a été pour satisfaire juste un camp social, au détriment de lÂ’autre, ce qui nÂ’est pas la fonction de lÂ’état de côte dÂ’ivoire. Je n'ai donc aucuns problèmes, sauf que ta soif d'adversité te perd, face à  mon exposé social qui revêt la longueur qu'il faut, pour que les ignorants comme toi, victimes de la politique démagogique du gouvernement et son dysfonctionnement, puissent au moins comprendre un minimum à  ce qui se passe. OUI à  l'action d'OULOTO, mais NON à  la manière et la méthode. De toute façon, OULOTO est prise au piège de ses actions, car elle a ignoré le caractère horizontal de la tà¢che qu'elle effectue (intervention obligatoire des autres ministères) Elle se retrouve donc en train de solliciter des services des mairies, de la police et de la gendarmerie (quÂ’elle a du écarter en créant une brigade de 500 jeunes civils recrutés sur son budget), des FRCI, des organes de communication étatique, des ministères adjoints qui se font prier pour intervenir, menés par d'autres priorités dans leurs secteurs respectifs. Les conséquences sociales et bientôt politiques se sentiront, inexorables car elle a choisit de s'attaquer à  70% de la population exerçant une activité informelle et à  60% de la population abidjanaise, vivant dans les bidonvilles de la place (dont la majorité est statistiquement issue du Nord de la côte dÂ’ivoire). Donc, c'est bien sans rancunes que je t'accorde la parole (peut être la dernière, sur sollicitation), mais il s'agit bien de compétence (mon domaine d'étude), de politique sociale et non d'animosité politique, entre deux bords, ADO et GBAGBO comme tu lÂ’as fait comprendre à  FRANCKY7 sur un autre post. Et pour que tu le saches, les pro GBAGBO gagneraient plus à  ce que ces actions gouvernementales aboutissent, quÂ’elles nÂ’échouent, parce que cÂ’est seulement dans la normalisation de lÂ’état que lÂ’opposition peut trouver une plage dÂ’expression. La reprise économique et lÂ’état de droit passent aussi par là . LÂ’administrateur nÂ’accèdera pas à  ta requête de mÂ’obliger à  réduire mes interventions, tant quÂ’elles seront ordonnées, constructives et représentatives dÂ’une bonne partie de la population instruite, surtout que nous sortons lentement du domaine politique et que nous devrons tous Âœuvrer pour la construction de ce pays, qui nous est chers, avec les compétences et moyens respectifs. Nous ne sommes pas adeptes de coups dÂ’état et le pouvoir sera repris dans la paix, sauf changement stochastique.
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LE Gle
 @Dabakala. Toujours aussi acrimonieux ! JÂ’avais bien noté, que selon toi, tout le monde serait léséÂ… au même titre et lÂ’Etat devrait satisfaire tout le monde! Sacré Dabakala. Tant que ça peut condamner Mme la Ministre quoi ! CÂ’est la seule explication censée de ta position de cette farouche détermination : Rechercher vaille que vaille, des arguments, même parmi les plus fallacieux. Au fait, où étais-tu, avec « ton exposé social », quand les riverains de la Rue Princesse mourraient à  petits feux, dans la promiscuité et sous les puissants décibels des tenanciers de maquis « pour satisfaire juste un camp social », celui de Â…GBAGBO et consorts qui aimaient sÂ’y délecter? NÂ’avaient-ils pas droit eux aussi à  la magnanimité de lÂ’Etat? Passons. Frère, tu mÂ’excuseras encore une fois de ne pas te suivre dans tes errements de « savant » en mal de notoriété, mais sache que cÂ’est tout juste une question dÂ’objectivité. En effet, quand on sait dÂ’où nous sortons (nous revenons de loin, de très loin, par la faute de ton mentor GBAGBO), quand on a une infime notion de la gestion dÂ’un pays, peut-on conclure sincèrement après seulement quelques 3 mois, à  un disfonctionnement ? La logique veut dÂ’ailleurs quÂ’en toute situation, on pare au plus pressé et cÂ’est bien ce que le gouvernement fait et il le fait bien. CÂ’est aussi valable pour les « ignorants » comme moi, ceux qui refusent la désinformation à  laquelle tu tentes de te livrer sur Koaci.com. A cet effet, es-tu vraiment à  lÂ’aise de parler de « démagogie », toi Dabakala ? Sinon que crois-tu faire alors? DÂ’autre part, as-tu besoin de lÂ’intervention de lÂ’Administrateur pour faire preuve de responsabilité ? NÂ’es-tu pas assez responsable pour prendre conscience et corriger tes excès tout seul Â…comme un grand ? Puis Merci pour le fou rire, relatif à  ta contribution à  la construction du pays. Pour finir, note que « stochastique » signifie aussi « hypothétique ». Et là  je suis entièrement dÂ’accord avec toi pour ce qui est du changementÂ… «stochastique » que tu sembles pourtant espérer de tous tes vÂœuxÂ… Pédant comme pas deux
