Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GHANA : Les anciens font tomber le ciel sur Atta Mills
 

GHANA : Les anciens font tomber le ciel sur Atta Mills

 
 
 
 5140 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 17 octobre 2011 - 23:34

John Atta Mills (ph)

ACTUALITÉ INFO NEWS GHANA:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI AU GHANA ::ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE GHANA 2012 ::

© koaci.com - Les deux ex-présidents du Ghana, Jerry John Rawlings et John Agyekum Kufuor, ont poliment rejeté chacun pour sa part lÂ’offre dÂ’une villa de haut standing que lÂ’actuel président John Atta Mills leur a offert et ce conformément au rapport du Chinery-Hesse.

Ce refus intervient dans un contexte critique pour le pouvoir car le front social est durement secoué par une grève générale dans les hôpitaux. Au même moment, les remous des enseignants et des pharmaciens troublent la quiétude du gouvernement alors que les étudiants sÂ’apprêtent à  protester dans les rues ce mardi contre la hausse des frais universitaires.

Le mandat de quatre ans du Président Atta Mills qui tire furtivement vers sa fin, semble connaitre en cette fin dÂ’année 2011, lÂ’un des moments les plus éprouvés de sa gestion du pouvoir. Si les docteurs, les médecins et les infirmiers exerçant dans les centres de santé publique ont attendu pendant plus de deux avant de mettre leur menace de cessation de travail à  exécution, les supporters du couple Rawlings, eux à  lÂ’image de leur champion Jerry Rawlings, nÂ’ont pas lÂ’art de la diplomatie et ne mà¢chent pas leurs mots quand il sÂ’agit de revendiquer leur droit.

CÂ’est ainsi que le jeudi dernier, de jeunes supporters de Rawlings ont donné un ultimatum de quatre semaines au gouvernement pour leur dire sans détour si oui ou non, les autorités veulent reconstruire la résidence de type coloniale de Rawlings qui avait été ravagée par un incendie le 14 février 2009. Pour accélérer les préparatifs des travaux de réhabilitation de la résidence et surtout et devancer les jeunes mécontents du NDC, parti dont est issu les protestataires et Atta Mills lui-même, le gouvernement a dès le lendemain offert une résidence provisoire de classe à  Legon (Accra) à  Rawlings, le temps que sa maison soit rebà¢tie, mais contre toute attente le bénéficiaire a décliné lÂ’offre prétextant quÂ’il nÂ’aime pas vivre dans le luxe.

Le gouvernement pour sauver la face a évoqué les recommandations du rapport Chinery-Hesse qui préconise que les deux ex-Présidents reçoivent des résidences permanentes. CÂ’est ainsi que lÂ’offre a été étendue à  John Kufuor mais ce dernier à  lui aussi décliné lÂ’offre en avançant quÂ’il n'a pas reçu dÂ’information suffisante sur la nature de lÂ’offre du gouvernement. En somme, en lÂ’espace de moins de trois jours, les deux anciens présidents nÂ’ont pas fait cadeau à  leur successeur Atta Mills qui est aujourdÂ’hui entre le marteau et lÂ’enclume.

Sur le front social, la grève des agents de la santé perdure et risque de créer des préjudices à  Atta Mills qui veut se succéder à  lui-même en 2012. Quand bien même le Président a trouvé une solution temporaire en faisant recours aux médecins militaires pour soigner les malades à  lÂ’hôpital Militaire 37 et à  lÂ’hôpital de la Police à  Accra ainsi que dans les principales garnisons du Ghana, les enseignants à  Accra ont cessé le travail depuis hier. Dans lÂ’ombre, les pharmaciens grondent et pourraient à  tout moment entrer en grève. Pour ce mardi, les étudiants ont promis de descendre dans la rue pour protester contre lÂ’échec des autorités académiques à  répondre à  leurs appels pour une réduction des frais scolaires.

Mensah, KOACI.COM ACCRA, copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008