Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
SENEGAL: Les libéraux se battent dans un hotel de Dakar!
 

SENEGAL: Les libéraux se battent dans un hotel de Dakar!

 
 
 
 4471 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 22 octobre 2011 - 00:58

ACTUALITÉ INFO NEWS SENEGAL:: ARTICLE DE LA RÉDACTION DE KOACI AU SENEGAL ::ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE SENEGAL 2012::

© koaci.com - Bataille rangée entre les cadres libéraux du parti démocratique sénégalais. CÂ’est du moins le spectacle quÂ’on a assisté ce vendredi matin, à  lÂ’hôtel Terrou Bi de Dakar.

Il ne sÂ’agissait pas dÂ’une bagarre entre deux partis politiques mais plutôt des responsables dÂ’un même parti politique. En effet, la fédération nationale des cadres libéraux du part démocratique sénégalais avait convié à  la presse, un petit déjeuner de presse.

En lieu et place dÂ’un petit déjeuner de presse, la presse a assisté à  une bataille rangée entre les cadres libéraux du part démocratique sénégalais. Les responsables de ce même parti ont échangé des propos qui ne sont pas bons à  relater. Injures et menaces ont fusé de partout entre des gens qui se considèrent comme étant les cadres du parti démocratique sénégalais.
Ce qui est désolant, ce sont ces gens là  qui gouvernent le pays.

Chaque camp a essayé dÂ’embarquer la presse pour dire sa vérité. « La presse, restez sur place, ce sont des gens inconnues du parti démocratique sénégalais qui veulent semer la terreur » a déclaré un responsable du parti démocratique sénégalais ; il se nomme Abdou Khafor. Ses propos ont suscité la colère dÂ’un groupuscule qui sÂ’est levé dÂ’un coup pour manifester leur courroux, empêchant le début de la conférence de presse. Ne pouvant pas continuer, le président de la fédération nationale des cadres libéraux lève la séance sans quÂ’il ne prononce un mot.

Pendant au moins une heure quarante cinq minutes, les journalistes trimbalaient dans la salle de lÂ’hôtel Terrou Bi pour avoir au moins les versions des deux parties.

A lÂ’origine du conflit, Samba Ndiaye, Dg de la Sirn et maire de Ndoffane dénonce la composition du bureau de la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl). « CÂ’est faux, nous sommes élus démocratiquement par la majorité » a fait savoir Serigne Mboup, le président de la FNCL.

Pourtant, le chef de lÂ’Etat, Me Wade les avait réunis il y a de cela trois mois pour les pousser à  la fusion des groupuscules qui se réclament des "cadres libéraux". Mais le message du président de la République nÂ’a pas été bien entendu ; puisque ses cadres libéraux se sont bagarrés entre eux aujourdÂ’hui, uniquement pour des intérêts personnels.

En tout cas, à  quatre mois de la présidentielle 2012, voilà  le visage du parti démocratique sénégalais. Les libéraux de la FNCL ont échangé des propos « dangereux entre 10 et 11 heures 32mn dans les salons feutrés de lÂ’hôtel de la corniche ouest(terrou BI). Triste pour le Sénégal.

Malickou Ndiaye, KOACI.COM DAKAR, copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
4
Oui
0%  
 
1382
Non
97%  
 
36
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008