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@Le Gle --- tu me reproches décrire beaucoup et tÂ’opposes à  moi avec des arguments qui nÂ’ont jamais tenu la route. CÂ’est bien dommage, car je crois bien quÂ’il puisse exister auprès dÂ’ADO, des gens de valeur ou compétents pour intervenir dans ce débat, qui nÂ’en est plus un. Je ne trouve donc plus le besoin de parler de quoi que ce soit avec toi, car je ne veux (peux) pas te convaincre, cela nÂ’est pas possible, et cela nÂ’est pas aussi ma fonction, dÂ’autant plus que la base est totalement faussée. Comment peut-on croire que la situation de la côte dÂ’ivoire est du seul fait de GBAGBO ?? Pour un opposant efficace, RHDP, rebelle et insurrectionnel, insensible aux lois, ce serait une insulte de croire que son action a été nulle pendant tout ces années. CÂ’est bien une fierté pour la plupart des RDR, RHDP, français et onusiens, qui se frappent la poitrine, de reconnaitre que leurs actions à  travers toutes ces années ont payé. La rébellion, les accords contraignants, le partage du pouvoir, les premier ministres imposés, les ministres antagonistes, les élections avec fraudes, le matraquage médiatique et la désinformation, la mobilisation internationale induite par la France, la préparation de la guerre, son exécution et enfin la victoire soldée par la prise du président de la républiqueÂ… Toutes ces actions ont demandé des moyens énormes, des sacrifices, de lÂ’intelligence et de la bravoure. CÂ’était essentiellement des actions déstabilisatrices (à  lÂ’image des embargos) qui ont eu pour résultat des impacts sociaux et économiques énormes que GBAGBO a essayé, dans la mesure du possible de limiter, de part son intelligence (le boulangers) et sa bravoure (le woody qui a résisté jusquÂ’au bout, là  où certains auraient déjà  sauté la cloture) NON, mon GLe, faire croire aux KOACINAUTES et à  toi-même que GBAGBO est à  lÂ’origine de tous les maux de la côte dÂ’ivoire est de la pure mauvaise foi. Tout comme toi, jÂ’en ris. Il y a bien une chose que je dois reconnaitre, vous avez été efficaces (certains le reconnaissent ouvertement y compris ADO), car vous avez gagné finalement : le pays était réellement ingouvernable (et sur certains points, non gouverné –salubrité incluse) !!! Ce nÂ’est que légitime que vous déclariez que GBAGBO était responsable de tout (cÂ’était bien le président), mais reconnaissez que vous ne lui avez pas facilité la tà¢che, tout comme vous aimeriez que nous vous facilitions la vôtre, après ce coup dÂ’état, en mettant profil bas et en attendant les prochaines élections (sic). NON !! LÂ’opposition se fera dans la paix et la démocratie, choses auxquelles vous nÂ’êtes pas habitués, la preuve, vous détruisez toute opposition, par tous les moyens, car vous savez que vous ne pourrez tenir contre une opposition civilisée, dont les armes sont connues : le droit dÂ’expression (ce que je fais), les meetings, les sittings, les marches, les boycotts, les suffrages (qui était la force de GBAGBO)Â…LÂ’histoire sÂ’écrira un jour, et tu le sais bien. Et pour finir, « savant », « pédant », ce sont des qualificatifs que je considère comme flatteurs, venant de toi. Je ne me qualifie pourtant pas comme tel et je nÂ’ai pas pour objectif de le paraître, je veux juste mÂ’exprimer et ce plateau me le permet. Je trouve dommage que tu ne puisses pas le faire au même niveau (cÂ’est évident !!) à  tel point que chaque missive que jÂ’écris te blesse, tant la différence est marquante. Je nÂ’ai pas toujours raison (personne ne le peut en politique car cÂ’est relatif et subjectif), mais la forme (lÂ’expression) est avant tout une conséquence de lÂ’éducation et de lÂ’instruction respective. On nÂ’y peut rien. Il y a bien une grande différence entre nous. SÂ’il fallait que je tÂ’insulte, il te faudrait un dictionnaire pour me comprendreÂ….Dommage (et je nÂ’ai toujours pas insulté ADO, ni toi dÂ’ailleurs, je viens de le remarquerÂ…)
 
 il y a 8 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008